Publicité

Le Point Sur Le Marché

12 mars 2009

Avec 416 000 hl enregistrés par le CIVB, le mois de mars est certes en retrait de 11 % par rapport à mars 2002 (qui était un mois record), mais atteint cependant un niveau comparable aux campagnes précédentes : le recul est essentiellement imputable au vrac en repli de 12 % (alors que le repli des contrats bouteilles est limité à 3 %), ainsi qu’aux groupes Blancs Secs (20 700 hl, – 59 %) et Côtes (34 400 hl, – 50 %). L’évolution est également négative mais dans une moindre mesure pour le groupe Blancs Doux (5 200 hl, – 14 %) ; elle est par contre positive pour les groupes Bordeaux (293 500 hl, + 2 %), Saint-Emilion/Pomerol/Fronsac (27 000 hl, + 17 %) et Médoc/Graves (35 300 hl, + 23 %).

Les prix moyens du vrac 2002 sont stables pour les AOC Bordeaux rouges à 1 097 e/T et Bordeaux blancs à 1 031 e/T. Les Côtes fléchissent à 1 307 e/T avec un millésime 2002 devenu maintenant majoritaire, mais on note pour ce groupe une très grande hétérogénéité des appellations qui se positionnent à des niveaux de prix différents. Pour les autres appellations, on constate une fourchette plus ou moins ouverte : Médoc 1 526 e/T, Saint-Emilion 3 372 e/T, Entre-Deux-Mers 1 011 e/T, et Sauternes-Barsac 5 245 e/T (sur des volumes restreints).

Aux deux tiers de la campagne 2002-2003, le cumul des transactions enregistrées s’élève à 2,251 Mhl, soit un retard réduit à 17 % par rapport à la campagne précédente (contre – 25 % à fin janvier et – 19 % à fin février, la tendance étant à la stabilisation au cours des trois derniers mois) ; le repli reste plus marqué pour les rouges (- 18 %) que pour les blancs (- 15 %), et pour les contrats bouteilles (- 20 %) par rapport aux contrats vrac (- 17 %).

Le retard est plus important pour les groupes Côtes (230 500 hl, – 27 %), Bordeaux (1 332 100 hl, – 19 %) et Blancs Secs (340 300 hl, – 12 %) ; elle est également négative pour le groupe Saint-Emilion/ Pomerol/Fronsac (121 300 hl, – 12 %), mais positive pour les groupes Médoc/Graves (186 300 hl, + 10 %) et Blancs Doux (40 100 hl, + 10 %).

Les sorties de la propriété (source DMS-CIVB) à mi-campagne 2002-2003 s’élèvent à 2 680 700 hl (- 2 % par rapport à la campagne précédente) : les sorties sous contrat d’achat – dont la moitié des volumes concernent des transactions conclues au cours de la campagne 2001-2002.

Rappel : depuis le millésime 2001, il y a obligation de fiscaliser (par apposition de capsules CRD) les bouteilles destinées au marché national.

Le cumul mobile des exportations à fin janvier ne connaît pas d’évolution significative : avec 2,184 Mhl pour 1,268 milliard d’E, il progresse de 3 % en volume (rouges + 5 % et blancs – 3 %), et de 6 % en valeur (rouges + 7 % et blancs + 2 %). L’évolution est différenciée entre l’Union Européenne avec 1,523 Mhl pour 0,689 milliard d’E (+ 1 % en volume, + 6 % en valeur), et les pays tiers avec 0,661 Mhl pour 0,580 milliard d’E (+ 10 % en volume, + 7 % en valeur) : on constate pour ces derniers une valorisation beaucoup plus importante des volumes, puisqu’ils représentent 30 % des volumes mais 46 % de la valeur : faut-il y voir l’influence des expéditions de grands crus et notamment du millésime 2000 ?

On notera en particulier la progression continue des Etats-Unis (170 400 hl, + 26 %), du Japon (152 100 hl, + 16 %) et de la Belgique (378 400 hl, + 10 %), le recul stabilisé de l’Allemagne (418 200 hl, – 1 %), ainsi que la situatin du Royaume-Uni (321 400 hl, – 5 %) qui reste influencée par les mauvais résultats de fin 2002.

Les ventes en GMS des vins de Bordeaux à fin février sont en repli de 2 % en volume (1,62 Mhl) et en progression de 1 % en valeur (8,64 millions d’E) ; à noter en particulier le recul de 6 % en volume de l’AOC Bordeaux rouge, dont le prix moyen progresse de 2 %.

A lire aussi

Le Paysan Vigneron diversifie ses prestations annexes

Le Paysan Vigneron diversifie ses prestations annexes

Vidéos d'entreprise, événements, manifestations... Le Paysan Vigneron diversifie ses services et ouvre à tous ses prestations annexes. Grâce à du matériel de prise de vue professionnel incluant un drone, vous pourrez vous mettre en valeur sous un angle inédit. Tous...

Flavescence dorée: les premières dates de traitement insecticide connues

Flavescence dorée: les premières dates de traitement insecticide connues

L'arrêté officiel de la Région Nouvelle-Aquitaine concernant le traitement insecticide contre la flavescence dorée n'a pas encore été publié, mais les deux premières dates sont d'ores et déjà connues ; cela commence dès le 13 juin. Il est à rappeler que ce traitement...

PAC 2023 : la France veut-elle un « Frexit » agricole ?

PAC 2023 : la France veut-elle un « Frexit » agricole ?

Selon Eric Andrieu, député européen, la Commission européenne est largement insatisfaite du Plan Stratégique National de la France (PSN) proposée par la France pour la mise en oeuvre de la nouvelle PAC à partir de 2023, et l'invite à revoir sa copie. L’actuel Ministre...

error: Ce contenu est protégé