Viticulture : des difficultés à l’exportation

2 mars 2009

Le climat sec et chaud de l’année 2005 a limité les maladies de la vigne et a assuré une bonne maturité et un millésime de qualité supérieure à celle de 2004, en particulier pour les rouges.

Dans le même temps, ces conditions climatiques (marquées aussi par des orages violents de grêle) ont provoqué une diminution notable de la récolte en Bordelais et Bergeracois mais également dans les Pyrénées-Atlantiques ou en Lot-et-Garonne. De plus, afin de maîtriser les volumes, les rendements autorisés sont à la baisse.

Malgré le retrait de cette récolte, les disponibilités en Bordeaux AOC progressent et sont estimées par le CIVB à plus de 15 millions d’hl (soit l’équivalent de plus de deux années de récolte). Ces stocks sont plus largement supportés par les producteurs. Cette situation traduit la dégradation de la commercialisation, essentiellement sur les marchés extérieurs. Les statistiques sur douze mois, à fin octobre 2005, révèlent la poursuite de la tendance à la baisse des volumes exportés vers l’Union européenne et principalement chez les trois principaux marchés que sont le Royaume-Uni, la Belgique et l’Allemagne. L’évolution est nettement moins défavorable vers les pays tiers, notamment vers les Etats-Unis (+ 7 % en volume). En revanche, sur ces marchés, la dégradation des prix est beaucoup plus nette.

Cette diminution des prix de ventes s’observe également sur les transactions enregistrées, par exemple, en Bordeaux et Bordeaux supérieur rouge avec un prix moyen de 809 €, en retrait de 11 % par rapport à 2004. Toutefois, l’analyse au mois le mois ferait apparaître une amélio-
ration.

La dégustation des baies

La Chambre d’agriculture organise début septembre une formation à la dégustation des baies. Une occasion pour les viticulteurs d’acquérir une méthode d’évaluation simple de la maturité, pour déterminer la date optimale des vendanges en fonction du potentiel qualitatif des raisins.

« La formation a permis une mise en place du chantier de récolte plus réfléchie pour atteindre les objectifs qualité de la propriété », témoigne un viticulteur qui a suivi la formation l’année dernière.

Cette formation se déroulera dans les six centres œnologiques de la Chambre d’agriculture (Pauillac, Saint-Savin, Cadillac, Grézillac, Coutras et Soussac), sur deux demi-journées. Elle comportera une petite partie théorique suivie de beaucoup de pratique. Les dates exactes des formations seront fixées fin août en fonction de l’état d’avancement de la maturité pour le millésime 2006.

Pôle de compétitivité

« vins et vignes »

Face à la concurrence internationale, la filière viti-vinicole est confrontée à un problème de compétitivité. Pour y répondre, le Conseil régional et le CIVB ont constitué un groupe pour la labellisation d’un pôle de compétitivité « Vins et Vignes ». La Chambre d’agriculture de la Gironde et l’ITV s’y associent pour apporter leurs compétences en matière d’expérimentation.

L’objectif : augmenter les parts de marché des vins aquitains, augmenter la compétitivité de toute la filière en tenant compte des attentes du consommateur, de la concurrence, du contexte législatif et réglementaire. Pour redonner à l’Aquitaine sa place de leader mondial dans la production et le négoce des vins.

Différentes thématiques de travail ont été définies. La Chambre d’agriculture travaille en partenariat avec l’ITV sur celle relative aux gains de productivité. Concrètement, il s’agit de définir, dans le contexte législatif et culturel français, quels sont les maillons clés qui permettront d’augmenter la productivité de la filière. Cela nécessite d’étudier la chaîne de la valeur ajoutée, les coûts de production, l’intervention des différents acteurs (tonnellerie, verrerie, bouchons…), la structuration commerciale, la logistique, le transport…

L’obtention de ce nouveau pôle de compétitivité représente une occasion unique car dans le futur, ils constitueront pour l’Etat des cibles privilégiées pour les aides qu’il délivrera.

La saison redémarre

avec de nouveaux rendez-vous

Exclusivement composés de producteurs, les Marchés des Producteurs de Pays sont la vitrine des savoir-faire traditionnels de notre pays. Des producteurs d’un côté de l’étal, des consommateurs de l’autre. Entre eux, il y a le fruit du travail de l’un, mais aussi un regard, les mots pour raconter la manière de faire.

Pendant tout l’été, une vingtaine de producteurs et viticulteurs vendront leurs produits authentiques de notre région sur les places des bastides de Blasimon (les mercredis 19 et 26 juillet, les 2, 9 et 16 août en soirée) et de Saint-Macaire (les vendredis 21 et 28 juillet, les 11 et 18 août en soirée). Dans une ambiance musicale, les visiteurs pourront se restaurer sur place ou tout simplement faire leur marché autrement.

Ces Marchés des Producteurs de Pays sont organisés par la municipalité de Blasimon et l’Association Tourisme en Coteaux Macariens, en collaboration avec la Chambre d’agriculture.

Le concours de bordeaux

vins d’aquitaine

969, c’est le nombre de vins médaillés au Concours de Bordeaux – Vins d’Aquitaine, qui s’est déroulé le samedi 20 mai au Parc des Expositions de Bordeaux. 257 médailles d’or, 369 médailles d’argent et 343 médailles de bronze ont été attribuées. Tous les résultats sont disponibles sur le site officiel www.concours-de-
bordeaux.com, tout juste relooké. Au total, 3 549 vins étaient en compétition pour cette 50e édition, parrainée par le chef Thierry Marx. Les 1 000 dégustateurs – tout issus du monde de la vigne et du vin – ont donc jugé que seuls 27 % des vins étaient dignes d’être décorés.

Opération sourire

(Jeunes agriculteurs de la gironde)
15 juillet – lacanau (lac du moutchic)

Chaque année durant l’été, Jeunes Agriculteurs de Gironde organise des « Opérations sourire ».

Les Opérations Sourire font partie intégrante des opérations événementielles du réseau Jeunes Agriculteurs. Ce sont des actions à caractère promotionnel qui répondent à trois objectifs fondamentaux :

– faire connaître les produits régionaux de qualité ;

– établir un dialogue entre producteurs et consommateurs ;

– faire découvrir la région et son agriculture…

Ainsi, le samedi 15 juillet, les Jeunes Agriculteurs girondins vous présenteront leurs nombreux produits du terroir au travers de leur point central « Opération Sourire « situé au lac du Moutchic sur la commune de Lacanau.

Durant cette journée, les jeunes agriculteurs proposeront des dégustations gratuites et la vente de leurs produits de qualité (vins, fromage, huîtres, fruits et légumes, escargot, miel…). Une restauration le midi sera proposée ainsi qu’une buvette.

Alors, rendez-vous le 15 juillet au lac du Moutchic à la rencontre des Jeunes Agriculteurs, vos papilles n’en auront que de bons souvenirs !

A lire aussi

Vinitech-Sifel 2022 : c’est parti !

Vinitech-Sifel 2022 : c’est parti !

C'est à 8h30 ce matin que les portes du salon Vinitech Sifel se sont ouvertes. Au programme pendant 3 jours : près de 850 exposants sur 65 000 m² présentent leurs solutions pour le monde vitinicole, maraîcher et arboricole.  Le salon est réparti en 4 pôles...

Grand Cognac présente au public son projet de PLUI

Grand Cognac présente au public son projet de PLUI

Grand Cognac organise 4 réunions d’information et une exposition pour présenter la traduction règlementaire du projet de PLUi, autrement dit les règles générales qui s’appliqueront à tout projet de construction, une fois ce futur document en vigueur. La première...

error: Ce contenu est protégé