La part es Anges 2018, Thierry Marx, parrain de l’édition

28 août 2018

 

Le 20 septembre se tiendra l’édition 2018 de la part des anges. 22 flacons d’exception offerts par les maisons de Cognac et pour une première fois par les viticulteurs seront mis aux enchères au profit de deus associations. Thierry Marx, le fondateur de l’une d’entre elles parrainera l’édition.

D’un côté il y a son visage qui nous est presque familier tant le personnage est entré dans nos maisons par  la voie du petit écran. De l’autre, son charisme naturel, la sophistication de sa cuisine et l’ampleur de sa réussite professionnelle qui forcent au respect. Qui aurait pu, au début de sa carrière, imaginer qu’un jeune issu des banlieues deviendrait un jour une telle icône dans le monde du luxe à la française ? Et si vous vous étonnez de ce paradoxe, il vous répondra alors avec du tac au tac que « le luxe n’est pas une insulte à la misère mais plutôt à la médiocrité ». Thierry Marx, le célèbre chef étoilé sera le parrain de la prochaine édition de la part des anges qui se tiendra le 20 septembre 2018 dans les chais Monnet à Cognac.

 

Deux œuvres caritatives bénéficiaires

 

22 flacons prestigieux correspondant à des eaux de vie rares de maisons de Cognac seront soumis aux enchères. Les bénéfices seront intégralement reversés au profit de deux associations : la première, « Cuisine, mode d’emploi », a été fondée par le chef cuisinier Thierry Marx. Son but est de réinsérer des jeunes en marge de la société par l’apprentissage du métier de commis de cuisine, serveur ou boulanger. La seconde est l’association Cognaçaise Fraineau qui aides des jeunes déficients en particulier au travers d’un restaurant d’application.. Un geste vertueux de la part de la filière qui représente aussi l’opportunité de mettre en valeur la richesse du patrimoine du Cognac sur son propre territoire. « J’ai personnellement découvert la qualité des grands Cognacs à l’étranger, où ce produit fait honneur à la France. Quand je vois chacune de ces bouteilles, j’imagine l’ensemble des gestes précis qui ont été accomplis par des ouvriers pour arriver jusqu’à nous. Ces gestes se transmettent de générations en générations, depuis la culture de la vigne, la fabrication d’un fût et même la couture extrêmement fine de cet emballage en cuir par exemple ! Ce sont toutes ces valeurs humaines qui rendent ce produit exceptionnel ! Et je crois que nous avons besoin de redonner des valeurs humaines dans notre société.»

Pendant un peu plus d’une semaine, ces 22 bouteilles exceptionnelles ont été exposées chez Arcurial, Boulevard des Champs Elysées à Paris et les collectionneurs en contact avec cette galerie de renom ont eu le loisir de les admirer pour préparer leurs enchères.

 

Les flacons rares assortis d’une expérience.

Deux nouveautés vont marquer l’édition 2018 : La première est que chaque bouteille est accompagnée d’une expérience à vivre avec la maison de Cognac qui l’a produite. Par exemple, la coupe de Cognac Larsen qui sera contenu dans le flacon exceptionnel mis aux enchères est actuellement bercé par les embruns marins a plein cœur du fort Boyard. Celui qui remportera l’enchère aura la chance de pouvoir participer à l’expédition qui ira chercher la précieuse barrique pour remplir sa carafe. La seconde nouveauté est l’arrivée d’un nouveau participant : pour la première année, l’UGVC propose à la vente un coffret de prestige de 5 flacons de 20 cl chacun représentant les crus du Cognac.

Lors de la dernière édition la vente aux enchères avait rapporté 275 000€ pour les Apprentis d’Auteuil. Dans ce genre d’évènement, la mise à prix de chaque objet n’a pas grand rapport avec le résultat final car une forme de concurrence s’installe aussi, ce jour-là, entre les maisons pour faire savoir laquelle des bouteilles a été jugée comme étant la plus prestigieuse aux yeux des acheteurs… Et ce ne sont pas les deux associations bénéficiaires qui vont s’en plaindre.

