Les cordons hauts en sinusoïdes « Duluc »

8 mai 2018

UN MOYEN DE RELANCER LES CONDUITES À PORT LIBRE

Les cordons hauts à port libre, qui ont connu leurs « heures de gloire » dans les années 70 et 80, ont progressivement régressé en surface dans la région de Cognac. Ils ont été supplantés par les arcures hautes semi-palissées qui ne font pas non plus totalement l’unanimité. Quel type de vigne faut-il implanter pour concilier les enjeux qualitatifs, économiques et agronomiques du futur ?

Cette question, Daniel, Pierre et Guillaume Duluc se la posent depuis le début des années soixante-dix. Ils ont fait le choix d’implanter un vignoble de cordons hauts à port libre dont ils ont fait évoluer le mode d’établissement. Le traditionnel bras de cordons unique fourchu portant des demi-lattes a été transformé en un bras en forme de sinusoïdes qu’ils ont appris à maîtriser. Testés depuis 40 ans sur plus de 40 ha dans leur exploitation à Touzac, les cordons hauts en sinusoïdes s’avèrent convaincants. Ils représentent peut-être le modèle de vigne adapté aux exigences du futur !

En savoir plus dans nos colonnes abonnés …

le_paysan_vigneron-conduites_a_port_libre.png

A lire aussi

Du 15 au 30 juin, ce sont les journées de lutte contre les ambroisies

Du 15 au 30 juin, ce sont les journées de lutte contre les ambroisies

Le Ministère du Travail , le Ministère de la Santé et des Solidarités et l’Observatoire des Ambroisies - FREDON France rappellent l’importance des conséquences néfastes de ces espèces envahissantes et allergisantes. Pour rappel, l’Ambroisie à feuilles d’armoise...

BA 709 : 90 ans d’Armée de l’Air et pas une ride

BA 709 : 90 ans d’Armée de l’Air et pas une ride

C’est en 1938 que, sous l’impulsion du maire de Cognac Paul Firino Martell, le terrain d’aviation militaire de Châteaubernard voit le jour. Une idée novatrice pour l’époque : l’aviation militaire, bien que déjà développée depuis la première guerre mondiale, n’était...

error: Ce contenu est protégé