Les Formations à l’HACCP

12 mars 2009

Sur la zone Cognac, trois organismes au moins assurent des formations à l’HACCP dispensées dans un cadre collectif : les Chambres d’agriculture 16 et 17, l’IREO de Richemont.

Chambre d’Agriculture de la Charente : Service œnologique

Au mois de mai prochain, le stage animé par Patrick Vinet sur le thème de l’HACCP sera le 3e ou 4e de ce type. Une formation d’une quinzaine de viticulteurs par session, qui rencontre son public et pour laquelle il y a parfois même des listes d’attente. Les stagiaires se composent pour partie de viticulteurs déjà intégrés dans une démarche HACCP et qui viennent chercher là un complément d’informations mais aussi de gens qui ont entendu parler de la démarche et qui veulent en savoir davantage. La formation se déroule sur deux jours, une durée jugée comme maximale par P. Vinet pour retenir l’intérêt des viticulteurs. « Au-delà, ils ne s’inscrivent pas. » La première journée débute par une approche théorique, avec l’explication du pourquoi de la démarche, la présentation des différentes étapes assorties d’exemples pratiques. Préconisations et déroulé des mesures s’assortissent de la prise en main d’un document déjà réalisé. Les stagiaires repartent avec un document vierge, qu’ils ont mission de compléter, durant les trois ou quatre mois séparant les deux journées de formation. Lors de la seconde rencontre, la moitié du temps est consacrée à un audit réalisé par le groupe chez un volontaire, pour bien mesurer le travail à réaliser. La formation a lieu soit à l’Université des eaux-de-vie, soit à la maison des Viticulteurs et coûte 15 euros par jour (repas non compris). Prochaine session le 15 mai, suivie d’une autre le 16 septembre. Les diagnostics se réaliseront à partir de janvier 2004.

Le service œnologie de la Chambre d’agriculture 16 propose une autre formation sur un thème un peu plus large, celui de l’assurance qualité. Y sont abordés l’HACCP mais surtout les normes Iso 9000 relative à la qualité et Iso 14000 relative à l’environnement. Le public potentiellement intéressé est celui des vendeurs-directs ou des coopératives, qui souhaitent éventuellement s’impliquer dans une démarche de certification (encore exceptionnelle en Charentes, plus fréquente dans le Bordelais).

Chambre d’Agriculture 17

photo_3513.jpgPrévues sur quatre jours, les formations à l’HACCP sont dispensées par deux intervenants, Christophe Mauger, conseiller qualité à la Chambre et Valérie Viaud-Baumann, œnologue. Elles se déroulent à Saintes. Une première session en janvier 2003 a réuni onze stagiaires. Son coût s’est élevé à 13,34 euros par jour. Une nouvelle formation est proposée fin juin aux dates suivantes – 24 juin, 8 juillet, 22 juillet, 5 août – sous réserve de modification du calendrier en fonction des participants. « L’objectif de ces quatre jours, précise C. Mauger, est que le viticulteur rentre chez lui avec un certain nombre de documents et d’éléments formalisés. » Déroulé de la méthode HACCP, analyse des risques aux différentes étapes, découverte des documents d’enregistrement, visite d’une exploitation déjà sous HACCP… A l’issue de chaque journée, tout le travail réalisé est tapé sur tableur Excel et les viticulteurs repartent avec leur disquette qu’ils auront au préalable personnalisée lors de la dernière journée. « Les gens découvrent que beaucoup de choses relèvent du bon sens et qu’ils les faisaient déjà, même si cela n’était pas formalisé. Entre la théorie et la pratique, il y a de la place pour une démarche progressive. »

IREO de Richemont

Sur trois jours, la formation proposée par l’IREO comprend un rappel de la réglementation en vigueur, une présentation de la méthode, des exercices pratiques par les stagiaires.

La prochaine session est prévue fin 2003-début 2004 au coût de 8 euros par jour (repas non compris) pour les formations bénéficiant de la prise en charge Vivea (au moins cinq stagiaires). Par ailleurs, l’IREO intervient pour le compte de Courvoisier et de Rémy Martin dans le cadre de formations HACCP et reste ouverte à toute autre demande de formation à la carte.

A lire aussi

Vinitech-Sifel 2022 : c’est parti !

Vinitech-Sifel 2022 : c’est parti !

C'est à 8h30 ce matin que les portes du salon Vinitech Sifel se sont ouvertes. Au programme pendant 3 jours : près de 850 exposants sur 65 000 m² présentent leurs solutions pour le monde vitinicole, maraîcher et arboricole.  Le salon est réparti en 4 pôles...

Grand Cognac présente au public son projet de PLUI

Grand Cognac présente au public son projet de PLUI

Grand Cognac organise 4 réunions d’information et une exposition pour présenter la traduction règlementaire du projet de PLUi, autrement dit les règles générales qui s’appliqueront à tout projet de construction, une fois ce futur document en vigueur. La première...

error: Ce contenu est protégé