Un deuxième forum technique hennessy consacré au vignoble

8 novembre 2013

La deuxième édition du Forum technique Hennessy, qui s’est déroulée du 9 au 13 septembre au domaine de la Bataille, était consacrée à une thématique de pleine actualité : comment concilier la recherche d’une forte productivité du vignoble, les aspects qualitatifs et les nouvelles exigences de viticulture durable. Les équipes de la maison Hennessy s’étaient mobilisées pour faire de cet événement une plate-forme de réflexion et de partage dédiée à l’ensemble des livreurs.

 

 

p22.jpgPlus de 1 000 viticulteurs ont participé au forum dont le but était d’entretenir avec l’ensemble des livreurs des relations encore plus étroites et plus professionnelles. S’intéresser aux moyens de production du vignoble « collait » à l’actualité du millésime 2013 qui a été compliqué à gérer à tous les niveaux. La phase de maturation tardive s’est avérée délicate, les rendements volumiques ont été très fluctuants au sein des propriétés et la qualité de la vendange très hétérogène a rendu la conduite des vinifications plus problématique.

Etre réceptif à l’ensemble des moyens de production du vignoble

Les participants au forum ont été conviés en début de chaque matinée à une conférence plénière consacrée aux maladies du bois et aux stratégies d’investissements dans la rénovation et l’entretien du vignoble. Ensuite, les viticulteurs ont eu le choix de participer à trois ateliers tournants par petits groupes de 15 à 20 personnes. A l’issue du déjeuner, une dernière conférence était consacrée aux aspects techniques de pré-vendanges et à la conduite des vinifications.

La conférence plénière de début de matinée était animée pour le volet maladies du bois par Jean-François Chollet, chercheur au CNRS, et Philippe Larignon, de l’IFV, et pour les aspects investissements par Patrick Lardillon, du cabinet Price Waterhouse Cooper.

Les ateliers tournants étaient consacrés à 10 thèmes différents : la gestion des sols viticoles, les stratégies de renouvellement du vignoble, le bilan de 3 années de la ferme de référence Ecophyto, la protection du vignoble, les maladies du bois, l’approche financière du renouvellement du vignoble, l’organisation et la connaissance des pépinières viticoles, le management des salariés, les technologies d’avenir (taille-tirage des bois), la protection de l’eau et la gestion des effluents. L’ensemble de ces sessions était co-animé par des experts de la maison Hennessy et des techniciens extérieurs de la Station Viticole du BNIC, des Chambres d’agriculture, du Syndicat des pépiniéristes…

Le domaine de la Bataille, un site d’expérimentation pilote

La manifestation s’est déroulée au cœur du vignoble du domaine de la Bataille qui, au fil des années, est devenu un site d’expérimentation pilote en matière de pratiques viticoles et de conduite des vinifications. Des dizaines d’essais sont mis en œuvre chaque année à la fois pour répondre aux attentes concrètes des propriétés de la région et pour satisfaire les exigences qualitatives de la maison Hennessy. A titre d’exemple, les thématiques étudiées peuvent porter sur des domaines très différents comme la réduction des intrants phytosanitaires en utilisant le pulvérisateur à panneaux récupérateurs ventilés, des pratiques d’entretien des sols plus respectueuses de l’environnement, des actions spécifiques visant à dynamiser la vie biologique des sols, de nouvelles souches de levures, l’appréciation de l’intérêt et des limites des nouvelles préparations d’enzymes de clarification…

Le vignoble de la Bataille est devenu le support de nombreuses réflexions techniques novatrices de production. L’organisation du forum au sein de cette belle propriété crée un climat propice aux échanges et au dialogue. Cette année, plus de 70 % des viticulteurs invités ont participé à la manifestation.

Productivité élevée, exigences qualitatives relevées et viticulture durable

Florent Morillon, le directeur des relations amont de la maison Hennessy, était satisfait de l’adhésion des livreurs aux thématiques de ce deuxième forum : « L’engouement des consommateurs pour le Cognac partout dans le monde représente un défi pour la production des vins et d’eaux-de-vie. Elle doit désormais s’inscrire dans un challenge complexe conciliant des objectifs de productivité élevés, une quête de qualité permanente et des méthodes culturales en phase avec les principes de viticulture durable. La vigne est le premier outil de production de notre région et il faut l’entretenir. Les maladies du bois affectent en moyenne une souche sur quatre, ce qui a engendré un vieillissement prématuré de beaucoup de parcelles encore jeunes. Face à cette situation, les viticulteurs déploient actuellement de gros efforts de renouvellement du vignoble (2,44 % de taux de replantation au lieu de 0,5 % au début des années 2000). La formation et l’encadrement des salariés représentent aussi des préoccupations pour de nombreuses exploitations qui ne peuvent plus faire appel à de la main-d’œuvre familiale, le savoir-faire au niveau du végétal est fondamental. Les aspects de viticulture durable sont également des sujets d’actualité qui doivent désormais être intégrés dans la mise en œuvre de nombreuses pratiques viticoles. La deuxième édition du Forum technique Hennessy a essayé d’apporter des informations sur tous ces sujets. »

 

A lire aussi

Du 15 au 30 juin, ce sont les journées de lutte contre les ambroisies

Du 15 au 30 juin, ce sont les journées de lutte contre les ambroisies

Le Ministère du Travail , le Ministère de la Santé et des Solidarités et l’Observatoire des Ambroisies - FREDON France rappellent l’importance des conséquences néfastes de ces espèces envahissantes et allergisantes. Pour rappel, l’Ambroisie à feuilles d’armoise...

BA 709 : 90 ans d’Armée de l’Air et pas une ride

BA 709 : 90 ans d’Armée de l’Air et pas une ride

C’est en 1938 que, sous l’impulsion du maire de Cognac Paul Firino Martell, le terrain d’aviation militaire de Châteaubernard voit le jour. Une idée novatrice pour l’époque : l’aviation militaire, bien que déjà développée depuis la première guerre mondiale, n’était...

error: Ce contenu est protégé