Le nouveau pont avant active-drive de SAME et LAMBORGHINI

20 juin 2016

 

     Les nouveaux tracteurs vigne quatre roues motrices des gammes Same et Lamborghini bénéficient désormais d’une innovation majeure au niveau des ponts avant : Le système Active-Drive. Après presque 10 ans de recherche, le constructeur a mis au point des bras de suspension indépendants et autogérés qui améliorent la stabilité, la motricité et les niveaux de performances dans toutes les situations. Les premiers utilisateurs des tracteurs Same Frutteto et Lamborghini RS/RV équipés du pont Active-Drive semblent satisfaits.

Le groupe Same-Deutz-Fahr est un acteur du machinisme qui a construit son développement avec à la fois une certaine discrétion et une stratégie globale. La recherche de solutions technologiques innovantes et la production de gammes larges répondant à tous les créneaux de marchés constituent les deux éléments majeurs et indissociables de cette entreprise détenue à 100 % par la famille Carozza. Le groupe SDF s’est doté d’un outil industriel dédié uniquement à la fabrication de tracteurs et d’équipements agricoles dont les principales unités de production sont implantées dans divers pays Européens.

 

SDF conçoit et fabrique tous les éléments clés des tracteurs

 

      Le premier tracteur agricole équipé d’un moteur diesel est sorti des ateliers de la famille Carozza en 1927. Ensuite, la marque Same a été créée en 1942 et l’outil industriel s’est réellement structuré à partir des années cinquante. Au fil des décennies, la culture de l’entreprise s’est affirmée. Être en mesure de concevoir et de fabriquer tous les éléments clés des équipements, les moteurs, les ponts, les transmissions, les équipements de bord, …. est devenu une priorité. Le groupe avec reprise des activités de Deutz-Fahr en 1995 et ensuite la structuration de l’offre de produits avec les trois marques et les trois réseaux commerciaux Same, Lamborghini et Deutz-Fahr a acquis une dimension mondiale. Cette évolution a nécessité une profonde transformation des structures industrielles et économiques.

 

Un intérêt particulier et permanent pour le marché des tracteurs vignes et vergers

 

      Le petit constructeur Italien vivant sur son marché intérieur dans les années cinquante est devenu un acteur respecté du machinisme agricole sur lequel personne n’avait misé. L’évolution des gammes de produits sur les marchés de grandes cultures et d’élevage ne s’est pas faite au détriment des marchés de niches la vigne et les vergers qui sont à l’origine de la marque Same. La famille Carozza continue cultiver un intérêt constant et particulier pour ces produits. L’acquisition du constructeur de Machine à vendanger Grégoire en 2011 et le lancement de la toute nouvelle gamme Frutteto Active-Drive attestent de l’intérêt du groupe pour l’univers viticole européen et mondial.

 

Des investissements constants dans l’outil industriel

 

      Au cours des dernières années, le groupe a investi 20 millions d’euros dans le développement de l’outil de production avec la construction d’une nouvelle usine en Allemagne (pour les modèles de fortes puissances), la création d’une chaîne de montage ultramoderne à l’usine de Tréviglio, la rénovation de l’usine en Croatie et le renforcement d’accord en chine avec NH, un constructeur local (pour produire des tracteurs dans ce pays). Le groupe emploie actuellement 4 500 salariés dans le monde et dispose d’une bonne santé financière. L’implantation de la filiale SDF France à Cognac a proximité de la filiale Grégoire confirme l’importance du marché Français pour le constructeur.

 

L’ambition d’améliorer les parts de marché en France

 

       Le marché Français des tracteurs agricoles tout modèles confondus a atteint le niveau de 33 000 unités en 2015. Le constructeur a réalisé des efforts de renouvellement des gammes de tracteurs standards et affiche des ambitions de conquêtes de parts de marché. Le segment des modèles vignes et fruitiers a représenté en 2015 un potentiel de vente 3 000 unités qui correspond au deuxième débouché en Europe. La part de marché cumulé des deux marques Same et Lamborghini a été de 13 %. Le premier marché des tracteurs vignes en Europe est bien l’Italie ou les marques Same et Lamborghini pèsent lourd. Le lancement de la nouvelle gamme Fruttteto Active-Drive représente donc un événement important pour le Groupe. L’équipe commerciale SDF France ne cache pas sont ambition dans les toutes prochaines années d’atteindre 15 % de part de marché en vigne. Le constructeur a mobilisé des moyens importants pour capter des parts de marché supplémentaires à la fois sur les créneaux du haut de gamme et des produits attractifs en prix.

 

Répondre aux attentes de technologie accrue des viticulteurs

 

      La gamme Frutteto actuelle correspond aux attentes du cœur de marché du segment vigne et une évolution de ce produit de référence ne pouvait être abordée qu’en proposant des innovations à la fois majeures et réellement différentes des concurrents. L’intérêt d’une partie des viticulteurs pour des tracteurs vignes plus technologiques a été démontré avec le bon accueil des nouvelle de Fendt Vario depuis trois ans. Ensuite, l’utilisation des tracteurs viticoles connaît des évolutions avec le retour de conditions de cultures plus respectueuses de l’environnement. Les tracteurs font plus d’heures, doivent faire preuve de polyvalence, sont utilisés avec des outils combinés (avant et arrières) et les attentes de confort des chauffeurs sont désormais plus fortes. Le bureau d’études Same a lancé un projet de nouveau concept de tracteur viticole depuis presque 10 ans. Les performances d’utilisation et du confort de conduite dans toutes les situations a été La préoccupation majeure des ingénieurs a été de concevoir un nouveau tracteur viticole ayant à, la fois des performances (moteur, de traction, d’hydrauliques) accrues et un niveau de confort bien supérieur dans toutes les situations.


