En volume, une récolte « moyenne moins »

24 octobre 2016

 dsc00313.jpg

Débutées autour du 6 octobre, les vendanges s’achèvent à Cognac.

De bonnes conditions de récolte – sans pluie, nuits fraîches – ont assuré un état sanitaire correct aux raisins et aux vins. Pas de foyers de pourriture à déplorer.

La maturité a bénéficié des précipitations de mi-septembre, juste avant la récolte. Effet surtout sensible au niveau du degré, moins sur celui du poids des grappes.

Les premières estimations de récolte de la Station viticole du BNIC indiquent un rendement moyen régional entre 9,5 et 10 hl hectolitres d’alcool pur par ha. Comparée aux années précédentes, l’année 2016 se situe dans une fourchette «moyenne moins» (12,4 hl AP ha en 2015, 11,3 hl AP ha en 2013) mais assez proche de la moyenne décennale (10,6 hl AP ha).

Sous le poids des épisodes de grêle mais aussi de l’impact de la sécheresse sur les sols, de fortes disparités existent entre secteurs. Si, globalement, la Charente-Maritime tire bien son épingle du jeu, la situation est plus compliquée dans certaines zones de Charente (Grande Champagne, terres de groies) ou dans le Pays bas de Matha.

A lire aussi

Du 15 au 30 juin, ce sont les journées de lutte contre les ambroisies

Du 15 au 30 juin, ce sont les journées de lutte contre les ambroisies

Le Ministère du Travail , le Ministère de la Santé et des Solidarités et l’Observatoire des Ambroisies - FREDON France rappellent l’importance des conséquences néfastes de ces espèces envahissantes et allergisantes. Pour rappel, l’Ambroisie à feuilles d’armoise...

BA 709 : 90 ans d’Armée de l’Air et pas une ride

BA 709 : 90 ans d’Armée de l’Air et pas une ride

C’est en 1938 que, sous l’impulsion du maire de Cognac Paul Firino Martell, le terrain d’aviation militaire de Châteaubernard voit le jour. Une idée novatrice pour l’époque : l’aviation militaire, bien que déjà développée depuis la première guerre mondiale, n’était...

error: Ce contenu est protégé