L’Attachement de Jean-Pierre Doublet Au Vignoble De Cognac

8 mars 2009

M. Jean-Pierre Doublet, le responsable régional de la société Vaslin Bucher qui vient de mettre un terme à sa carrière professionnelle, cultive un attachement profond au vignoble de Cognac du fait de ses origines et de sa première expérience professionnelle en tant que journaliste à la Revue « Le Paysan ». Nous nous devions de rendre hommage à notre prédécesseur qui, de 1969 à 1983, a permis à notre journal d’occuper une place majeure dans l’univers de production charentais. J.-P. Doublet a joué un rôle essentiel pour la pérennité de la

jean_pierre_et_gerard.jpg

MM. Jean-Pierre Doublet et Gérard Curassier, les deux responsables du secteur Charentes Vaslin Bucher.

Revue en dotant la petite entreprise de presse de structures beaucoup plus opérationnelles. Lors de son recrutement, ses missions avaient été à la fois de développer le contenu rédactionnel et la diffusion. A l’époque, il y avait tout à faire, la mise en place d’un fichier abonnés structuré, la création de rubriques d’informations régulières sur les plans technique et économique, la mise en place de structures commerciales pour la publicité (au plan local et national)… Arrivé au journal en 1969 avec une formation de BTS production végétale, J.-P. Doublet a été le témoin privilégié du grand développement du vignoble charentais. Sa forte implication dans son métier a permis en moins de 10 ans à la Revue Le Paysan de tisser des liens forts avec une génération de viticulteurs qui étaient demandeurs d’informations. A partir de 1974, le contexte économique beaucoup moins porteur ne perturba pas trop l’activité du journal car la viticulture charentaise et française allait vivre une profonde révolution avec l’arrivée de la machine à vendanger. J.-P. Doublet a vécu intensément cette période où 25 constructeurs essayaient chaque automne leurs prototypes.

En 1983, le hasard d’une rencontre lui a fait choisir un nouveau challenge professionnel en tant que responsable régional (en Charentes, dans le Gers et à Cahors) au sein de la société CMMC. L’entreprise a été rachetée quelques années plus tard par le groupe Bucher pour devenir Vaslin Bucher, une référence du secteur vinicole. Une demande d’équipements de chais importante s’est créée depuis 25 ans en raison, d’une part, de l’épopée de la machine à vendanger et, d’autre part, de la montée en puissance d’exigences de qualité beaucoup mieux formalisées. Dans son nouveau métier, J.-P. Doublet a aussi fait preuve d’une grande implication pour promouvoir le pressurage pneumatique à la fin des années 80 et représenter le constructeur Vaslin Bucher auprès des concessionnaires, des clients et des prescripteurs. Son sens de l’écoute, sa capacité à analyser rapidement les situations, sa gentillesse et son sérieux lui ont permis de tisser des liens toujours constructifs dans son milieu professionnel.

En début d’année, il a décidé d’arrêter sa carrière au sein de la société Vaslin Bucher (dans le cadre d’un plan de retraite progressive) et d’ici quelques semaines, ses visites dans les chais et les concessions n’auront plus qu’un caractère amical. Le vignoble de Cognac sera désormais sous la responsabilité de M. Gérard Curassier, une personne aguerrie à la culture de Vaslin Bucher puisqu’elle occupait depuis 1996 la fonction de responsable régional dans le Val de Loire et en Champagne. Désormais, son aire d’activité concernera le Val de Loire et la région de Cognac.

Toute l’équipe de la Revue Le Paysan Vigneron souhaite à M. Jean- Pierre Doublet une retraite heureuse dont l’emploi du temps sera sans aucun doute bien rempli.

A lire aussi

Grand Cognac présente au public son projet de PLUI

Grand Cognac présente au public son projet de PLUI

Grand Cognac organise 4 réunions d’information et une exposition pour présenter la traduction règlementaire du projet de PLUi, autrement dit les règles générales qui s’appliqueront à tout projet de construction, une fois ce futur document en vigueur. La première...

error: Ce contenu est protégé