Premier salon technique Créati Viti : Le 11 septembre prochain à Jonzac

27 août 2014

Les vignerons bio de Charente et Charente-Maritime organisent, le 11 septembre prochain, le premier salon technique Créati Viti qui se tiendra au lycée Le Renaudin à Saint-Germain-de-Lusi-gnan, à côté de Jonzac. La manifestation, qui se déroulera sur une journée entière, sera consacrée à la restauration de la fertilité des sols et aux réductions d’utilisation d’intrants phyto-sanitaires.

 

 

p10.jpgL’association Vitibio a organisé cet événement en nouant des partenariats avec le réseau Agrobio Poitou-Charentes, les chambres d’agriculture de Charente et de Charente-Maritime, le bureau de consultants Vini-Vitis-Bio et le lycée Le Renaudin. L’objectif est de créer une sensibilisation auprès des viticulteurs bio et conventionnels de Charente et de Charente-Maritime vis-à-vis des pratiques préservant la qualité des sols et réduisant l’utilisation des intrants chimiques.

Des débats ouverts sur l’amélioration de la qualité de l’eau et des sols

La manifestation a l’ambition d’être un lieu d’échange et de dialogue propices aux par-tages des connaissances et d’expériences innovantes. Le souhait des responsables de Vitibio est de proposer des débats ouverts et dépassionnés sur des sujets fondamentaux d’agronomie et de protection des cultures privilégiant une utilisation raisonnée des intrants phytosanitaires. De nombreux constats depuis 10 à 15 ans ont démontré que la conduite de certains itinéraires culturaux a eu un impact négatif sur la vie biologique des sols et la qualité des eaux de certains bassins versants. La recherche d’une amélioration de la qualité environnementale de l’eau et des sols sera le fil conducteur de cette journée.

Une matinée consacrée à la stimulation de la fertilité des sols

La matinée sera dédiée aux aspects d’agronomie avec une conférence de Jacques Moreau, un ingénieur agronome de la société Symbiose. Le thème central de l’intervention sera consacré à la restauration de la fertilité des sols. J. Moreau, qui est un spécialiste d’agronomie, s’attachera à présenter le fonctionnement des sols et le rôle des micro-organismes bénéfiques à une bonne assimilation des éléments fertilisants. Diverses pistes de travail stimulant les processus d’alimentation seront exposées car ce technicien estime qu’une plante bien alimentée possède une meilleure aptitude à supporter les situations de stress climatiques ou celles liées à des affections pathologiques.

Les réductions d’intrants et une démonstration de matériel au programme de l’après-midi

L’après-midi, la deuxième conférence sera consacrée à la réduction des intrants phytosanitaires en viticulture. Daniel Pasquet, le consultant de Vini-Vitis-Bio travaillant régulièrement avec l’association Vitibio, aura la charge de présenter une synthèse de diverses initiatives conduites dans la région de Cognac. La première partie de l’intervention sera consacrée à la présentation de 5 années de résultats d’essais de stratégie de lutte contre le mildiou avec des réductions de doses de cuivre. D’autres communications aborderont l’efficacité des différentes formulations de produits cupriques et celles de nouveaux produits et adjuvants. La deuxième partie de la conférence sera consacrée à la qualité des traitements, le raisonnement des stratégies de lutte et la pulvérisation. La journée se terminera par une démonstration d’équipements de travail du sol mécanique et de pulvérisateurs. La plupart des concessionnaires régionaux seront présents pour présenter les matériels des sociétés S21, Lipco, Egretier, Clemens, Naturagriff…

 

A lire aussi

Du 15 au 30 juin, ce sont les journées de lutte contre les ambroisies

Du 15 au 30 juin, ce sont les journées de lutte contre les ambroisies

Le Ministère du Travail , le Ministère de la Santé et des Solidarités et l’Observatoire des Ambroisies - FREDON France rappellent l’importance des conséquences néfastes de ces espèces envahissantes et allergisantes. Pour rappel, l’Ambroisie à feuilles d’armoise...

BA 709 : 90 ans d’Armée de l’Air et pas une ride

BA 709 : 90 ans d’Armée de l’Air et pas une ride

C’est en 1938 que, sous l’impulsion du maire de Cognac Paul Firino Martell, le terrain d’aviation militaire de Châteaubernard voit le jour. Une idée novatrice pour l’époque : l’aviation militaire, bien que déjà développée depuis la première guerre mondiale, n’était...

error: Ce contenu est protégé