RUSSIE : LES VINS EFFERVESCENTS NATIONAUX POURRONT UTILISER LE MOT « CHAMPAGNE », LE CHAMPAGNE FRANÇAISE DEVRA PRENDRE L’APPELLATION « VIN PÉTILLANT ».

6 juillet 2021

Une loi signée vendredi 2 juillet par Vladimir Poutine prévoit que seuls les vins effervescents provenant de Russie pourront utiliser le mot « champagne », alors que le champagne français devrait lui prendre l’appellation de « vin pétillant ». LVMH, propriétaire des marques Moët et Chandon, Veuve Clicquot, Dom Pérignon, avait prévenu par sa filiale russe « qu’elle suspendait temporairement ses livraisons de champagne vers le pays, après que Vladimir Poutine a signé vendredi une nouvelle loi controversée “qui fixe de nouvelles exigences pour les produits viticoles », explique le quotidien russe Kommersant.

Le texte prévoit que désormais seuls les vins russes pourront être étiquetés comme du « champagne », tandis que le véritable champagne français devrait lui se contenter de l’appellation « vin pétillant ». Désormais seuls les vins mousseux russes pourraient être étiquetés comme du « champagne » [champanskoïé], tandis que le véritable champagne français devrait lui se contenter de l’appellation « vin pétillant » [igristoïé].

« Ce problème terminologique ne date pas d’hier », remarque le site russe Sputnik. « Le terme « champagne », écrit en cyrillique, est utilisé en Russie depuis l’époque soviétique pour un breuvage mousseux produit de façon industrielle. Grâce à une fermentation accélérée, le cycle de fabrication du « champagne soviétique », élaboré dans plusieurs distilleries russes non-associées avec les régions viticoles, ne dure que trois semaines ».

LVMH A ACCEPTÉ LA NOUVELLE LÉGISLATION RUSSE
Finalement, il n’y aura pas de « guerre du champagne » entre LVMH et la Russie. La compagnie Moët Hennessy n’a pas mis plus de deux jours pour accepter la nouvelle législation russe.

L’entreprise LVMH, n’a pas tardé à accepter d’appliquer la nouvelle législation russe pour continuer l’exportation de ses bouteilles sur le marché de Russie, relaie le quotidien en ligne russe Gazeta.ru. Brièvement suspendues, les livraisons reprendront « au plus vite, dès que les correctifs seront effectués ».

Le président de l’Union des viticulteurs de Russie, Leonid Popovitch, avait déclaré que l’arrêt des livraisons de champagne par la compagnie Moët Henessy en Russie à cause d’une évolution de la loi était du “chantage”, poursuit Gazeta.ru. « Deux autres dizaines de producteurs livrent du champagne en Russie, et aucun d’entre eux ne s’est formalisé. Si vous ne voulez plus livrer, ne livrez plus. En Russie, le vin pétillant n’est pas moins bon. Nos consommateurs n’en manqueront pas, ils trouveront la même qualité.»

Selon le Centre d’études du marché fédéral et régional de l’alcool (Cemfre), la Russie importe près de 50 millions de litres de vin pétillant et de champagne par an. Le champagne français représente 13 %, et celui de Moët Henessy, 2 % du total de ces importations.

Certains producteurs russes se posent des questions quant à cette nouvelle législation russe. « Étant donné la faible présence relative des champagnes distribués par Moët Hennessy, la suspension des ventes n’aurait pas eu une grande influence sur la compagnie ni sur le marché russe », a commenté par exemple le viticulteur Pavel Chvets sur REN TV, relayé par Gazeta.ru. « C’est bien sûr une maison importante, mais il en existe beaucoup d’autres en Champagne. Moi, je considère que le mot ‘champagne’ est le strict apanage de la République française. »

Qu’en sera-t-il pour d’autres appellations, dont le cognac, terme utilisé comme brandy en Russie, qui est de 980 000 millions de cols, soit le 17e marché pour l’eau-de-vie des Charentes ?

Cette affaire est symptomatique d’un rapport de force largement en faveur de la Russie, et d’une France moribonde depuis bien des décennies. Non une cause, mais une conséquence.

Source : Courrier International.
https://www.courrierinternational.com/article/alcool-entre-la-russie-et-le-geant-du-luxe-francais-lvmh-la-guerre-du-champagne-est-declaree
https://www.courrierinternational.com/article/appellation-champagne-et-vin-petillant-lvmh-cede-la-russie

A lire aussi

Épisodes de grêle de juin dernier : ouverture d’un fonds d’urgence

Épisodes de grêle de juin dernier : ouverture d’un fonds d’urgence

Suite aux violents épisodes de grêle de juin dernier, le ministre de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire, M. Marc FESNEAU, a diligenté une mission d’urgence, dite « flash », pour évaluer l’impact de la grêle dans le milieu agricole. Les réunions terrain...

Championnat de rugby: la saison reprend

Championnat de rugby: la saison reprend

A l'issue d'une saison 2021 - 2022 très difficile pour l'UCS, qui a maintenu de justesse sa place en nationale 1, l'équipe se renouvelle pour ce nouveau championnat et tien à le faire savoir. Partenaires de l'équipe, Le Paysan Vigneron vous tiendra informés tout au...