Les Chambres d’agriculture communiquent sur leur projet politique

2 décembre 2015

 bureau-transitoire-09-septembre-limoges.jpg

A Limoges, session préparatoire à la fusion des trois Chambres régionales

A la veille des élections régionales des 6 et 13 décembre prochains, les Chambres d’agriculture profitent du calendrier politique pour communiquer sur leur propre projet de politique agricole au sein de la nouvelle grande région ALPC (Aquitaine, Limousin, Poitou-Charentes). «Nous, présidents de Chambres, voilà quel message nous voulons porter auprès des futurs élus qui détiendront la compétence économique

Ce projet s’inspire directement du vaste programme de réflexion qui s’est encnlenché courant 2015, dans la perspective de la fusion des Chambres régionales d’agriculture au 1er janvier 2016.

En ressortent douze  propositions développées ici. Un jalon important pour une région qui s’annonce comme la première région agricole d’Europe.

 

A titre d’information, la session d’installation de la nouvelle Chambre régionale (qui regroupera les 12 Chambres départementales) aura lieu le 15 décembre prochain. Les 50 élus de chaque Chambre régionale (150 au total) vont élire un président et un bureau composé de 20 membres.

Pour l’instant, un seul candidat à la présidence s’est manifesté. Il s’agit de Dominique Graciet, président de la Chambre d’agriculture des Landes, également président de la Chambre régionale d’agriculture d’Aquitaine. Agé de 59 ans, D. Graciet est éleveur (Bovins lait, palmipèdes) à Bénesse-Maremne, en plein pays de Tyrose, entre Mont-de-Marsan et Hossegor.

A lire aussi

Collectif 30 000 Martell – Objectif 0 herbi

Collectif 30 000 Martell – Objectif 0 herbi

Le projet du groupe est le maintien de la réduction significative des intrants phytosanitaires, fongicides et insecticides, d’au moins 50% par rapport à la référence et l’arrêt total du désherbage chimique, tout en maintenant la productivité. Cette viticulture...

Optimiser la qualité de pulvérisation de son appareil

Optimiser la qualité de pulvérisation de son appareil

Guillaume Chaubenit adhére au Collectif 30 000 Martell. Il a choisi de tester le programme LUMA, un programme phytosanitaire sans DSR, avec des produits 5m pour les ZNT. Changement de pratiques, année à pression forte pour le mildiou, ce jeune viticulteur, confiant...

error: Ce contenu est protégé