Des vendangeuses 9000 New Holland Braud performantes et économes

29 novembre 2010

New Holland Braud commercialise une nouvelle gamme de vendangeuses, la série 9000 constituée de quatre modèles pour les vignes larges, un modèle vignes étroites et intermédiaires, et un modèle pour les vignes à très forte végétation (aussi conçu pour la cueillette des olives). Une première pré-série de 35 vendangeuses a passé avec succès le baptême du feu des vendanges 2010. La conception des nouvelles machines « bleues » allie à la fois une recherche de performances accrues et une volonté d’être économe en énergie.

 

 

Quelles évolutions peuvent être aujourd’hui apportées par les constructeurs sur des MAV devenues très performantes ? Les équipes de New Holland et leurs concessionnaires ont essayé de répondre à cette interrogation en restant à l’écoute des utilisateurs. Depuis quelques années, l’émergence de nouvelles préoccupations est apparue au niveau de la qualité et de la propreté des raisins récoltés, du nettoyage de l’ensemble de récolte, des moyens d’assistance de conduite et des niveaux de consommations en carburants des petits et gros modèles. Les ingénieurs de Braud et de New Holland ont toujours considéré comme prioritaires les critères de respect de la qualité de la vendange récoltée dans la conception des machines. Cela s’est concrétisé par des innovations majeures qui ont marqué l’univers de la mécanisation des vendanges. On ne peut pas oublier les concepts des norias, des têtes de récoltes pendulaires, des systèmes de secouages SDC et des trieurs égreneurs embarqués Socma. Aller toujours plus loin dans le respect de la qualité des raisins, dans les approches facilitant la conduite, au niveau du confort, et concilier technologie de pointe et fiabilité demeurent des objectifs prioritaires pour ce constructeur.

Plus de performances avec moins d’énergie

n_h_braud.jpgLa gamme New Holland Braud 9000 est l’aboutissement d’une réflexion technologique innovante associant la recherche de performances à une volonté de rendre les machines moins consommatrices en énergie. Un coup d’œil rapide pourrait laisser à penser que les nouvelles « Bleues » ressemblent comme « deux gouttes d’eau » à leurs aînées de la série VL. Or, il n’en est rien ; en montant dans la cabine, en soulevant quelques capots et en tournant la clé de contact, on se rend compte que la génération 9000 fait encore progresser la technologie des automoteurs de vendange. Les principales évolutions concernent trois fonctions essentielles : la gestion raisonnée et raisonnable des besoins de puissance et de motricité, la qualité de la récolte et le poste de conduite. Lors de l’utilisation des machines à vendanger dans les parcelles, les différences de nature de la topographie des parcelles (coteaux avec plus ou moins de pente, plaines…), d’état de portance du sol, de vitesse d’avancement, ont une forte influence sur les besoins de puissance.

les consommations des moteurs réduites de 35 %

Pendant très longtemps, les constructeurs ont augmenté la puissance des moteurs pour satisfaire les exigences de performances accrues sur les vendangeuses, ce qui a conduit à faire grimper fortement les niveaux de consommation. Le renchérissement continue du prix du carburant depuis quelques années sensibilise les utilisateurs qui trouvent beaucoup de MAV trop « gourmandes ». Les équipes de New Holland ont décidé de s’attaquer à ce problème en équipant la gamme 9000 de nouveaux moteurs 4 et 6 cylindres Fiat à gestion électronique d’une puissance comprise entre 141 et 175 cv (compatibles biodiesel). Le meilleur rendement de ces moteurs est optimisé par un nouveau système, l’IMS, dont la fonction est d’ajuster en permanence le régime en fonction de la demande de puissance. Lorsque la MAV monte un coteau, la demande de puissance est renforcée mais par contre lors de la descente, elle est automatiquement réduite. Les niveaux de régime moteur s’adaptent automatiquement aux besoins de demande de puissance grâce au système IMS. En bout de rangs et lors des manœuvres pour décharger la vendange, le fait d’arrêter le secouage et les extracteurs entraîne une diminution immédiate du régime moteur. L’utilisation d’une nouvelle transmission hydraulique de type Anti-Skid confère également aux machines plus de puissance de traction en conditions difficiles et optimise les plages de réglages lors du fonctionnement. A l’issue des vendanges 2010, la conjonction de cet ensemble de moyens technologiques a permis de réduire la consommation des moteurs de 35 %, ce qui n’est pas négligeable. Un moteur de 6 cylindres de la série VL consommait 18 l/h alors que sur les 9000 pour un niveau de puissance équivalent, elle sera de moins de 12 l/h. Au bout de 10 heures de travail, l’économie sera de 60 l de carburant par jour.

