Syndicats viticoles Cognac : l’union restaurée

22 juin 2011

p1000527.jpg

 De gauche à droite, Christophe Forget, Jean-Bernard de Larquier, Christophe Véral, Bernard Laurichesse, François-Jérôme Prioton.

Le 16 juin 2011, les deux syndicats viticoles SGV * Cognac et  SVBC * ont voté à l’unanimité la reconstitution d’une structure viticole unifiée. Un tournant « historique » dans la région délimitée Cognac. Après la naissance d’un syndicat unique, en 2000 – le SGV Cognac – un nouveau syndicat était apparu en 2002 sur fond de scission, le SVBC. Aujourd’hui, ces deux syndicats opèrent leur rapprochement. Pour créer un nouveau syndicat unique ? Pas vraiment. Les protagonistes préfèrent parler de « structure unifiée ». A priori, le nom définitif contiendrait les termes d’« Union » et de « Cognac ».

Il y a trois ans, la FVPC (Fédération des viticulteurs producteurs de Cognac) avait déjà joué les conciliateurs en fédérant les deux syndicats sous une même bannière. « Nous avons appris à travailler ensemble. Nous anous sommes aperçus que nos différences originelles n’étaient pas insurmontables et que les terrains d’ententes étaient nombreux » note Christophe Forget, président du SGV Cognac. En janvier dernier, un groupe de travail « statuts » s’est mis en place à la FVPC. Les quatre réunions ont débouché sur l’accord du 16 juin.

Jérôme Prioton, président du SVBC évoque l’exemple fameux du SGV Champagne.  « Plus qu’une simple force de proposition, notre structure d’union doit être une force de rassemblement et de représentation. Il faut changer le périmètre de notre action. Qu’il s’étende au delà de nos adhérents pour recouvrir toute la viticulture. »

Avant lui, Christophe Véral, président de la FVPC, avait demandé aux viticulteurs charentais «d’exprimer un soutien sans faille à cette nouvelle structure. » Jean-Bernard de Larquier, chef de famille de la viticulture au BNIC, a rappelé que cette viticulture rassemblée « était un symbole fort vis à vis de nos partenaires négociants. »

D’ici la fin de l’année, les deux structures vont se fondre dans un même conseil d’administration, un même bureau. Pour que « toutes les sensibilités puissent s’exprimer",  la règle de la décision à la majorité des deux tiers sera retenue, comme c’était déjà le cas à la FVPC. Première conséquence du rapprochement : les deux syndicats vont présenter une liste commune aux élections à l’ODG Cognac. Bernard Laurichesse, président de l’ODG, a indiqué que ces élections devraient être clôturées fin septembre, pour une mise en place du bureau fin octobre et un renouvellement des membres du BNIC fixé en novembre.

* SGV Cognac : Syndicat génral des vignerons Cognac

* SVBC : Syndicat des viticulteurs bouilleurs de cru de Cognac

A lire aussi

Du 15 au 30 juin, ce sont les journées de lutte contre les ambroisies

Du 15 au 30 juin, ce sont les journées de lutte contre les ambroisies

Le Ministère du Travail , le Ministère de la Santé et des Solidarités et l’Observatoire des Ambroisies - FREDON France rappellent l’importance des conséquences néfastes de ces espèces envahissantes et allergisantes. Pour rappel, l’Ambroisie à feuilles d’armoise...

BA 709 : 90 ans d’Armée de l’Air et pas une ride

BA 709 : 90 ans d’Armée de l’Air et pas une ride

C’est en 1938 que, sous l’impulsion du maire de Cognac Paul Firino Martell, le terrain d’aviation militaire de Châteaubernard voit le jour. Une idée novatrice pour l’époque : l’aviation militaire, bien que déjà développée depuis la première guerre mondiale, n’était...

error: Ce contenu est protégé