Oenotourisme

3 mars 2011

Vous souhaitez aménager un point de vente, un espace de dégustation, une salle d’accueil pour les groupes… ? Vous pouvez bénéficier, sous certaines conditions, d’accompagnements financiers. Le Conseil régional d’Aquitaine et l’Union européenne (par l’intermédiaire du Fonds européen agricole pour le développement rural – FEADER) proposent des subventions pour des projets d’accueil et de vente directe.

quelles sont les aides possibles ?

Les subventions du Conseil régional d’Aquitaine et de l’Union européenne (FEADER) sont cumulables dans la limite des plafonds d’aides publiques suivants : 40 % (zone de plaine) et 50 % (zone défavorisée).

tbl_3_bordx.jpg

 

 

 

quels sont les travaux éligibles ?

Sont pris en compte l’ensemble des investissements matériels et immobiliers liés à la création et à la modernisation des activités d’accueil et de création et à la modernisation des activités d’accueil et de vente directe sur l’exploitation : point de vente, espace de dégustation, salle d’accueil et équipements annexes.

– Gros œuvre : maçonnerie, toiture, voirie, réseaux divers… Aménagements intérieurs : électricité, sanitaire, plomberie, menuiserie, sols, peintures. Mobiliers spécifiques : comptoirs, tables, chaises… Aménagements extérieurs améliorant l’accessibilité et travaux paysagers, signalétique sur la propriété. Création de site Internet. Supports de promotion.

quels sont les critères à respecter ?

Statut du bénéficiaire
Les exploitants agricoles à titre principal mais aussi les sociétés agricoles (EARL, SCEA, GAEC…) peuvent bénéficier de subventions.

Conditions environnementales
Les exploitations agricoles souhaitant bénéficier d’une aide publique pour leur projet d’œnotourisme doivent respecter les mesures d’investissement du référentiel AREA (Agriculture Respectueuse de l’Environnement en Aquitaine).

Pour les exploitations de plus de 8 ha de vigne, il convient de disposer d’un dispositif de « discontinuité hydraulique », équiper les pulvérisateurs d’une cuve de rinçage étanche, avoir fait contrôler les pulvérisateurs depuis moins de 5 ans.

Pour les chais viticoles, disposer des installations relatives aux effluents adéquates.

Adhérer à une charte d’accueil reconnue et intégrée au niveau régional
En Aquitaine, la démarche Destination Vignobles permet d’apporter du contenu et de la lisibilité aux produits du tourisme viti-vinicole.

En Gironde, le programme Destination Vignobles du Conseil régional d’Aquitaine appuie sont volet « accueil sur les exploitations » sur la Charte Vignobles et Chais en Bordelais.

Quels sont les avantages de s’engager dans les démarches Destination Vignobles et Vignobles et Chais en Bordelais ?
– Apporter une garantie qualité aux visiteurs.
– Bénéficier d’une identité commune aux signataires.
– S’inscrire dans une dynamique de réseau départemental.
– Bénéficier des opérations de promotion menées au niveau national et international par le Comité départemental du tourisme et ses partenaires.

A qui s’adresser pour votre projet d’accueil et de vente directe ?

Contactez le référent tourisme de votre territoire.
Syndicat Mixte du Pays Haute Gironde
Maison des Services Publics
32 rue des Maçons – BP 134
33391 BLAYE CEDEXB
Tél. 05 57 42 68 90

Autres contacts :
Chambre d’Agriculture de la Gironde
Service Tourisme Rural
17 cours Xavier Arnozan
33082 BORDEAUX CEDEX

œnotourisme – Bienvenue à la ferme
Tél. 05 56 79 64 15

Sébastien Otin
tourisme-payshautegironde@wanadoo.fr

Alain Monget
a.monget@gironde.chambagri.fr

Marie-Hélène Arquey
mh.arquey@gironde.chambagri.fr

 

 

A lire aussi

Du 15 au 30 juin, ce sont les journées de lutte contre les ambroisies

Du 15 au 30 juin, ce sont les journées de lutte contre les ambroisies

Le Ministère du Travail , le Ministère de la Santé et des Solidarités et l’Observatoire des Ambroisies - FREDON France rappellent l’importance des conséquences néfastes de ces espèces envahissantes et allergisantes. Pour rappel, l’Ambroisie à feuilles d’armoise...

BA 709 : 90 ans d’Armée de l’Air et pas une ride

BA 709 : 90 ans d’Armée de l’Air et pas une ride

C’est en 1938 que, sous l’impulsion du maire de Cognac Paul Firino Martell, le terrain d’aviation militaire de Châteaubernard voit le jour. Une idée novatrice pour l’époque : l’aviation militaire, bien que déjà développée depuis la première guerre mondiale, n’était...

error: Ce contenu est protégé