Plan national de dépérissement du Vignoble

30 janvier 2018

Nouvel appel à projets scientifiques

 

Pour assurer la pérennité du vignoble français et la compétitivité de ses entreprises, le CNIV (conseil national des interprofessions viticoles) a engagé en 2017, avec le concours du ministère de l’agriculture et de FranceAgriMer un programme de recherche triennal. Le programme ambitieux vise à mettre en exergue des solutions innovantes pour préserver la vitalité et la longévité des ceps. Jusqu’en 2019, 75 % des 10,5 millions d’euros que compte le programme seront consacrés à des travaux de recherche sélectionnés par le conseil de surveillance du Plan national contre le dépérissement du Vignoble après une évaluation par un comité d’experts. Le deuxième appel à projet donnera la priorité à une thématique peu couverte par les premiers projets sélectionnés et où les attentes des professionnels de la vigne sont grandes : mieux comprendre les interactions entre la plante et le sol avec un focus tout particulier aux projets qui offrent une solution pour rétablir les sols dégradés.

L’appel à projets ouvert auprès de FranceAgriMer jusqu’au 31 mars 2018 est accessible aux équipes de recherche françaises et internationales.

Pour en savoir plus sur le Plan National de Dépérissement du Vignoble :

le_paysan_vigneron_365x260.png
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A lire aussi

Du 15 au 30 juin, ce sont les journées de lutte contre les ambroisies

Du 15 au 30 juin, ce sont les journées de lutte contre les ambroisies

Le Ministère du Travail , le Ministère de la Santé et des Solidarités et l’Observatoire des Ambroisies - FREDON France rappellent l’importance des conséquences néfastes de ces espèces envahissantes et allergisantes. Pour rappel, l’Ambroisie à feuilles d’armoise...

BA 709 : 90 ans d’Armée de l’Air et pas une ride

BA 709 : 90 ans d’Armée de l’Air et pas une ride

C’est en 1938 que, sous l’impulsion du maire de Cognac Paul Firino Martell, le terrain d’aviation militaire de Châteaubernard voit le jour. Une idée novatrice pour l’époque : l’aviation militaire, bien que déjà développée depuis la première guerre mondiale, n’était...

error: Ce contenu est protégé