 

 

 

 

 

Part des Anges du 20 septembre 2018

 

Delamain & Co : Grande Champagne 1968 – 50 ans d’âge

Présenté dans le dernier exemplaire de la carafe « le voyage de delamain » en Cristal de Baccarat

5000 €

 

Ferrand : Très vieux Cognac de Grande Champagne

Carafe Cristal St Louis (début XXe Siècle) et coffret en bois de prestige

2500 €

 

François Voyer : Collection personnelle – Grande Champagne

Coffret de prestige invitant à voyager dans le temps depuis la naissance de Neil Amstrong

2000 €

 

Cognac De Luze : Une création spéciale de très vieux Cognac de Fine Champagne

Carafe prestigieuse et son socle en bois de chêne

3000 €

 

Courvoisier : L’essence n°8 : Lot unique de très vieilles borderies

Carafe en cristal de Baccarat personnalisée au nom de l’acquéreur

10 000€

 

Louis Royer : Fine Champagne 1988,

finition à bord d’un paquebot qui a voyagé 8 mois entre l’arctique et l’antarctique.

2000 €

 

Hennessy : Assemblage exclusif d’eaux de vie rares du chai du fondateur

Première création de Renaud Fillioux de Gironde

25 000€

 

Bisquit Dubouché & Cie : Fine Champagne issues d’un lot d’eau de vie rares.

Carafe Cristal habillée de cuir remplie par l’acquéreur dans un fût scellé.

5 000€

 

Meukow : 10 crus et millésimes entre 1900 et 2007

Les 20 flacons sont comme « suspendus dans le temps »

7 000€

 

Merlet : Fins bois et borderies d’au moins 30 ans d’âge

Exemplaire unique d’un assemblage réalisé par l’acquéreur lui même à la distillerie

2 000€

 

Domaine Francis Abécassis : Assemblage exclusif d’eaux de vie du Paradis par l’acquéreur.

Oeuvre en forme de Cep avec 2 carafes réalisées par un maître verrier.

5 000 €

 

Tiffon : Assemblage unique des meilleures eaux de vie

Carafe cristal produite par un artiste norvégien et son coffret qui se transforme en boite à cigare.

1500 €

 

Hine : Duo de grande champagne élevées dans des sites différents

Carafes en cristal St Louis et malette en cuir.

4000 €

 

Martell : Assemblage unique de 5 eaux de vie issues des borderies

Coffret en bois d’ébène conçue par les ateliers de France.

20 000€

 

Frapin : Bouteille de collection rare conditionnée dans les années 20

L’étiquette et le bouchon sont d’origine

2 300 €

 

UGVC : 5 eaux de vie représentatives des crus du Cognac de 47 ans minimum.

Topette soufflée bouche et coffret en chêne, cep de vigne et cuivre.

3 500 €

 

Bache Gabrielsen : Petite champagne du début du siècle

1 bouteille et 4 mignonettes présentées sur un socle en bois précieux

4 500 €

 

Rémy Martin : 2 lots tirés de la série « carte blanche à Baptiste Loiseau »

Tirage restreint de 7000 et 9650 bouteilles par lot

5 000 €

 

Hardy : Dernier exemplaire de l’édition limitée à 100 exemplaires dans les années 70

Issu de la collection privée de Jacques Hardy

2 000 €

 

Larsen : Assemblage d’eaux de vie du Paradis vieillissement océanique à fort Boyard

Flacon unique sur un présentoir de prestige.

5 000 €

 

Château Montifaud : Assemblage unique d’aux de vie ancestrales distillées au bois

Alambic en cuivre fabriqué par Ets Heurtebise à Jarnac Champagne

1500 €

 

Normandin Mercier : Grande Champagne

Présenté dans la bouteille à talon emblématique des années 60-70

1000 €

A lire aussi

Du 15 au 30 juin, ce sont les journées de lutte contre les ambroisies

Du 15 au 30 juin, ce sont les journées de lutte contre les ambroisies

Le Ministère du Travail , le Ministère de la Santé et des Solidarités et l’Observatoire des Ambroisies - FREDON France rappellent l’importance des conséquences néfastes de ces espèces envahissantes et allergisantes. Pour rappel, l’Ambroisie à feuilles d’armoise...

BA 709 : 90 ans d’Armée de l’Air et pas une ride

BA 709 : 90 ans d’Armée de l’Air et pas une ride

C’est en 1938 que, sous l’impulsion du maire de Cognac Paul Firino Martell, le terrain d’aviation militaire de Châteaubernard voit le jour. Une idée novatrice pour l’époque : l’aviation militaire, bien que déjà développée depuis la première guerre mondiale, n’était...

error: Ce contenu est protégé