Des pommes à cheval sur un tonneau

21 mars 2009

cheval_pommeau.jpgBedan, Domaine, Doux Normandie, Frequin Rouge, Noël des Champs, Marie Menard… C’est avec des pommes à cidre issues de vergers sélectionnés qu’est élaboré le Pommeau, qu’il soit de Normandie ou de Bretagne (pour l’élaboration du Pommeau de Normandie, les vergers doivent être situés dans l’aire d’appellation Calvados). Ramassées à l’automne, les fruits arrivés à maturité sont pressés au creux de l’hiver pour obtenir le moût. Deux tiers de moût muté avec un tiers de Calvados donne le Pommeau, un « apéritif de terroir » au titre alcoométrique compris entre 15 et 20 % vol. Vieilli au minimum 14 mois en fûts de chêne, le Pommeau est vendu à 70 % dans sa région de production, essentiellement en GMS. Le Pommeau de Normandie a obtenu son AOC en 1991 (1997 pour le Pommeau de Bretagne). En 2003, plus de 760 000 bouteilles furent commercialisées par 160 producteurs.

A lire aussi

L’appel à l’aide de l’US Cognac Rugby

L’appel à l’aide de l’US Cognac Rugby

C'est un constat qui a fait le tour des médias, sportifs ou non: l'US Cognac va très mal. Malgré les efforts de Jean-Charles Vicard pour tenter de redresser la barre, le club se retrouve dans une difficile situation financière.  La direction a de fait décidé d'envoyer...

error: Ce contenu est protégé