Olivier Chapt, le nouvel oenologue de Gensac-Oenologie

29 juin 2010

Après une dizaine d’années d’expérience dans le monde du vin, Olivier Chapt souhaitait revenir dans la région de Cognac. Le jeune œnologue à la fibre très charentaise fait « un retour » au pays en rachetant le laboratoire Gensac-œnologie. Il va exercer le métier d’œnologue conseils en ayant une vue quotidienne sur le vignoble familial de Gensac-la-Pallue.

Le laboratoire Gensac-œnologie est devenu depuis dix ans un acteur incontournable dans l’univers de la prescription d’analyses et de conseils en œnologie dans l’univers de la région de Cognac. Sous la tutelle de Christian Guérin qui en avait pris la direction en 2001, l’entreprise avait connu une phase de développement en proposant une large gamme de prestations et d’analyses pour les vins de distillation, les eaux-de-vie, les Pineaux, les vins de pays, les jus de fruits et divers spiritueux (Calvados, Vodka, Brandies…). Les infrastructures du laboratoire ont connu de profondes évolutions pour s’adapter aux spécificités d’un métier devenu de plus en plus pointu et technique. L’entreprise a obtenu l’accréditation COFRAC pour les jus de fruits, les vins et les spiritueux au début des années 2000, et l’activité de conseil à la propriété a pris une place importante. Au début de l’année 2008, une opportunité professionnelle avait amené C. Guérin a quitter l’entreprise et durant deux ans un accord de partenariat technique avait été mis en place avec le jeune œnologue Julien Frumholtz. Les propriétaires de Gensac-œnologie, C. Guérin et Dominique Martin, souhaitaient transmettre l’entreprise à un acteur qui à la fois valorise l’outil de production existant et pérennise l’équipe de 5 personnes.

œnologue né et travaillant à Gensac-La-Pallue

Un heureux concours de circonstances a permis à ce jeune œnologue ayant « des racines charentaises » de s’intéresser à un tel projet. Quand on est fils de bouilleur de cru et passionné par le vin dès son plus jeune âge, on devient fatalement œnologue mais le jeune diplômé de l’université de Reims a souhaité « faire ses armes » ailleurs. Aussitôt ses études terminées, Olivier Chapt a pendant 10 ans multiplié les expériences professionnelles diverses auprès de domaines prestigieux, dans des coopératives, des entreprises de négoce, des laboratoires de recherche en France et à l’étranger. Après ce parcours formateur, le jeune œnologue a créé il y a trois ans et demi une entreprise de consultant en œnologie OC-Consultants à Bordeaux. Parallèlement à toutes ces activités, le jeune homme ne s’était jamais désintéressé du devenir de la propriété familiale de Gensac-la-Pallue. Chaque hiver, il passait quelques semaines avec son père pendant les vendanges et au pied de la chaudière pour caler les bonnes chauffes et déguster les eaux-de-vie. Au début des années 2000, il a incité son père à diversifier une petite partie de son vignoble en vins de pays blancs de Sauvignon et de Chardonnay. Les productions vinifiées dans les règles de l’art ont séduit par leurs qualités et conquis quelques « lettres de noblesse ». O. Chapt souhaitait revenir dans la région mais n’avait pas imaginé pouvoir s’installer à un petit kilomètre de la propriété. Cette opportunité s’est présentée par hasard en allant déposer quelques échantillons de vin à analyser dans le laboratoire le plus proche.

De nouveaux projets pour le laboratoire

Le fait de pouvoir racheter l’activité de Gensac-Œnologie lui a paru être une nouvelle opportunité professionnelle qui s’inscrivait parfaitement dans le prolongement de son activité de consultant. Le jeune œnologue, qui a racheté l’entreprise depuis quelques semaines, s’est complètement immergé dans sa nouvelle activité. Il fourmille d’idées pour développer les activités de conseils, d’analyses et apporter des services encore plus performants. Les premiers investissements vont concerner l’acquisition de nouveaux équipements pour réaliser les chromatographies dans des délais plus courts et faire preuve de plus de réactivité auprès des distillateurs professionnels et des bouilleurs de cru. Le nouveau matériel permettra également de réaliser des analyses fines au niveau des composés du bois et la recherche de résidus dans les vins, les spiritueux, les jus de fruits et sur d’autres boissons. Il est également en mesure de faire bénéficier les producteurs de vins de pays de l’expérience qu’il a acquise dans l’univers des vins dans le monde entier. D’ailleurs, l’activité de son OC-Consultants va se poursuivre en utilisant les capacités technologiques de Gensac-Œnologie.

A lire aussi

Collectif 30 000 Martell – Objectif 0 herbi

Collectif 30 000 Martell – Objectif 0 herbi

Le projet du groupe est le maintien de la réduction significative des intrants phytosanitaires, fongicides et insecticides, d’au moins 50% par rapport à la référence et l’arrêt total du désherbage chimique, tout en maintenant la productivité. Cette viticulture...

Optimiser la qualité de pulvérisation de son appareil

Optimiser la qualité de pulvérisation de son appareil

Guillaume Chaubenit adhére au Collectif 30 000 Martell. Il a choisi de tester le programme LUMA, un programme phytosanitaire sans DSR, avec des produits 5m pour les ZNT. Changement de pratiques, année à pression forte pour le mildiou, ce jeune viticulteur, confiant...

error: Ce contenu est protégé