Salon VS Pack : une fréquentation en hausse de 17 %

6 décembre 2013

  p1060339.jpg

Le Salon VS Pack 2013 s’est clôturé le jeudi 5  décembre sur un satisfecit général. Spécialisé dans l’emballage des Vins et spiritueux – d’où son nom VS Pack – le rendez-vous est biennal (tous les deux ans, les années impaires). Il en est à sa 7 ème édition. Sur trois jours, Cognac accueille un condensé d’à peu près tous les métiers associés au packaging des vins et  spiritueux.  Au bas mot une cinquantaine de spécialités entre verrerie, gravure, dorure à chaud,  satinage, bouchons, carton, étuis, étiquettes, agence de design et de communication…Pour les entreprises de V&S, il s’agit d’une excellente occasion de rencontrer en un minimum de temps et sur un même lieu le maximum de contacts. Le propre d’un salon «  be to be  ». Lors de cette 7e édition, le salon a accueilli environ 3  000 visiteurs, une fréquentation en hausse de 17 %. En terme de notoriété, on estime que le salon VS Pack de Cognac se classe à la 5 ème place des salons français du packaging, tous segments de produits confondus. Mais dans le domaine des V & S il fait à coup sûr figure de leader.

97 exposants

Participèrent au salon 97 exposants, dont 36 adhérents du réseau Altanpack et 61 non-membres. Leur provenance  ? D’un peu partout en France et de l’étranger (Italie, Allemagne, Suède…). En juin, les inscriptions étaient bouclées, faute de «  pouvoir pousser les murs  ». Les organisateurs ont dû refuser une trentaine de dossiers. Ceci pour souligner l’attractivité d’un salon de plus en plus perçu comme un carrefour d’affaires.

Le dynamisme du Cognac n’y est pas étranger. Alors que l’univers du vin rencontre quelques difficultés, le Cognac et ses quelques 163  millions de bouteilles vendues dans le monde se porte plutôt bien, même si lui aussi a connu une légère inflexion ces derniers mois.
La filière packaging  ne se dit pas particulièrement inquiète – «Pour renouer avec une courbe de croissance identique, la dynamique de l’innovation ne peut qu’en sortir renforcée.» Sur un chiffre d’affaires Cognac de plus de 2  milliards d’€, la filière packaging représente une valeur d’environ 300  millions d’€, entre carafes, étuis, étiquettes…

 

p1060036.jpg

L’équipe d’Altanpack et des membres du réseau

 

Expédié à 10  000  km de sa zone de production, avec des produits pouvant atteindre et dépasser 4 000 €, «le Cognac ne se vend pas comme un vin». En tant que vecteur de communication, le packaging occupe une place à part dans la stratégie marketing du Cognac. D’où, dans la Spirit Valley charentaise, une telle concentration d’acteurs de l’emballage.   

Les prix de l’innovation de VSPack

Pour doper l’innovation, rien de tel qu’un obectif challengé. Dpeuis plusieurs années, le concours FreePack organisé

par l’INDP, récompense l’innovation chez les étudiants des écoles de design au sens large. Pour cette édition – la sixième – l’INDP a reçu 56 dossiers émanant de 137 étudiants. Et comme l’innovation ne concerne pas que les jeunes mais aussi les entreprises, un nouveau concours a été mis sur pied en 2013. Il s’agit de Spiri Pack. Lancé par Atlanpack, il salue l’inventité des sociétés packaging elles-mêmes. Une vingtaine de dossiers ont été proposé. Après délibération, les jurys ont désigné les lauréats des deux concours_vs_pack_2013. Une pluie d’or, d’argent et de bronze. 

A lire aussi

Collectif 30 000 Martell – Objectif 0 herbi

Collectif 30 000 Martell – Objectif 0 herbi

Le projet du groupe est le maintien de la réduction significative des intrants phytosanitaires, fongicides et insecticides, d’au moins 50% par rapport à la référence et l’arrêt total du désherbage chimique, tout en maintenant la productivité. Cette viticulture...

Optimiser la qualité de pulvérisation de son appareil

Optimiser la qualité de pulvérisation de son appareil

Guillaume Chaubenit adhére au Collectif 30 000 Martell. Il a choisi de tester le programme LUMA, un programme phytosanitaire sans DSR, avec des produits 5m pour les ZNT. Changement de pratiques, année à pression forte pour le mildiou, ce jeune viticulteur, confiant...

error: Ce contenu est protégé