Publicité

Le Marché Des Vins De Bordeaux

14 mars 2009

photo_56.jpg

Avec 233 000 hl enregistrés par le Civb, le mois de mai est en net retrait de – 29 %, atteignant un niveau parmi les plus bas des dix dernières années ; le recul est dû essentiellement aux contrats bouteilles qui reculent de 38 %, alors que les contrats vrac progressent, eux, de 10 %. Seul le groupe Blancs Doux connaît une évolution positive avec + 59 % (5 100 hl). Le retrait est plus ou moins important pour les autres groupes : Blancs Secs – 75 % avec 9 400 hl (pour lesquels on constate une pénurie de produits), Médoc/Graves – 48 % avec 16 100 hl (mais il faut rappeler pour ce groupe que la campagne 01/02 avait démarré tardivement et que mai 2002 avait atteint un niveau élevé), Côtes – 24 % avec 40 500 hl, Bordeaux – 22 % avec 143 300 hl et St-Emilion/Pomerol/Fronsac – 7 % avec 18 200 hl.

Le prix moyen du vrac 2002 connaît un net décrochement pour l’AOC Bordeaux rouge à 941 Ä/T. Les Côtes restent stables à 1 210 euros/T, mais on note pour ce groupe une certaine disparité entre AOC voire pour une même appellation. L’AOC Médoc, pour laquelle le millésime 2002 est maintenant majoritaire, se positionne à 1 510 euros/T, avec une fourchette qui reste très ouverte. On constate une certaine fermeté de l’AOC Saint-Emilion à 3 283 euros/T et des Blancs Secs (Bordeaux blanc à 1 032 euros/T et Entre-Deux-Mers à 3 283 euros/T), et un léger décrochage de Sauternes-Barsac à 5 175 euros/T (sur des volumes restreints).

Après 10 mois de la campagne 2002/2003, le cumul des transactions enregistrées s’élève à 2,789 Mhl, soit un retard accentué par rapport à la campagne précédente de 20 % affecté par les moindres résultats du mois de mai.

Le repli est marqué pour les groupes Blancs Secs avec – 26 % (370 600 hl), Côtes avec – 25 % (313 800 hl), St-Emilion/Pomerol/Fronsac avec – 18 % (158 800 hl) ; il est plus limité pour le groupe Médoc/Graves avec
– 7% (218 700 hl). L’évolution est positive pour les Blancs Doux avec – 10 %, grâce notamment à la progression des Graves Supérieures et des Premières Côtes de Bordeaux blanc.

Les sorties de la propriété (source DMS-CIVB) à huit mois de campagne 2002/2003 s’élèvent à 3 562 400 hl. Même si mars 2003 est proche de mars 2002, le retard de – 3 % par rapport à la campagne précédente est notamment du aux moindres résultats des groupes Bordeaux (6 %) et Blancs Secs (- 17 %), plus particulièrement marqués par le poids du vrac.

Rappel : depuis le millésime 2001, il y a obligation de fiscaliser (par apposition de capsules CRD) les bouteilles destinées au marché national.

Le cumul mobile des exportations à fin mars, avec 2,173 Mhl pour 1,315 milliard d’euros, progresse de 2 % en volume (rouges + 4 % et blancs + 5%), et de 9 % en valeur (rouges + 10 % et blancs + 0 %) ; on note une situation légèrement dégradée en volume (- 20 000 hl, un repli lié à l’Union Européenne), mais une situation plus favorable en valeur.

Tous les pays de l’Union Européenne sont concernés par le repli à court terme (- 8 % sur le premier trimestre 2003), sauf le Royaume-Uni qui progresse de 9 %. On note par ailleurs une poursuite de la tendance positive des Etats-Unis, mais avec une forte valorisation des volumes (effet de l’expédition du millésime 2000 et des grands crus).

Les ventes en GMS des VQPRD à fin avril sont en repli de 2 % en volume mais avec une stabilisation des parts de marché, ce qui entraîne une hausse du prix du col ; en dehors de la Bourgogne, le repli est général pour toutes les régions. Concernant Bordeaux, ce repli est limité à 1% tant à moyen terme qu’à court terme, avec cependant des situations différenciées pour les groupes d’appellations.

 

A lire aussi

Le Paysan Vigneron diversifie ses prestations annexes

Le Paysan Vigneron diversifie ses prestations annexes

Vidéos d'entreprise, événements, manifestations... Le Paysan Vigneron diversifie ses services et ouvre à tous ses prestations annexes. Grâce à du matériel de prise de vue professionnel incluant un drone, vous pourrez vous mettre en valeur sous un angle inédit. Tous...

Flavescence dorée: les premières dates de traitement insecticide connues

Flavescence dorée: les premières dates de traitement insecticide connues

L'arrêté officiel de la Région Nouvelle-Aquitaine concernant le traitement insecticide contre la flavescence dorée n'a pas encore été publié, mais les deux premières dates sont d'ores et déjà connues ; cela commence dès le 13 juin. Il est à rappeler que ce traitement...

PAC 2023 : la France veut-elle un « Frexit » agricole ?

PAC 2023 : la France veut-elle un « Frexit » agricole ?

Selon Eric Andrieu, député européen, la Commission européenne est largement insatisfaite du Plan Stratégique National de la France (PSN) proposée par la France pour la mise en oeuvre de la nouvelle PAC à partir de 2023, et l'invite à revoir sa copie. L’actuel Ministre...

error: Ce contenu est protégé