Publicité

La page des élections se tourne

27 décembre 2008

syndicat_opt.jpeg

  Le 21 mars dernier, les 33 membres du conseil d’administration sortis des urnes ont élu à bulletins secrets les 12 membres du bureau. Après une mise en parenthèses de six mois pour boucler la partie élective, reste au Syndicat « nouvelle formule » à reprendre l’initiative pour faire passer ses messages.

 

L’élection du bureau du SGV Cognac a marqué l’épilogue d’une série de consultations dans le vignoble qui a débuté par l’élection, le 5 février dernier, des délégués de crus par les adhérents du syndicat ; s’est poursuivie par la désignation des 33 membres du conseil d’administration par ces mêmes délégués, du 5 au 13 mars ; avant de déboucher sur l’élection du bureau dans la soirée du 21 mars à la Maison des Viticulteurs. Un mot sur le conseil d’administration. Il se compose « d’anciens et de nouveaux » mais on y retrouve à peu près tous les sortants, à deux ou trois exceptions près. Comme déjà dit maintes fois, l’on veut voir dans cette confiance renouvelée « le signe que la ligne générale n’a pas été remise en cause ». Philippe Boujut a retrouvé sans difficulté son poste de président et donc de porte-parole officiel du syndicat. Cinq vice-présidents ont été élus, un par appellation. Ils auront pour rôle d’animer la vie syndicale dans chaque cru. Autre particularité : un groupe des Jeunes Vignerons du Cognac a été constitué. Ses deux co-animateurs, Dominique Massé et François Méry, font partie du bureau. Des commissions, au nombre de cinq, ont été reformées autour des thèmes suivants : « AOC Cognac », « Communication du Cognac », « Réglementation », « Fonctionnement interne du SGV Cognac » et « Economie viticole ». Le 22 avril prochain, un conseil d’administration se réunira pour valider les pistes de travail des commissions, qui se sont déjà presque toutes réunies à ce jour. Dans la foulée, sont prévues des AG par appellations courant mai où adhérents et délégués seront invités à réfléchir en groupe sur des thèmes comme l’AOC Cognac, la réglementation ou l’économie viticole. Objectif : impliquer au maximum les viticulteurs. Car il s’agit maintenant pour le syndicat de « reprendre la main », « faire passer ses messages », avec le sentiment que les six derniers mois furent en quelque sorte mis « entre parenthèses ». « Ces élections étaient indispensables mais elles sont tombées au plus mauvais moment, alors que nous étions en pleine réflexion sur le projet d’organisation. Les débats s’en sont trouvés un peu stérilisés. Il va falloir les réamorcer en sachant que les administrateurs rentrants ont un petit temps de retard. Nous allons devoir cheminer à deux vitesses pendant un certain temps et faire circuler l’information pour que tout le monde se retrouve à niveau. » Conscient que les viticulteurs se sentent « déboussolés », le syndicat ne veut pourtant pas céder à la pente facile qui consisterait à délivrer un message mobilisateur mais trop simple. « Notre projet est plus ambitieux. Il ne doit pas s’arrêter à la discussion de la QNV 2002. » La pseudo-découverte de viticulteurs-bouilleurs de profession à l’intérieur du syndicat allait-elle créer la polémique ? Pas de procès d’intention ni de chasse aux sorcières. Les élus ne nourrissent pas d’a priori. « Au pire, cela pourrait signifier que le négoce prend avec un peu de sérieux et de considération la démarche viticole. » « Nous embrassons tout le monde. »

Bureau SGV Cognac

Président : Philippe BOUJUT
Vice-président Grande Champagne : Yves AUFFRET (Gimeux)
Vice-président Petite Champagne : Didier BRAUD (Archiac)
Vice-président Borderies : Jean-Paul PASCAUD (Chérac)
Vice-président Fins Bois : Pascal ALLIAT (Vindelle)
Vice-président Bons Bois – Bois Ordinaires : Jean-Christophe BARAUD (Montendre)
Secrétaire général : Yves DUBINY (Villars-les-Bois)
Secrétaire général adjoint : Jean-Claude BAUDET (Beauvais-sur-Matha)
Trésorier : Philippe GUELIN (Pérignac)
Trésorière adjointe : Marie-Laure SAINT-MARTIN (Louzac-Saint-André)
Membres Jeunes Vignerons du Cognac :
   Dominique MASSE (Brie-sous-Archiac)
   François MERY (Salles-d’Angles)

conseil_admin_sgv_1.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

conseil_admin_sgv_2.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

conseil_admin_sgv_3.jpg

A lire aussi

Le Paysan Vigneron diversifie ses prestations annexes

Le Paysan Vigneron diversifie ses prestations annexes

Vidéos d'entreprise, événements, manifestations... Le Paysan Vigneron diversifie ses services et ouvre à tous ses prestations annexes. Grâce à du matériel de prise de vue professionnel incluant un drone, vous pourrez vous mettre en valeur sous un angle inédit. Tous...

Flavescence dorée: les premières dates de traitement insecticide connues

Flavescence dorée: les premières dates de traitement insecticide connues

L'arrêté officiel de la Région Nouvelle-Aquitaine concernant le traitement insecticide contre la flavescence dorée n'a pas encore été publié, mais les deux premières dates sont d'ores et déjà connues ; cela commence dès le 13 juin. Il est à rappeler que ce traitement...

PAC 2023 : la France veut-elle un « Frexit » agricole ?

PAC 2023 : la France veut-elle un « Frexit » agricole ?

Selon Eric Andrieu, député européen, la Commission européenne est largement insatisfaite du Plan Stratégique National de la France (PSN) proposée par la France pour la mise en oeuvre de la nouvelle PAC à partir de 2023, et l'invite à revoir sa copie. L’actuel Ministre...

error: Ce contenu est protégé