Motivée !

4 janvier 2009

Motivée pour son Sauvignon, primé au Concours général, la Sica de Burie entend l’être pour ses nouvelles plantations de rouge.

Une médaille de bronze au Concours général de Paris et pas n’importe laquelle puisque le Sauvignon, issu d’une cuvée de 500 hl, concourait dans la catégorie des vins du Sud-Ouest. Preuve que le vin de pays charentais peut rivaliser sans complexe avec les vins des autres régions. Un pied de nez aux charento-sceptiques qui, toujours, dirent que dans cette région « il était impossible de produire un vin correct » ! « Ce résultat n’est pas le fruit du hasard, explique Gilles Merlet, part B de la Sica, mais l’histoire d’un groupe motivé qui, depuis le début des années 90, s’est engagé dans une démarche de qualité. Cette petite récompense n’est pas non plus un aboutissement mais au contraire un signe qui nous montre le chemin à suivre. » Alors que la Sica a tenu sa 19e A.G. en février, elle encourage aujourd’hui ses adhérents à planter des cépages rouges pour équilibrer sa gamme. Cépage conseillé, le Merlot, qui semble l’un des cépages les mieux adaptés au terroir. Comme pour le Sauvignon, la Sica de Burie souhaite s’appuyer sur un noyau de viticulteurs motivés, prêts à consentir les efforts nécessaires. Et le premier de ces efforts consiste à planter des îlots homogènes suffisants, seul ou à plusieurs. Dans l’optique d’une production de qualité, l’enjeu est là ! Car pour assurer la traçabilité comme la typicité, difficile d’ignorer la capacité nominale d’une cuve. A trop saupoudrer, l’on prend le risque de noyer le bon grain dans l’ivraie.

Christian Bernard a succédé à Yves Dubiny en tant que président de la Sica. Sur l’exercice 2000-2001, la structure a vinifié 17 430 hl, dont 8 722 hl à façon. Plus de 6 000 hl furent agréés en vins de pays, 3 534 hl en vins de pays blancs et 2 429 hl en rouges et rosés. La distillerie Merlet, partenaire de la Sica, a vendu au cours de l’exercice 640 000 bouteilles de vins de pays charentais et la Sica 26 000 réparties comme suit : 50 % de vins de pays rouges, 35 % de vins de pays blancs et 15 % de vins de pays rosés. Lors de la récolte 2001, la Sica a vinifié 23 000 hl. Sur les cépages blancs de qualité, elle a vinifié 4 850 hl de Sauvignon, 536 hl de Colombard, 169 hl de Sémillon et 107 hl de Chardonnay. En rouge, 3 430 hl de Merlot et 875 hl de Cabernet.

Avec Paul Hosteing, la Sica a recruté un nouveau directeur. Elle a aussi modifié son statut juridique pour passer d’une forme civile à une forme commerciale (SARL), suivant en cela une tendance assez générale liée à la recherche de souplesse. Les principales conséquences tiennent au décompte des voix, en pourcentage du capital détenu et non plus un homme = une voix ; à la responsabilité des adhérents, à concurrence des apports (et non cinq fois les apports) ; à la compétence du tribunal de commerce en cas de litige.

A lire aussi

Vinitech-Sifel 2022 : c’est parti !

Vinitech-Sifel 2022 : c’est parti !

C'est à 8h30 ce matin que les portes du salon Vinitech Sifel se sont ouvertes. Au programme pendant 3 jours : près de 850 exposants sur 65 000 m² présentent leurs solutions pour le monde vitinicole, maraîcher et arboricole.  Le salon est réparti en 4 pôles...

Grand Cognac présente au public son projet de PLUI

Grand Cognac présente au public son projet de PLUI

Grand Cognac organise 4 réunions d’information et une exposition pour présenter la traduction règlementaire du projet de PLUi, autrement dit les règles générales qui s’appliqueront à tout projet de construction, une fois ce futur document en vigueur. La première...

error: Ce contenu est protégé