Publicité

Jean-Gabriel Chevrier Appelé à De Nouvelles Fonctions

12 mars 2009

Directeur de la délégation nationale de Libourne (ex SAV) depuis sept ans, après y avoir accompli une grande partie de sa carrière, J.-G. Chevrier a rejoint en début d’année le siège parisien de Viniflhor. Il y occupe les fonctions de secrétaire général.

chevrier.jpgBordelais, fils et petit-fils de Bordelais, Jean-Gabriel Chevrier « s’exile » donc à Paris. Mais le poste en vaut la peine. Le directeur de la délégation nationale « alcool » de Libourne intègre le staff national de Viniflhor en devenant l’un des trois directeurs adjoints, aux côtés du directeur. Si ses deux homologues s’occupent de la gestion des aides et des contrôles, sa fonction relève de l’administration générale, du budget et des ressources humaines. En tant que secrétaire général, il est en effet chargé des affaires horizontales de Viniflhor, ce qui n’est pas rien. L’office des fruits et légumes et des vins compte 450 salariés sur onze sites, le siège national, la délégation de Libourne, les huit délégations régionales et les trois entrepôts. J.-G. Chevrier est âgé de 47 ans.

Entré en 1987 à l’Onivins Bordeaux comme contrôleur, Jean-Gabriel Chevrier aura gravi les échelons de manière régulière. En 1989, il est nommé assistant au siège national, où il suit le dossier des aides aux groupements de producteurs. Puis il part à Bruxelles en décembre 1990 comme expert national détaché. Sa mission tourne autour du règlement communautaire viti-vinicole et les mécanismes de gestion de marché. De retour à Libourne en décembre 1993 sous l’ère de Jacques Guibé, alors directeur de la SAV (Société des alcools viticoles), le jeune cadre passe successivement du statut de chargé de mission à celui de responsable de l’audit interne (1995), avant d’accéder au poste de directeur adjoint en 1996, quand J. Guibé est appelé à présider l’interprofession cognaçaise. J.-G. Chevrier reste directeur adjoint de la SAV jusqu’en fin 1999, aux côtés d’Alfred Estrade qui a remplacé Jacques Guibé en 1997. En 2000, la fusion de la SAV et de l’Onivins donne naissance à la délégation nationale Onivins de Libourne, entité dont Jean-Gabriel Chevrier prend la direction le 1er janvier 2000. A partir de janvier 2006, le siège de Libourne s’appellera « Délégation nationale de Viniflhor », après le rapprochement des deux offices, celui des vins et celui des fruits et légumes. Officiellement nommé secrétaire général de Viniflhor depuis le 1er janvier 2007 et opérationnel sur son poste, Jean-Gabriel continue d’assumer les fonctions de délégué national alcools, dans l’attente de la nomination imminente de son successeur. Il faut dire que des changements sont intervenus à la tête de Vinifhlor, Georges-Pierre Malpel ayant remplacé Philippe de Guénin au poste de directeur général de l’office il y a un peu plus d’un mois.

A lire aussi

Le Paysan Vigneron diversifie ses prestations annexes

Le Paysan Vigneron diversifie ses prestations annexes

Vidéos d'entreprise, événements, manifestations... Le Paysan Vigneron diversifie ses services et ouvre à tous ses prestations annexes. Grâce à du matériel de prise de vue professionnel incluant un drone, vous pourrez vous mettre en valeur sous un angle inédit. Tous...

Flavescence dorée: les premières dates de traitement insecticide connues

Flavescence dorée: les premières dates de traitement insecticide connues

L'arrêté officiel de la Région Nouvelle-Aquitaine concernant le traitement insecticide contre la flavescence dorée n'a pas encore été publié, mais les deux premières dates sont d'ores et déjà connues ; cela commence dès le 13 juin. Il est à rappeler que ce traitement...

PAC 2023 : la France veut-elle un « Frexit » agricole ?

PAC 2023 : la France veut-elle un « Frexit » agricole ?

Selon Eric Andrieu, député européen, la Commission européenne est largement insatisfaite du Plan Stratégique National de la France (PSN) proposée par la France pour la mise en oeuvre de la nouvelle PAC à partir de 2023, et l'invite à revoir sa copie. L’actuel Ministre...

error: Ce contenu est protégé