« Ré » et « Oléron » : des références géographiques en débat

24 mars 2014

 oleron_2.jpg

Un texte paru en 2012 * interdit à un produit d’appellation de faire référence à une aire géographique, si cette aire géographique ne figure pas dans le cahier des charges de l’appellation.

En fonction de cette nouvelle disposition, se retrouvent aujourd’hui sur la sellette des mentions particulières comme « » et «Oléron» pour l’appellation Pineau des Charentes.

Car, de manière historique, certains producteurs de Pineau insulaires font référence, sur leurs étiquettes, à leurs territoires. C’est le cas par exemple de la marque «Soleil d’Oléron» de la coopérative Viti-Oléron mais ce n’est pas la seule.

Une solution existe pour pouvoir continuer à faire référence à ces aires géographiques  : ré-ouvrir le cahier des charges de l’appellation. Cela se fait à travers une longue procédure engagée auprès de l’INAO. Ce protocole comprend, entre autre, une PNO (Procédure Nationale d’Opposition).

Le Syndicat des producteurs de Pineau des Charentes reconnu ODG (Organisme de Défense et de Gestion de l’appellation) n’y est pas opposé mais dit aux producteurs insulaires – «Prouvez-nous que votre mention particulière entraine bien une valorisation particulière de votre produit.» Cette valorisation supplémentaire, vecteur de notoriété pour l’appellation, représenterait en quelque sorte le "prix à payer" pour l’avantage compétitif consenti par la profession.

* Article 5 du décret 2012-655 du 4 mai 2012 relatif à l’étiquetge des produits vitivinicoles et à certaines pratiques oenologiques 

Derrière, se profile tout le débat du prix de vente du Pineau dans les zones touristiques. Un débat qui fait réagir les producteurs insulaires, pas vraiment d’accord pour faire office de boucs émissaires  – «Nous ne sommes pas les seuls à vendre du Pineau sur notre territoire».   Et les regards de se braquer vers les opérateurs du continent qui écoulent une partie de leurs productions sur les îles.

Un groupe de travail a été constitué sur le sujet. L’idée est que les producteurs insulaires se positionnent sur la suite à donner au dossier. Dans les meilleurs délais. « Jouer la montre serait une erreur» signale Jean-Marie Baillif, président du Syndicat des producteurs de Pineau.

Les mêmes mentions complémentaires « Ré» et «Oléron" existent pour les Vins de Pays Charentais. Mais le problème ne se pose pas. Car ces mentions (avec celle de Saint Sornin) figurent dans le cahier des charges de l’IGP charentais.

A lire aussi

Du 15 au 30 juin, ce sont les journées de lutte contre les ambroisies

Du 15 au 30 juin, ce sont les journées de lutte contre les ambroisies

Le Ministère du Travail , le Ministère de la Santé et des Solidarités et l’Observatoire des Ambroisies - FREDON France rappellent l’importance des conséquences néfastes de ces espèces envahissantes et allergisantes. Pour rappel, l’Ambroisie à feuilles d’armoise...

BA 709 : 90 ans d’Armée de l’Air et pas une ride

BA 709 : 90 ans d’Armée de l’Air et pas une ride

C’est en 1938 que, sous l’impulsion du maire de Cognac Paul Firino Martell, le terrain d’aviation militaire de Châteaubernard voit le jour. Une idée novatrice pour l’époque : l’aviation militaire, bien que déjà développée depuis la première guerre mondiale, n’était...

error: Ce contenu est protégé