Concevoir des ponts avant innovants

 

      Le bureau d’études a abordé le nouveau projet en ayant la volonté de créer un produit innovant adapté aux deux principaux marchés viticoles Européen, la France et l’Italie. Le challenge technologique dans l’univers vigne est toujours complexe en raison des exigences d’encombrement le plus réduit possible (pour s’adapter à des écartements de plantations les plus fréquents de 2 à 3 m) et des contraintes de stabilités fortes dans les situations de forts coteaux et de dévers. Était-il possible d’intégrer sur un tracteur de petit gabarit ces exigences ? Les ingénieurs de Same ont choisi totalement repenser les ponts avant des tracteurs dont la conception avait peu évolué depuis le fort développement des ventes des modèles 4 roues motrices. Les ponts avant des modèles Frutteto classiques améliorent les performances de traction, l’adhérence au sol mais l’utilisation plus intensive de ces modèles a aussi soulevé de nouvelles attentes de confort. Le principe de l’articulation centrale et rigide du pont avant a donc été remis en cause. Proposer une suspension avant n’a pas été la solution retenue par les ingénieurs qui ont souhaité aller plus loin dans la recherche de stabilité.

 

Des bras de suspension avant indépendants et autogérés

 

       Leur choix a été de concevoir le pont avant avec deux bras de suspension articulés, indépendants et autogérés : Le système Active-Drive. Les deux roues avant évoluent de manière indépendante l’une de l’autre ce qui confère au tracteur un centre gravité bas, une adhérence accrue et des performances de motricité et de braquage meilleures. Le système Active-Drive a été testé aux champs pendant plusieurs années avant d’être commercialisé. Le principe de la suspension avant à roue indépendante est piloté par différents capteurs qui en temps réels corrigent la stabilité du tracteur. Le lancement commercial de cette innovation est intervenu en fin d’année dernière et les premiers modèles travaillent dans les vignes en France depuis un bon mois.

 

L’active-Drive monté sur les gammes Same et Lamboprghini

 

      Les techniciens de Same considèrent que le principal avantage des bras de suspension avant indépendants est d’améliorer la stabilité de tracteur dans toutes les situations. Durant le travail dans les coteaux (en présence de dévers), le pont avant compense automatiquement les différences de niveau du sol. Lors d’état de surface des sols difficiles, l’avant du tracteur reste parfaitement stable. Les déplacements routiers s’effectuent aussi avec plus de confort du fait de la souplesse accrue du pont avant. L’utilisation d’outils à l’avant du tracteur (cadre d’interceps, rogneuses, palisseuse) est aussi plus facile à gérer car le pont avant corrige en permanence la garde au sol. Le système Active-Drive apporte au tracteur une souplesse de conduite qui est aujourd’hui saluée par les premiers utilisateurs. La technologique équipe en option les tracteurs gammes Same Frutetto et Lamborghini RS/ RV de 90, 100 et 110 cv. Le surcoût de l’option Active-Drive est de 7 000 € HT avec le pré-équipement relevage et Pdf avant.

 

Un poste de conduites repensé

 

       La lignes des capots, les montants et le toit de la cabine ont des lignes fuselées et arrondies pour limier les conséquences lors des chocs avec la végétation. Le poste de conduite des nouveaux tracteurs vignes Same et Lamborghini a aussi l’objet d’une attention particulière. La structure à 4 montants toute en verre de la cabine avec un pare-brise monobloc procure une bonne visibilité. Le niveau sonore intérieur a été amélioré grâce à l’intégration de panneaux insonorisant et anti-vibration, à l’utilisation de vitres spéciales, aux montages de joints viscostatiques, ….  . L’habitacle du poste de conduite est équipé d’un système de climatisation puissant et très efficace. Le constructeur a signé un accord de partenariat avec la société Honoré Filtration pour proposer en option aux viticulteurs des filtres à charbon Notos Compact Agri.

     

Les nouveaux moteurs FarMotion disponible à partir de 2017

 

       Les gammes de tracteurs Vignes Same et Lamborghini sont actuellement équipés de moteur Same 4 cylindres de 4 l répondant aux normes Tiers 3. A partir de début 2017, de nouveaux moteurs répondant aux exigences  Européennes (Stage IV) seront montés sur tous les modèles. Le constructeur a anticipé cette demande en développant la gamme de moteurs FarMotion 3 et 4 cylindres à gestion électronique qui dispose d’un catalyseur d’oxydation Diesel. Les essais de ces moteurs sur plusieurs tracteurs pilotes ont révélé des  performances très intéressantes de ces moteurs en terme de puissance, de couple et de consommation sage.

A lire aussi

Du 15 au 30 juin, ce sont les journées de lutte contre les ambroisies

Du 15 au 30 juin, ce sont les journées de lutte contre les ambroisies

Le Ministère du Travail , le Ministère de la Santé et des Solidarités et l’Observatoire des Ambroisies - FREDON France rappellent l’importance des conséquences néfastes de ces espèces envahissantes et allergisantes. Pour rappel, l’Ambroisie à feuilles d’armoise...

BA 709 : 90 ans d’Armée de l’Air et pas une ride

BA 709 : 90 ans d’Armée de l’Air et pas une ride

C’est en 1938 que, sous l’impulsion du maire de Cognac Paul Firino Martell, le terrain d’aviation militaire de Châteaubernard voit le jour. Une idée novatrice pour l’époque : l’aviation militaire, bien que déjà développée depuis la première guerre mondiale, n’était...

error: Ce contenu est protégé