Une préoccupation de premier plan pour l’ensemble de récolte

Au niveau de l’ensemble de récolte, plusieurs évolutions contribuent également à améliorer le respect des raisins et la qualité du travail sur la vigne. L’utilisation de nouveaux silentblocs au niveau des supports des porte-secoueurs procure plus de souplesse et de fiabilité à la tête de récolte. La tension des chaînes de convoyage s’effectue désormais sur deux points d’articulation, ce qui supprime les phénomènes d’écartement des norias au niveau des rails. La chaîne de norias a été également redessinée. Le convoyeur haut beaucoup plus large assure le déversement sur une moindre épaisseur, ce qui facilite le nettoyage de la vendange avec les extracteurs supérieurs. Au niveau des deux tapis supérieurs, l’installation d’un volet inox de fermeture retient la vendange lors du vidage des deux bennes. Un design entièrement nouveau de la tête de récolte permet de réduire le temps de lavage et la consommation d’eau de 30 %. En option, le constructeur propose une cellule de nettoyage embarquée avec une rampe de lavage (constituée d’une dizaine de buses) et une pompe à gros débit.

La présence d’une citerne en bout de parcelle peut permettre en un petit quart d’heure d’éliminer toutes les grosses souillures au sein de l’ensemble de récolte. Toute la gamme 9000 peut être équipée des égreneurs Best-in-Class dont les performances au niveau de l’élimination des débris végétaux et des pétioles ne sont plus à démontrer. Enfin, il est possible de vider les deux bennes à la fois si la longueur des remorques à vendanges le permet. La conception des deux bennes a évolué, ce qui a permis d’abaisser le centre de gravité des machines. Par ailleurs, une commande extérieure de vidage des bennes a été installée, ce qui est très apprécié au moment du lavage. Le personnel n’a plus besoin de remonter dans la cabine pour vider les bennes.

Une cabine encore plus sécurisée et plus spacieuse

Apporter plus de confort, de sécurité et faciliter la conduite des machines ont amené les ingénieurs de NH à repenser totalement la conception de la cabine. La structure de la nouvelle cabine répond à la norme ROPS 4 qui, sur le plan de la sécurité, représente un niveau de garantie supérieur à la réglementation actuellement exigée. En cas de retournement, les montants de la cabine sont éprouvés pour des efforts de 20 tonnes. Toujours sur le plan de la sécurité, la cabine dispose de nouveaux agencements, une ceinture de sécurité, un support d’extincteur, un marteau brise-glace et un capteur de présence électronique. Ce dernier élément n’est pas un gadget car par exemple, en cas de malaise du chauffeur (qui s’affaisse ou glisse de son siège), la machine s’arrête instantanément. A l’intérieur, la cabine nettement plus grande en volume rend les conditions de conduite plus agréables. De par sa conception, la visibilité du chauffeur sur l’ensemble de récolte et les outils utilisés en polyvalence est meilleure. Les utilisateurs bénéficient d’un espace intérieur plus vaste.

La présence de nouveaux équipements, une colonne de direction étroite, un nouveau siège très confortable (avec accoudoirs, réglages en hauteur et longueur), des rétroviseurs électriques, l’installation de deux caméras (une située à l’arrière et l’autre à la convenance des clients) améliorent nettement le confort et facilite la conduite. Une nouvelle poignée multifonction a été développée pour gérer et contrôler l’ensemble des fonctions, l’avancement, les corrections de dévers, la tête de récolte et les outils en polyvalence. La visualisation des paramètres de fonctionnement de la machine est regroupée sur un écran tactile Intelleview III compact et très lisible qui permet d’afficher et de régler toutes les fonctions facilement. L’utilisation du nouveau système de gestion des régimes moteurs IMS fonctionne tout seul une fois que le chauffeur a préréglé les régimes moteur mini et maxi. L’installation d’un réseau électrique de type Buscan permet d’optimiser la circulation des informations entre les différents capteurs et les calculateurs, ce qui confère à la machine une plus grande fiabilité. La conception du moniteur Intelleview III intègre aussi tous les paramètres nécessaires aux utilisations des outils polyvalents. Il n’est plus nécessaire d’utiliser des systèmes de contrôle annexes et les temps de passage d’un outil à l’autre sont ainsi
réduits.

A lire aussi

Du 15 au 30 juin, ce sont les journées de lutte contre les ambroisies

Du 15 au 30 juin, ce sont les journées de lutte contre les ambroisies

Le Ministère du Travail , le Ministère de la Santé et des Solidarités et l’Observatoire des Ambroisies - FREDON France rappellent l’importance des conséquences néfastes de ces espèces envahissantes et allergisantes. Pour rappel, l’Ambroisie à feuilles d’armoise...

BA 709 : 90 ans d’Armée de l’Air et pas une ride

BA 709 : 90 ans d’Armée de l’Air et pas une ride

C’est en 1938 que, sous l’impulsion du maire de Cognac Paul Firino Martell, le terrain d’aviation militaire de Châteaubernard voit le jour. Une idée novatrice pour l’époque : l’aviation militaire, bien que déjà développée depuis la première guerre mondiale, n’était...

error: Ce contenu est protégé