valagier résine : Une démarche professionnelle

24 juillet 2014

La rénovation des cuves en béton (73 % du CA) représente le cœur de l’activité de la société, même si depuis plusieurs années les p48.jpgrevêtements de sol et la pose d’accessoires et les réparations de la cuverie en fibre de verre se développent. La stratégie de Valagier-Résine repose sur une volonté permanente de faire preuve de réactivité et de professionnalisme pour répondre aux attentes des vinificateurs des vignobles français. Les deux régions de Cognac et du Bordelais représentent respectivement 40 % du chiffre d’affaires.

Le métier d’applicateur de résine époxy nécessite du professionnalisme

Le métier d’applicateur de résines époxy à chaud nécessite des compétences pour réa-liser des revêtements résistants qui apportent les meilleures garanties vis-à-vis des attentes alimentaires et réglementaires. La nature et les spécificités de fabrication des résines époxy doivent répondre à des spécifici-tés pour pouvoir être utilisées dans l’univers vinicole. Dès les premières années d’activité, C. Valagier était très soucieux d’apporter à ses clients des garanties de qualité. Cela l’a amené à nouer des relations sérieuses et pérennes avec un fabricant de peintures. Depuis 2008, un partenariat a été conclu avec la société française SOB qui fabrique des peintures industrielles depuis plus de 50 ans. Cette entreprise dispose d’un laboratoire de recherche et de développement (7 personnes), qui crée de nouveaux produits et effectue de la veille réglementaire sur les thématiques des matériaux en contact avec des produits alimentaires. La fabrication des résines époxy nécessite un savoir-faire et des moyens technologiques pointus pour élaborer des produits destinés à des usages très variés, l’industrie, l’agroalimentaire et le secteur vinicole. L’incorporation ou pas de polymères de nature différente confère au produit final des caractéristiques appropriées à une diversité d’usage. L’incorporation d’un durcisseur au moment de l’application provoque une réaction de réticulation (de durcissement), qui confère au revêtement son état final. La phase de réticulation ou de durcissement intervient au moment de l’application par une réaction de catalyse dont la parfaite maîtrise confère au revêtement sa pleine inertie.

Des résines époxy qualifiées par le BNIC

Le partenariat entre les sociétés Valagier et SOB a débouché sur la mise en place, dès 2008, d’une démarche qualité pour maîtriser les applications. Un cahier des charges pour effectuer les applications à chaud des résines époxy en contact avec les liquides alcoolisés (titrant jusqu’à 20 % vol.) a été défini. Ce protocole engage la responsabilité des deux partenaires avec d’une part l’utilisation de résines spécifiques dédiées aux usages vinicoles et d’autre part la mise en œuvre de méthodes d’application rigoureuses et constantes. Les résines SOB sont agréées par un organisme officiel indépendant, l’IANESCO, qui réalise des tests de migration de composés. La qualité de résine époxy appliquée par la société Valagier depuis 2011 a été testée par la Station viticole du BNIC au cours de l’année 2013. Les résultats ont confirmé que le produit utilisé ne provoquait aucune migration de phtalates.

Une méthode de recouvrement  pour les revêtements antérieurs à 2011

Par contre, les revêtements antérieurs à 2011 sont concernés par le problème. C. Valagier a étudié depuis un an une méthode de recouvrement, les revêtements existants en bon état. Avant de proposer cette approche à ses clients, il a souhaité faire valider cette technique par la Station viticole du BNIC. Les résultats récents confirment l’absence de phénomène de migration de phtalates. Dès la prochaine campagne, les procédures de recouvrement des revêtements récents et encore en bon état (après une expertise de l’intérieur des cuves) seront mises en œuvre. Une autre approche de recouvrement des parois des cuves en fibre de verre dégradées avec des résines époxy, qui fait actuellement l’objet d’études, vient d’être validé.

Une diversification réussie avec le redémarrage des résines époxy Stratemail

Depuis un à deux ans, la société Valagier souhaitait élargir son champ d’activité en essayant de rester dans l’univers vinicole. L’opportunité de racheter l’entreprise et la marque Stratemail s’est présentée au début de l’année 2012. Les résines époxy Stratemail étaient jusqu’au début des années 2000 très connues mais, faute d’avoir renouvelé les produits, l’activité avait périclité et était sur le point de s’arrêter. C. Valagier a valorisé son savoir-faire en créant une toute nouvelle gamme de revêtements vinicoles Stratemail élaborés avec les produits très sérieux de SOB. L’activité de la filiale Valagier-Peinture a redémarré de manière encourageante en s’appuyant sur 35 points de vente répartis dans toutes les régions viticoles françaises. En Charentes, c’est la société Vitidirect qui distribue la gamme de résine époxy Stratemail (à appliquer à froid). Le premier exercice s’est conclu avec un chiffre d’affaires prospère et 2014 se présente bien.

 

 

A lire aussi

Collectif 30 000 Martell – Objectif 0 herbi

Collectif 30 000 Martell – Objectif 0 herbi

Le projet du groupe est le maintien de la réduction significative des intrants phytosanitaires, fongicides et insecticides, d’au moins 50% par rapport à la référence et l’arrêt total du désherbage chimique, tout en maintenant la productivité. Cette viticulture...

Optimiser la qualité de pulvérisation de son appareil

Optimiser la qualité de pulvérisation de son appareil

Guillaume Chaubenit adhére au Collectif 30 000 Martell. Il a choisi de tester le programme LUMA, un programme phytosanitaire sans DSR, avec des produits 5m pour les ZNT. Changement de pratiques, année à pression forte pour le mildiou, ce jeune viticulteur, confiant...

error: Ce contenu est protégé