Transferts : un retour vers la sérénité

7 avril 2017

 img_2190.jpg

Le 14 février, à Paris, mobilisation de tous les syndicats viticoles d’appellation autour du Cognac

Sérénité retrouvée en Charentes. L’affaire des transferts litigieux d’autorisations de replantation hors bassin Charentes-Cognac a été jugulée.

Un « happy end » à mettre au crédit d’une mobilisation générale, qui a largement dépassé le périmètre de la région et de son syndicat viticole UGVC : négoce, interprofession, syndicalisme agricole jeune et aîné, administration, ministère de l’agriculture, parlementaires, réseau viticole national et communautaire…

Un arrêté du ministère de l’agriculture, paru fn février, instaure un contrôle plus resserré des conditions d’exploiation, pour avoir droit de transférer des autorisations de replantation.

 

Si environ 300 ha sont passés au travers « des trous de la raquette » – la faille juridique que personne n’avait identifiée à temps, sauf les contrevenants – c’est un moindre mal par rapport à la traînée de poudre qui aurait pu s’embraser.

Prochaine étape ! Sécuriser le cadre juridique du vin Cognac, en lui permettant de retrouver un statut propre, celui de vin apte à la production d’une eau-de-vie sous signe de qualité. Une démarche en cours à Bruxelles.

A lire aussi

Du 15 au 30 juin, ce sont les journées de lutte contre les ambroisies

Du 15 au 30 juin, ce sont les journées de lutte contre les ambroisies

Le Ministère du Travail , le Ministère de la Santé et des Solidarités et l’Observatoire des Ambroisies - FREDON France rappellent l’importance des conséquences néfastes de ces espèces envahissantes et allergisantes. Pour rappel, l’Ambroisie à feuilles d’armoise...

BA 709 : 90 ans d’Armée de l’Air et pas une ride

BA 709 : 90 ans d’Armée de l’Air et pas une ride

C’est en 1938 que, sous l’impulsion du maire de Cognac Paul Firino Martell, le terrain d’aviation militaire de Châteaubernard voit le jour. Une idée novatrice pour l’époque : l’aviation militaire, bien que déjà développée depuis la première guerre mondiale, n’était...

error: Ce contenu est protégé