Vignoble Charentes-Cognac orienté à 98% Cognac

25 mars 2015

Avec une utilisation de 98 % des surfaces, le Cognac occupe une position ultra-dominante dans le bassin viticole Charentes-Cognac. Mais il n’est pas seul en lice. Pineau des Charentes, Vins de pays et « Autres débouchés » existent à ses côtés.

Lors de la conférence de presse qui s’est tenue à l’issue du Conseil de bassin du 26 fé-
vrier dernier, Christophe Forget, le tout nouveau président de la Fédération des interprofessions du Bassin viticole Charentes-Cognac, a mis en perspective les chiffres d’affectation du vignoble Vin Blanc Cognac (VBC), lors de la récolte 2014. La destination Cognac a concerné 73 487 ha, soit 98 % des surfaces. Une affectation en hausse de 8,3 % sur 10 ans.

Les moûts Pineau des Charentes ont mobilisé, quant à eux, 1 094 ha, dont 435 ha Vin Blanc Cognac et 659 ha « autres cépages ». Sur la récolte 2014, les « moûts Pineau » auront utilisé 0,6 % du vignoble VBC. A cette surface, il convient de rajouter les 1 553 ha VBC destinés au mutage Pineau.

Si les Vins de pays prélèvent seulement 36 ha de VBC, les « autres cépages » représentent 1 524 ha. Au total, les Vins de pays charentais auront absorbé l’an dernier la production de 1 560 ha.

Enfin, les « Autres débouchés » – Vins de table/Vins de base mousseux – ont capté 1 000 ha de VBC en 2014, complétés par 981 ha de « cépages autres ». En tout, un potentiel de production de 1 981 ha.

Sur l’année 2015, le bassin Charentes-Cognac demande 690 ha de plantations nouvelles, 400 ha pour les Vins sans IG (300 ha en cépages Ugni blanc, Colombard, 100 ha en cépa-ges autres), 160 ha pour l’AOP Pineau des Charentes et 130 ha pour l’IGP Vin de pays charentais.

Des mandats changent de main
Au détour de renouvellements électifs, des mandats arrivent à échéance et changent de main. C’est le cas au Conseil spécialisé vins de FranceAgriMer. Le 25 avril prochain, les deux représentants actuels du bassin – Philippe Guélin et Patrice Pinet – seront remplacés par Christophe Forget (viticulture) et Florent Morillon (négoce). Par ailleurs, Christophe Forget vient d’être élu à la tête de la Fédération des interprofessions du bassin Charentes-Cognac, Jean-Bernard de Larquier ayant souhaité se retirer.

A lire aussi

Collectif 30 000 Martell – Objectif 0 herbi

Collectif 30 000 Martell – Objectif 0 herbi

Le projet du groupe est le maintien de la réduction significative des intrants phytosanitaires, fongicides et insecticides, d’au moins 50% par rapport à la référence et l’arrêt total du désherbage chimique, tout en maintenant la productivité. Cette viticulture...

Optimiser la qualité de pulvérisation de son appareil

Optimiser la qualité de pulvérisation de son appareil

Guillaume Chaubenit adhére au Collectif 30 000 Martell. Il a choisi de tester le programme LUMA, un programme phytosanitaire sans DSR, avec des produits 5m pour les ZNT. Changement de pratiques, année à pression forte pour le mildiou, ce jeune viticulteur, confiant...

error: Ce contenu est protégé