Le Pineau mise sur l’export et diversifie les modes de consommation

3 septembre 2018

XAVIER BRIOIS POURSUIT LA STRATÉGIE ENGAGÉE

Après 3 années de mandat, Jean-Marie Baillif a cédé sa place de président de l’interprofession du Pineau des Charentes au négociant Xavier Briois, directeur des filiales viticoles de la coopérative Océalia. Les chantiers de cette nouvelle mandature s’inscrivent dans la droite ligne de la précédente avec la volonté affichée de dynamiser les ventes en capitalisant sur les marques et leurs valeurs.

pineau-le_paysan_vigneron.png

Dans les campagnes promotionnelles sur la France, la Belgique et le Canada, l’interprofession va s’efforcer de rajeunir l’image de l’apéritif charentais en misant sur les nouveaux modes de consommation. Une plate-forme numérique de commercialisation devrait aussi être proposée gratuitement à tous les opérateurs de la filière avant la fin de l’année. Aux Etats- Unis, les investissements promotionnels seront maintenus dans plusieurs grandes villes pour développer ce marché à fort potentiel. Au sein de la filière, le nouveau président prône l’unité, souhaite des débats à parité sur les conditions de production et que la possibilité soit donnée au négoce de fabriquer son propre Pineau.

En découvrir plus dans nos colonnes abonnés …

A lire aussi

Du 15 au 30 juin, ce sont les journées de lutte contre les ambroisies

Du 15 au 30 juin, ce sont les journées de lutte contre les ambroisies

Le Ministère du Travail , le Ministère de la Santé et des Solidarités et l’Observatoire des Ambroisies - FREDON France rappellent l’importance des conséquences néfastes de ces espèces envahissantes et allergisantes. Pour rappel, l’Ambroisie à feuilles d’armoise...

BA 709 : 90 ans d’Armée de l’Air et pas une ride

BA 709 : 90 ans d’Armée de l’Air et pas une ride

C’est en 1938 que, sous l’impulsion du maire de Cognac Paul Firino Martell, le terrain d’aviation militaire de Châteaubernard voit le jour. Une idée novatrice pour l’époque : l’aviation militaire, bien que déjà développée depuis la première guerre mondiale, n’était...

error: Ce contenu est protégé