Les chiffres du cognac 2021 : récolte dans la moyenne décennale et dynamique commerciale

La filière Cognac a présenté ses chiffres pour l’année 2021, de récolte et de commerce, dans un communiqué de presse publié hier, le lundi 17 janvier. Malgré une année difficile au niveau de la vigne (gelées printanières et pression sanitaire – mildiou, oïdium, back rot), le potentiel de récolte atteint 867 312 hlAP, soit un rendement de 10,77 hl AP/ ha, se situe dans la moyenne décennale. Quant aux expéditions, elles sont en hausse de +16,2% avec 223,2 millions de bouteilles expédiées, avec un chiffre d’affaires de 3,6 milliards d’euros au départ de Cognac.

UNE RÉCOLTE DANS LA MOYENNE DÉCENNALE

Le niveau de production de la récolte 2021 atteint 117 hl volume / ha avec un TAV de 9,21 %, une production totale de 867 312 hl AP et un rendement en alcool pur de 10,77 hl AP/ha. Soit des vendanges dans la moyenne décennale, par l’effet combiné du gel, du filage du printemps et un faible degré d’alcool moyen. L’acidité des vins plus élevée que d’ordinaire contribue à une belle typicité des eaux-de-vie.
 « Le Cognac reste marqué par une très forte dynamique. Nous enregistrons de très bons résultats d’expéditions en 2021. La demande de Cognac n’a jamais été aussi importante sur nos marchés que cette année. Malgré les incertitudes météorologiques, la récolte 2021 nous permet de soutenir la poursuite de notre croissance, alors que toutes les données disponibles nous mènent à être raisonnablement optimistes pour l’année 2022 », explique Christophe Véral, président du BNIC.

L’interprofession estime que le rendement  permettra de satisfaire les besoins de la région grâce à l’utilisation de la réserve climatique qui compensera les déficits de rendements.

LA DYNAMIQUE POUR LA FILIÈRE COGNAC EN 2021

Un chiffre d’affaires de plus de 3,6 milliards d’euros au départ de Cognac a été réalisé et 223,2 millions de bouteilles de Cognac expédiées : une hausse de + 16,2 % en volume et de + 30,9 % en valeur par rapport à 2020. Ce résultat en valeur découle d’une croissance relative des qualités vieilles et d’une bonne valorisation du Cognac sur ses marchés porteurs.

Cette croissance, selon le BNIC, témoigne d’une réelle reprise du Cognac ainsi que de nouvelles habitudes de consommation avec + 3,1 % en volume et de + 1,6 % en valeur par rapport aux résultats de 2019. Sur l’ensemble des destinations du Cognac, les fondamentaux économiques devraient rester positifs dans les prochains mois.

Les États-Unis, premier marché d’exportation, poursuivent leur progression avec une hausse de + 11,1 % soit 115 millions de bouteilles expédiées, en 2021.

Le marché chinois, second marché, est en augmentation de + 55,8 % avec 34 millions de bouteilles expédiées.

L’Europe poursuit sa croissance à + 8,1 % avec 37,1 millions de bouteilles expédiées. Le marché français, cinquième marché du Cognac, enregistre une progression de + 23,4 % soit 6,1 millions de bouteilles vendues, notamment grâce au développement de la mixologie.

De nouveaux marchés ont confirmé leur dynamisme comme l’Afrique du Sud et le Nigéria.

A lire aussi

Épisodes de grêle de juin dernier : ouverture d’un fonds d’urgence

Épisodes de grêle de juin dernier : ouverture d’un fonds d’urgence

Suite aux violents épisodes de grêle de juin dernier, le ministre de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire, M. Marc FESNEAU, a diligenté une mission d’urgence, dite « flash », pour évaluer l’impact de la grêle dans le milieu agricole. Les réunions terrain...

Championnat de rugby: la saison reprend

Championnat de rugby: la saison reprend

A l'issue d'une saison 2021 - 2022 très difficile pour l'UCS, qui a maintenu de justesse sa place en nationale 1, l'équipe se renouvelle pour ce nouveau championnat et tien à le faire savoir. Partenaires de l'équipe, Le Paysan Vigneron vous tiendra informés tout au...