L’ambition Rémy Martin

25 juillet 2013

Les annonces faites par Patrick Piana et Vincent Géré devant les 1 300 partenaires d’Alliance Fine Champagne témoignent de l’ambition de Rémy Martin.

 

 

p38.jpgC’est sur le site de vieillissement de Merpins que le 23 avril dernier la maison de Cognac a reçu les 1 300 partenaires d’Alliance Fine Champagne pour une soirée autant festive qu’informative. Patrick Piana, directeur général de la Maison ainsi que Vincent Géré, directeur de l’œnologie et des domaines Rémy Martin, ont procédé à des annonces fortes. Elles coïncidaient avec le renouvellement des contrats individuels Alliance Fine Champagne (contrats bouilleurs de cru à trois ans), en juillet 2013.

Des annonces fortes

La première annonce a concerné les volumes. La société de négoce a émis le souhait que les engagements individuels progressent d’environ 30 % d’ici à la récolte 2016. « Les résultats de la maison, la santé du groupe, le dynamisme de nos marques sur les marchés, la confiance dans le déroulé de notre feuille de route nous amènent à avoir cette stratégie de conquête. Nous avons les moyens de nos ambitions. »

La deuxième annonce visait les prix. A cet égard la société a fait part de hausses très significatives : + 19 % sur les comptes 2, + 27 % sur les comptes 4, + 35 % sur les comptes 6. « Avec ces augmentations de prix, nous réaffirmons notre place de leader sur les Grande et Petite Champagnes. Nous voulons donner à nos livreurs les moyens de financer leurs investissements dans la qualité, le renouvellement du vignoble, les mises aux normes. La hausse, d’autant plus forte que le compte d’âge est élevé, confère un vrai bonus au vieillissement et récompense la vision à long terme de nos partenaires. » Habituellement, la maison Rémy Martin annonçait ses prix en juin. Cette année, elle a souhaité anticiper en sortant la « Cote Rémy Martin » plus tôt, en avril. « Nous imprimons notre tempo et voulons être, là aussi, un modèle. »

La troisième annonce, la plus novatrice peut-être, a touché à la durée du contrat. La maison propose rien moins que de pouvoir doubler la durée du contrat : passer de trois à six ans. Cette possibilité est ouverte à tous ceux dont l’engagement auprès de la Maison équivaut ou dépasse les 6 de pur/ha (en cumulé, contrat individuel et collectif, ex Prochacoop et Champaco). Vincent Géré a signalé que cette évolution sur la durée émanait directement d’une demande formulée par le groupe de travail créé au sein d’Alliance Fine Champagne dans la perspective du renouvellement des contrats individuels.

 

A lire aussi

Du 15 au 30 juin, ce sont les journées de lutte contre les ambroisies

Du 15 au 30 juin, ce sont les journées de lutte contre les ambroisies

Le Ministère du Travail , le Ministère de la Santé et des Solidarités et l’Observatoire des Ambroisies - FREDON France rappellent l’importance des conséquences néfastes de ces espèces envahissantes et allergisantes. Pour rappel, l’Ambroisie à feuilles d’armoise...

BA 709 : 90 ans d’Armée de l’Air et pas une ride

BA 709 : 90 ans d’Armée de l’Air et pas une ride

C’est en 1938 que, sous l’impulsion du maire de Cognac Paul Firino Martell, le terrain d’aviation militaire de Châteaubernard voit le jour. Une idée novatrice pour l’époque : l’aviation militaire, bien que déjà développée depuis la première guerre mondiale, n’était...

error: Ce contenu est protégé