Vins sans indication géographique

28 avril 2018

UNE COMMISSION POUR SUIVRE LES CONTRATS DE 2015

En 2015, un contingent de 400 hectares d’autorisation de plantation a été accordé pour des vignes destinées à produire des vins sans indication géographique. Mais dans l’ancien régime, ces droits relevaient strictement de la même réglementation que les autorisations de plantation Cognac elles aussi classées VSIG.


Afin de renforcer l’engagement des demandeurs dans cette filière, la délivrance des autorisations de plantation était conditionnée par la signature d’un contrat d’achat avec un négociant pour les superficies concernées. La très grande majorité de ces superficies ayant été plantées en cépages Cognac, le CIMVC met aujourd’hui en place des outils qui permettront de vérifier ces engagements.

autorisations_de_plantations-civmc.png 

A lire aussi

Collectif 30 000 Martell – Objectif 0 herbi

Collectif 30 000 Martell – Objectif 0 herbi

Le projet du groupe est le maintien de la réduction significative des intrants phytosanitaires, fongicides et insecticides, d’au moins 50% par rapport à la référence et l’arrêt total du désherbage chimique, tout en maintenant la productivité. Cette viticulture...

Optimiser la qualité de pulvérisation de son appareil

Optimiser la qualité de pulvérisation de son appareil

Guillaume Chaubenit adhére au Collectif 30 000 Martell. Il a choisi de tester le programme LUMA, un programme phytosanitaire sans DSR, avec des produits 5m pour les ZNT. Changement de pratiques, année à pression forte pour le mildiou, ce jeune viticulteur, confiant...

error: Ce contenu est protégé