Cognac Louis XIII Black Pearl , Prince Des Ténèbres

12 mars 2009

louis_xii_black_pearl.jpgIl a le nom délicieux et glaçant du vaisseau fantôme sur les traces duquel se lance Jack Sparow (alias Johnny Dep) dans « Pirates des Caraïbes ». Le dernier né des éditions limitées de Rémy Martin exprime toute la quintessence d’un grand Cognac enchâssé dans une perle noire, une carafe en cristal de Baccarat aux éclats anthracites.
Il sera présenté en mai en Russie mais le Louis XIII Black Pearl de Rémy Martin a déjà fait l’objet d’un lancement en octobre 2006 au Salon free taxe de Cannes, à Amsterdam, New York, Macaco, Shanghaï… A chaque fois, Rémy Martin s’autorise « une prise de parole » autour d’un produit « qui se mérite ». Sur les marchés et villes clés, joue à plein la « logique d’allocation » pour ce produit édité à 786 exemplaires et vendu 6 000 € (contre 1 500 € le Louis XIII classique). Il faut dire que le contenant est à la hauteur du contenu. A travers la carafe Black Pearl s’exprime un audacieux mélange

trichet_et_gere.jpg

Pierrette Trichet et Vincent Géré.

de classicisme et de modernité. Si les canons du flacon classique sont repris, ils apparaissent comme transcendés, décuplés par les étranges reflets argent, noirs, chrome, anthracite jetés par le cristal de Baccarat soufflé à la bouche. Un bouchon d’exposition vient compléter ce bel objet, assez fascinant. Côté liquide, on retrouve les « intemporels » du Cognac Louis XIII, assemblage d’environ 1 200 eaux-de-vie d’une moyenne d’âge de 40 à 50 ans mais dont l’eau-de-vie la plus vieille affiche 100 ans et la plus jeune 40. Au bas mot, trois générations de maîtres de chai se seront succédé pour élaborer ce produit. Un pas de temps qui, tout d’un coup, fait pénétrer dans une autre dimension. Pierrette Trichet, maître de chai depuis 4 ans chez Rémy et Vincent Géré, directeur produit, ont témoigné de l’héritage laissé par chaque maître de chai aux générations futures. « Tous les ans, nous apportons une pierre de taille à l’édifice dont la construction s’étalera sur un siècle. » V. Géré a évoqué la sélection la plus draconienne exercée à l’intérieur « de ce que le périmètre Rémy Martin est capable de sécuriser et de produire ». « Sur 1 000 ou 1 200 lots d’eaux-de-vie agréés tous les ans, il n’y en a jamais qu’une vingtaine que nous accompagnerons sur 100 ans. Ces lots proviennent d’une petite cinquantaine de vignobles, terroirs, sites, distilleries. C’est là où ça se joue avec des personnes qui veulent aller plus loin dans la qualité Rémy Martin. » Il a salué « l’immense mérite d’Alliance Fine Champagne dont les hommes, depuis 42 ans, donnaient corps à ce partenariat fondé sur des relations contractuelles équitables où tout le monde, dans le périmètre, est traité de la même façon. La parole est honorée année après année et auprès de tous. Avec nos 1 200 partenaires, nous avançons ensemble sur les mêmes critères de performances. En Grande et Petite Champagne, Rémy Martin sécurise 65 à 70 % des meilleurs hectares. Mais Alliance Fine Champagne nous a permis d’aller plus loin. Nous sommes dans une position que nous aimons : rendre des comptes sur les performances du groupe à tous ces exploitants partenaires qui ont investi dans notre société ».

Chez Rémy Martin, la création de la qualité Louis XIII remonte à 1874. Voilà donc 132 ans que la saga se déploie, autour de cette carafe qui, dit-on, s’est inspirée de la gourde trouvée en 1850 par un paysan sur le champ de bataille de Jarnac, qui opposa en 1569 catholiques et protestants. Le Cognac, lui, conjugue selon les termes du maître de chai « richesse et opulence, montant et finesse, équilibre et délicatesse. « C’est du velours » a-t-elle conclu de la manière la plus simple et la plus évocatrice qui soit.

A lire aussi

Épisodes de grêle de juin dernier : ouverture d’un fonds d’urgence

Épisodes de grêle de juin dernier : ouverture d’un fonds d’urgence

Suite aux violents épisodes de grêle de juin dernier, le ministre de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire, M. Marc FESNEAU, a diligenté une mission d’urgence, dite « flash », pour évaluer l’impact de la grêle dans le milieu agricole. Les réunions terrain...

Championnat de rugby: la saison reprend

Championnat de rugby: la saison reprend

A l'issue d'une saison 2021 - 2022 très difficile pour l'UCS, qui a maintenu de justesse sa place en nationale 1, l'équipe se renouvelle pour ce nouveau championnat et tien à le faire savoir. Partenaires de l'équipe, Le Paysan Vigneron vous tiendra informés tout au...