Le Point Sur Le Marché

12 mars 2009

Avec 416 000 hl enregistrés par le CIVB, le mois de mars est certes en retrait de 11 % par rapport à mars 2002 (qui était un mois record), mais atteint cependant un niveau comparable aux campagnes précédentes : le recul est essentiellement imputable au vrac en repli de 12 % (alors que le repli des contrats bouteilles est limité à 3 %), ainsi qu’aux groupes Blancs Secs (20 700 hl, – 59 %) et Côtes (34 400 hl, – 50 %). L’évolution est également négative mais dans une moindre mesure pour le groupe Blancs Doux (5 200 hl, – 14 %) ; elle est par contre positive pour les groupes Bordeaux (293 500 hl, + 2 %), Saint-Emilion/Pomerol/Fronsac (27 000 hl, + 17 %) et Médoc/Graves (35 300 hl, + 23 %).

Les prix moyens du vrac 2002 sont stables pour les AOC Bordeaux rouges à 1 097 e/T et Bordeaux blancs à 1 031 e/T. Les Côtes fléchissent à 1 307 e/T avec un millésime 2002 devenu maintenant majoritaire, mais on note pour ce groupe une très grande hétérogénéité des appellations qui se positionnent à des niveaux de prix différents. Pour les autres appellations, on constate une fourchette plus ou moins ouverte : Médoc 1 526 e/T, Saint-Emilion 3 372 e/T, Entre-Deux-Mers 1 011 e/T, et Sauternes-Barsac 5 245 e/T (sur des volumes restreints).

Aux deux tiers de la campagne 2002-2003, le cumul des transactions enregistrées s’élève à 2,251 Mhl, soit un retard réduit à 17 % par rapport à la campagne précédente (contre – 25 % à fin janvier et – 19 % à fin février, la tendance étant à la stabilisation au cours des trois derniers mois) ; le repli reste plus marqué pour les rouges (- 18 %) que pour les blancs (- 15 %), et pour les contrats bouteilles (- 20 %) par rapport aux contrats vrac (- 17 %).

Le retard est plus important pour les groupes Côtes (230 500 hl, – 27 %), Bordeaux (1 332 100 hl, – 19 %) et Blancs Secs (340 300 hl, – 12 %) ; elle est également négative pour le groupe Saint-Emilion/ Pomerol/Fronsac (121 300 hl, – 12 %), mais positive pour les groupes Médoc/Graves (186 300 hl, + 10 %) et Blancs Doux (40 100 hl, + 10 %).

Les sorties de la propriété (source DMS-CIVB) à mi-campagne 2002-2003 s’élèvent à 2 680 700 hl (- 2 % par rapport à la campagne précédente) : les sorties sous contrat d’achat – dont la moitié des volumes concernent des transactions conclues au cours de la campagne 2001-2002.

Rappel : depuis le millésime 2001, il y a obligation de fiscaliser (par apposition de capsules CRD) les bouteilles destinées au marché national.

Le cumul mobile des exportations à fin janvier ne connaît pas d’évolution significative : avec 2,184 Mhl pour 1,268 milliard d’E, il progresse de 3 % en volume (rouges + 5 % et blancs – 3 %), et de 6 % en valeur (rouges + 7 % et blancs + 2 %). L’évolution est différenciée entre l’Union Européenne avec 1,523 Mhl pour 0,689 milliard d’E (+ 1 % en volume, + 6 % en valeur), et les pays tiers avec 0,661 Mhl pour 0,580 milliard d’E (+ 10 % en volume, + 7 % en valeur) : on constate pour ces derniers une valorisation beaucoup plus importante des volumes, puisqu’ils représentent 30 % des volumes mais 46 % de la valeur : faut-il y voir l’influence des expéditions de grands crus et notamment du millésime 2000 ?

On notera en particulier la progression continue des Etats-Unis (170 400 hl, + 26 %), du Japon (152 100 hl, + 16 %) et de la Belgique (378 400 hl, + 10 %), le recul stabilisé de l’Allemagne (418 200 hl, – 1 %), ainsi que la situatin du Royaume-Uni (321 400 hl, – 5 %) qui reste influencée par les mauvais résultats de fin 2002.

Les ventes en GMS des vins de Bordeaux à fin février sont en repli de 2 % en volume (1,62 Mhl) et en progression de 1 % en valeur (8,64 millions d’E) ; à noter en particulier le recul de 6 % en volume de l’AOC Bordeaux rouge, dont le prix moyen progresse de 2 %.

A lire aussi

Vinitech-Sifel 2022 : c’est parti !

Vinitech-Sifel 2022 : c’est parti !

C'est à 8h30 ce matin que les portes du salon Vinitech Sifel se sont ouvertes. Au programme pendant 3 jours : près de 850 exposants sur 65 000 m² présentent leurs solutions pour le monde vitinicole, maraîcher et arboricole.  Le salon est réparti en 4 pôles...

Grand Cognac présente au public son projet de PLUI

Grand Cognac présente au public son projet de PLUI

Grand Cognac organise 4 réunions d’information et une exposition pour présenter la traduction règlementaire du projet de PLUi, autrement dit les règles générales qui s’appliqueront à tout projet de construction, une fois ce futur document en vigueur. La première...

error: Ce contenu est protégé