Florence Bougault, directeur général de « grandsvins-prives.com »

22 avril 2014

Avec son équipe, Florence Bougault anime le site de vente de vins en ligne bordelais Grandsvinsprives.com. Elle ne voit pas très bien ce qu’apporterait de plus un « .vin » ou un « .wine ».

 

Que pensez-vous de ce projet d’extensions « .vin », « .wine » ?

Franchement, je ne trouve pas que ce soit une excellente idée. Il y a suffisamment d’organismes qui gèrent notre nom de domaine sur internet sans en créer d’autres. A part, bien sûr, faire gagner de l’argent à quelques-uns. Le .com fonctionne déjà bien. A mon avis, une nouvelle extension n’apporterait rien de plus. C’est déjà assez compliqué de se faire connaître sous une adresse. Pourquoi les multiplier.

Etes-vous au courant du dossier ?

Vaguement. J’ai compris qu’il y avait une procédure juridique en cours. Nous rece-vons de temps en temps des communiqués.

Aujourd’hui, est-ce compliqué de déposer un nom de domaine sur internet ?

Non, c’est simple et peu onéreux. Nous passons par un des grands du net, qui s’occupe de toute la procédure : dépôt de nom de domaine sur le web mais aussi dépôt de marque. Ce sont deux choses différentes.

Croyez-vous au développement du commerce en ligne pour le vin ?

Bien sûr que nous y croyons. Nous ne serions pas sur le net si tel n’était pas le cas. Après, y aura-t-il de la place pour tout le monde ? Quelle sera la situation dans dix ans ? Aujourd’hui, des acheteurs de vin se manifestent sur internet. Est-ce que cette frange de clients va grossir ou pas ? A-t-on déjà atteint la somme de gens qui achètent sur internet ?

Où vendez-vous ?

Nous nous positionnons essentiellement sur les marchés français et belge. Le vin que nous vendons, nous le rentrons préa-lablement dans nos stocks. Nous ne travaillons pas en réserve de propriété. En un an d’existence (le site grandsvins-prives.com a été créé en mars 2013 – ndlr), nous avons fait pas mal de chemin. Notre particularité, c’est d’offrir une sélection de vins de dif-
férentes régions à nos clients, une trentaine de vins que nous aimerions avoir dans notre cave. Nos ventes ont un début et une fin. Quand il n’y en a plus, il n’y en a plus. Ce n’est pas une « suite catalogue ». Pour tous les vins que nous proposons, nous avons ouvert la bouteille. La dégustation a été faite par notre équipe ou par des critiques. Nous livrons à domicile, par relais colis, relais poste ou sur rendez-vous à Paris et dans la région parisienne. Notre clientèle est presque exclusivement une clientèle de particuliers.

Le site e.marchand grandsvins-prives.com a été créé en mars 2013. Il a fêté son premier anniversaire le 21 mars dernier. Son équipe se compose de cinq personnes, le webmaster Geoffroy Surault anime une rubrique sur Wine’sup, un blog collaboratif dédié au vin. Grands vins privés est une filiale de La Vintage Company, une société de négoce en vin fondée en 2008, installée à Pessac, près de Bordeaux. Elle est présidée par Didier Miqueu, ancien haut fonctionnaire, homme d’affaires parisien très impliqué dans les vins de Bordeaux, en partenariat avec d’autres associés.

 

 

A lire aussi

Du 15 au 30 juin, ce sont les journées de lutte contre les ambroisies

Du 15 au 30 juin, ce sont les journées de lutte contre les ambroisies

Le Ministère du Travail , le Ministère de la Santé et des Solidarités et l’Observatoire des Ambroisies - FREDON France rappellent l’importance des conséquences néfastes de ces espèces envahissantes et allergisantes. Pour rappel, l’Ambroisie à feuilles d’armoise...

BA 709 : 90 ans d’Armée de l’Air et pas une ride

BA 709 : 90 ans d’Armée de l’Air et pas une ride

C’est en 1938 que, sous l’impulsion du maire de Cognac Paul Firino Martell, le terrain d’aviation militaire de Châteaubernard voit le jour. Une idée novatrice pour l’époque : l’aviation militaire, bien que déjà développée depuis la première guerre mondiale, n’était...

error: Ce contenu est protégé