Évolution des prix : bilan Des cinq Dernières campagnes

18 mars 2009

bilan4_opt.jpegC’est pour la première fois en 2003 qu’à la demande des professionnels, le service statistiques du BNIC a commencé d’éditer l’Observatoire des prix d’achat à la propriété, de son nom complet « l’Observatoire des prix moyens pondérés constatés au départ de la propriété ». Objectif de l’étude : tenir le répertoire le plus exact possible des prix des vins Cognac et des eaux-de-vie achetés aux bouilleurs de cru et aux coopératives par les négociants et les bouilleurs de profession. A côté des traditionnelles publications statistiques mensuelles, toujours d’actualité, cet outil apportait un degré de lisibilité supplémentaire aux données de prix. Il introduisait notamment les notions de dispersion, d’euro courant et d’euro constant, d’évolution des prix dans le temps. Renseigné à partir des documents douaniers (DCA) remplis par les vendeurs, il précisait le degré de pertinence statistique des chiffres en fonction du volume d’achat concerné, du nombre de transactions… Publié deux fois par an, d’abord sur une période de six mois allant du 1er avril au 30 septembre puis sur les douze mois de la campagne (du 1er avril au 31 mars), l’Observatoire des prix est devenu un repère incontournable de la « galaxie » Cognac. Les ressortissants du BNIC y ont accès via le site extranet de l’interprofession*. Lors de son assemblée générale du 14 mai dernier, le SGV s’est référé à l’Observatoire des prix pour nourrir son discours sur les cours. Les tableaux ci-après sont ceux présentés par le syndicat, sachant que le panorama complet est disponible sur le site du BNIC.

* Dans l’inflorescence du site internet du BNIC, aller dans Espace professionnel, Services en ligne, Extranet, Aspects statistiques, Etudes, Prix et coûts de production, Prix moyens, Observatoire des prix.

Les secrets de la « boîte à moustache »

Pour ceux qui ne seraient pas familiers de la fameuse « boîte à moustache », rappelons qu’elle correspond au rectangle bleu figurant sur les courbes de prix. Ce rectangle bleu témoigne de la plus ou moins grande dispersion des prix. Plus il est d’hauteur réduite, plus la dispersion est faible. Cela signifie que les prix « collent » au prix moyen indiqué sur les courbes. A l’inverse, une boîte de grande amplitude informe d’un éclatement des prix constatés. Quant aux deux traits noirs superposés, il véhicule le message suivant : 90 % du marché est compris entre ces bornes.

A lire aussi

L’appel à l’aide de l’US Cognac Rugby

L’appel à l’aide de l’US Cognac Rugby

C'est un constat qui a fait le tour des médias, sportifs ou non: l'US Cognac va très mal. Malgré les efforts de Jean-Charles Vicard pour tenter de redresser la barre, le club se retrouve dans une difficile situation financière.  La direction a de fait décidé d'envoyer...

error: Ce contenu est protégé