La Commission européenne sensible à l’opinion publique

16 janvier 2012

 

bordeaux.jpg

Les Jeunes Agriculteurs manifestent à Bordeaux contre la libéralisation des droits de plantation

  Dernière minute – Jeudi 19 janvier, le Commissaire Dacian Ciolos a annoncé à Berlin la mise en place d’un groupe de réflexion de haut niveau sur la viticulture. Les droits de plantation seront au coeur du sujet.

La libéralisation des droits de plantation reculera-t-elle grâce à l’opinion publique et aux médias ? En tout cas, à l’heure d’internet et des réseaux sociaux, c’est un formidable accélérateur d’idées. Prenez la – modeste – manifestation organisée par les J.A (Jeunes Agriculteurs ) d’Aquitaine et de Charentes le 29 novembre 2011 à Bordeaux, place de la Bourse. Les rangs étaient plutôt clairsemés. Pourtant la manifestation a été vu et relayé par la presse. Et d’autant plus qu’à la même date se tenaient deux manifestations similaires, l’une en Alsace, l’autre dans le Midi, à l’appel du mouvement national J.A. D’un clic, chacun a pu mesurer la détermination des vignerons de demain.
« La Commission est informée et préoccupée des retombées presse consécutives au projet de libéralisation des droits de plantation» commente la CNAOC . La Confédération nationale des syndicats viticoles souligne l’impact de sa campagne de mobilisation des opinions publiques en régions. « A ce jour, plus de mille collectivités ont délibéré sur le sujet et exprimé leur désapprobation.»
La CNAOC insiste sur l’aversion de la Commission européenne pour tout ce qui ressemble à des mouvements d’opinion. « La Commission a été très marquée par l’affaire du « rosé coupé ». Elle n’a pas envie de soulever un nouveau tollé. »
Est-ce cela ? Le commissaire européen à l’agriculture, Dacian Ciolos, devrait faire une annonce forte au sujet des droits de plantation d’ici une quinzaine de jours (interview de Michel Dantin, député européen). De son côté, le ministre français de l’Agriculture s’est engagé à rassembler une majorité qualifiée au Conseil des ministre européens de l’Agriculture, d’ici fin avril, date de l’élection présidentielle. La majorité qualifiée au Conseil a toujours été présenté comme le sésame pour une réouverture des discussions.

En terme de stratégie, celle de la viticulture européenne n’a pas changé. Il s’agit toujours d’obtenir l’insertion d’un amendement sur l’encadrement du potentiel de production dans le texte de la réforme de la PAC. On sait que la Commission réfute cette stratégie. Pas question que le texte de la PAC  servent de réceptacle aux droits de plantation ! Pourtant la viticulture européenne a trouvé des alliés de poids au sein du Parlement européen, co-décideur de la politique agricole communautaire. Michel Dantin, député européen, membre de la commission agricole du Parlement, partage le point de vue de la viticulture et avec lui nombre de ses collègues, dont la présidente de l’Intergroupe vin, Astrid Lulling. Michel Dantin est rapporteur sur le sujet de l’OCM vin.

 

atelier_agriculture_ump_28.11.2011.jpg

Michel Dantin, député européen

 

Accompagné de la députée européenne Nicole Morin-Chartier, Michel Dantin est venu à Cognac le 13 janvier 2012. Il a rencontré la Fédération des interprofessions. A cette étape des discussions, le député européen est partisan de laisser « les politiques gérer le dossier », en évitant au maximum « que les administrations se mettent trop vite d’accord entre elles."
L’eurodéputé défend une gestion nationale des droits de plantation, via les ODG (Organismes de défense et de gestion des appellations). Partout en France, là où il y a une AOP (ex AOC), il y a un ODG, ce qui n’est pas le cas des  interprofessions. En ce qui concerne les vins sans IG (sans indication géographique, ex vins de table), pourquoi ne pas faire appel à l’ANIVIN, l’interprofession des vins ? Car pas question de laisser les vins sans IG en déshérence – « Il est impératif que les vins sans IG soient encadrés, de la même manière que les AOP. »

             

A lire aussi

Du 15 au 30 juin, ce sont les journées de lutte contre les ambroisies

Du 15 au 30 juin, ce sont les journées de lutte contre les ambroisies

Le Ministère du Travail , le Ministère de la Santé et des Solidarités et l’Observatoire des Ambroisies - FREDON France rappellent l’importance des conséquences néfastes de ces espèces envahissantes et allergisantes. Pour rappel, l’Ambroisie à feuilles d’armoise...

BA 709 : 90 ans d’Armée de l’Air et pas une ride

BA 709 : 90 ans d’Armée de l’Air et pas une ride

C’est en 1938 que, sous l’impulsion du maire de Cognac Paul Firino Martell, le terrain d’aviation militaire de Châteaubernard voit le jour. Une idée novatrice pour l’époque : l’aviation militaire, bien que déjà développée depuis la première guerre mondiale, n’était...

error: Ce contenu est protégé