Rémy Martin – Centaures de la distillation : Prime à l’excellence

13 juin 2012

Pour la 4e année, Rémy Martin a procédé à la remise des Centaures de la distillation, qui récompensent les meilleures eaux-de-vie du « périmètre Rémy Martin », primées à + 10 %. Sur le millésime 2011, ils sont 32 livreurs à avoir reçu des Centaures d’or, d’argent et de bronze, dont huit nouveaux venus.

« La qualité reste toujours aussi importante pour la maison Rémy Martin. Elle l’a toujours été et le sera toujours, quelle que soit la conjoncture économique. Quelque part, il s’agit de l’intégrité de la maison, de son ambition qualitative. Nos équipes ne bougeront pas d’un iota. Je pense qu’il est rassurant de pouvoir se le dire. Cette célébration des Centaures revêt beaucoup de signification pour nous. » C’est par ces propos que Vincent Géré, directeur des Domaines et Cognacs Rémy Martin, a débuté sa courte intervention, à l’occasion des Centaures de la distillation. Il a salué les viticulteurs : « Je sais ce que cela représente pour vous en terme de travail. Car chaque étape compte pour atteindre le Sacré Graal. » Il a également rendu hommage aux personnes chargées de la sélection qualité. « Nos équipes s’impliquent énormément. » Pierrette Trichet, maître de chai, a pris le relais en évoquant la particularité extrême du millésime 2011. « Vous avez dû apprivoiser des conditions nouvelles tant à la vigne qu’au chai. Et pourtant, vous avez fait preuve d’une parfaite maîtrise des fondamentaux. Bravo ! Vous avez su élaborer des vins de qualité. Vous avez manifesté un art consommé de la distillation pour extraire tous les arômes. » Le maître de chai a notamment mis en avant « ces eaux-de-vie très fruitées à l’arôme de poire, si riches et élégantes, qui reflètent la typicité et le style de la maison Rémy Martin ». Sur le millésime 2011, 32 structures ont été primées à + 10 % pour leurs eaux-de-vie, dont huit nouvelles venues. Entre bronze, argent et or, c’est le critère de volume qui justifie la différence de couleur : bronze pour des livraisons jusqu’à 40 hl AP, argent de 40 à 60 hl AP et or au-delà, dont « quelques poids » lourds au-delà de 200 de pur.

La cérémonie organisée au Club Rémy Martin le 31 mai s’est terminée par une présentation (et dégustation) du nouvel opus de Rémy Martin, Centaure de diamant.

Centaures d’or (+ 60 hl AP primés à 10 %) : Jean-Pierre Chevrier et Medhi Charbonnier (distillerie du Petit-Puits) – Jean-Claude et Stanislas Danjou (earl Poly-Viti) – Claudine et Richard Mondory (earl des Huitains) – Pierre-Olivier Précigout (scea de chez Piget) – Roger Prisset (scea de Puycaillon) – Elisabeth et Jean-François Biteaud (gaec de Font-Arnat) Eve Morales (Rechou s.a) – Eric Chaissou – Gérard Pelette (earl Pelette) – David Lanthiome – Michel Renoud – Denis Blanc – Stéphane Archambaud (earl du Lavoir) – Jacques et Annick Grelard (earl le Logis des Vignes).

Centaures d’argent (entre 40 et 60 hl AP primés à + 10 % : Eric Michelet (earl Michelet) – Emmanuelle Lammertyn et Laurent Nedelec (sarl Peltier Maurin) – Francis et Mathieu Nadeau (earl du Chemin-Boisné) – Aurélie et André Maillard (scea A. Maillard) – Cédric et Sylvie Dagnaud (earl des Alliants) – Daniel et Pierre Duluc (gaec de l’If) – Anne et Philippe Bouyer (earl Bouyer) – Serge et Josépha Aubineau (earl Aubineau) – Eric et Jean-Philippe Chaissou (earl du Montet) – Sylvain Magnand.

Centaures de bronze (– 40 hl AP primés à 10 %) : Alain et Stéphane Pannaud (earl Pannaud) – Christophe Massuyau (earl de Trotte-Lièvre) – Gabriel Albert Combe – Jacky et Thomas Bussier (earl Bussier) – Bastien et Thomas Quintard (earl Quintard) – Isabelle Fort-Bretaud et Jean Fort (earl Fort) – Jean-Luc Frumholtz – Manuel Frumholtz.

 

 

A lire aussi

Du 15 au 30 juin, ce sont les journées de lutte contre les ambroisies

Du 15 au 30 juin, ce sont les journées de lutte contre les ambroisies

Le Ministère du Travail , le Ministère de la Santé et des Solidarités et l’Observatoire des Ambroisies - FREDON France rappellent l’importance des conséquences néfastes de ces espèces envahissantes et allergisantes. Pour rappel, l’Ambroisie à feuilles d’armoise...

BA 709 : 90 ans d’Armée de l’Air et pas une ride

BA 709 : 90 ans d’Armée de l’Air et pas une ride

C’est en 1938 que, sous l’impulsion du maire de Cognac Paul Firino Martell, le terrain d’aviation militaire de Châteaubernard voit le jour. Une idée novatrice pour l’époque : l’aviation militaire, bien que déjà développée depuis la première guerre mondiale, n’était...

error: Ce contenu est protégé