Publicité

prévision de récolte

13 mars 2009

prévision de récolte

en france au 1er juillet

A l’inverse de la campagne dernière, l’hiver 2006-2007 a été caractérisé par une douceur exceptionnelle. A la faveur de ces conditions météorologiques particulièrement clémentes et d’un mois d’avril exceptionnellement chaud, la vigne a commencé son développement vers le 10-15 avril, avec une avance certaine.

Par la suite, mai et juin ont été humides et contrastés, entraînant un développement rapide de la végétation. La floraison a été difficile et hétérogène, mais fin mai, elle était déjà pratiquement terminée dans l’ensemble des vignobles. Le début du mois de juin a été marqué par de fréquents orages avec parfois de la grêle, localement dévastatrice (Midi-Pyrénées, Aquitaine, Côtes-du-Rhône, Var, Vaucluse, Aube, Alsace, Bourgogne).

Cette succession d’épisodes pluvio-orageux a contrarié le bon déroulement de la nouaison concurrencée par une pousse excessive de la vigne. La prolifération du mildiou ainsi que des accidents de coulure sont signalés dans tous les vignobles et viennent s’ajouter à des sorties de grappes jugées parfois tout juste moyennes lors du débourrement.

A fin juin, le stade « fermeture de la grappe » est globalement atteint mais le potentiel de récolte est amoindri.L’état sanitaire est préoccupant dans la mesure où une humidité latente favorise les foyers de mildiou et de pourriture, sans compter l’inefficacité des traitements régulièrement lessivés par les averses successives. Le nombre et l’importance des accidents climatiques (vent, grêle) et l’épidémie de mildiou se répercutent sur le potentiel de production qui, par rapport à la moyenne, se situerait à un niveau inférieur d’environ 2,2 Mhl.

Le millésime s’annonce très précoce mais hétérogène et délicat à gérer. L’établissement d’un temps plus stable et estival est ardemment souhaité tant sur le plan qualitatif que quantitatif. Le potentiel de récolte est actuellement estimé à 50,7 Mhl dont 23,3 Mhl en VQPRD, 18,7 Mhl en vins de table et 8,6 Mhl en vins aptes à la production de cognac et armagnac.

(Source : VINIFLHOR)

A lire aussi

Le Paysan Vigneron diversifie ses prestations annexes

Le Paysan Vigneron diversifie ses prestations annexes

Vidéos d'entreprise, événements, manifestations... Le Paysan Vigneron diversifie ses services et ouvre à tous ses prestations annexes. Grâce à du matériel de prise de vue professionnel incluant un drone, vous pourrez vous mettre en valeur sous un angle inédit. Tous...

Flavescence dorée: les premières dates de traitement insecticide connues

Flavescence dorée: les premières dates de traitement insecticide connues

L'arrêté officiel de la Région Nouvelle-Aquitaine concernant le traitement insecticide contre la flavescence dorée n'a pas encore été publié, mais les deux premières dates sont d'ores et déjà connues ; cela commence dès le 13 juin. Il est à rappeler que ce traitement...

PAC 2023 : la France veut-elle un « Frexit » agricole ?

PAC 2023 : la France veut-elle un « Frexit » agricole ?

Selon Eric Andrieu, député européen, la Commission européenne est largement insatisfaite du Plan Stratégique National de la France (PSN) proposée par la France pour la mise en oeuvre de la nouvelle PAC à partir de 2023, et l'invite à revoir sa copie. L’actuel Ministre...

error: Ce contenu est protégé