Publicité

La Collecte Des Produits A Base d’Arsénite De Soude

20 février 2009

La collecte de produits à base d’arsénite de soude est programmée en Gironde du 4 au 7 décembre. Elle sera unique et spécifique. Elle est ouverte aux viticulteurs actifs et retraités, aux distributeurs de produits phytosanitaires et aux particuliers.

Quels sont les produits acceptés ? Seuls les produits à base d’arsénite de soude, dans leur emballage d’origine, étiquetés et ayant bénéficié d’une autorisation de mise sur le marché français seront collectés. Les produits sans étiquette, mélangés, transvasés ou dilués seront refusés. Les détenteurs seront orientés vers une entreprise habilitée pour l’élimination de ces produits. On compte en Gironde plus de 10 000 exploitations viticoles, disséminées sur l’ensemble du département. Impossible par conséquent d’organiser une collecte à la ferme ! Cette opération s’appuie donc sur un apport volontaire. Au total, 14 sites de collecte seront ouverts en Gironde. Pour les grosses quantités, il sera possible de faire enlever directement les produits sur l’exploitation. Attention, avant la collecte, le viticulteur doit s’inscrire auprès de son distributeur de produits phytosanitaires habituel, auprès de qui il pourra se procurer les sacs plastiques indispensables pour le transport des bidons. Il devra aussi préparer la liste des produits, à partir d’un bordereau également disponible chez son distributeur.
Quelques conseils de manipulation :
• Porter combinaison, masque, gants et lunettes.
• Ne jamais mélanger plusieurs fonds de bidons pour éviter les mélanges explosifs.
• Toujours garder le produit dans son emballage d’origine même s’il n’en reste qu’un fond.
• Pour le transport, faire attention aux emballages dégradés, les suremballer dans un sac plastique, disponible sur les sites de collecte.

LISTE DES SITES OUVERTS À LA COLLECTE DES PRODUITS À BASE D’ARSÉNITE DE SOUDE

• Beychac-et-Caillau : CIC
• Créon : EURALIS AGRO-VIGNE
• Cussac : EURALIS AGRO-VIGNE
• Fronsac : EURALIS AGRO-VIGNE
• La Réole : Terres du Sud
• Loupiac : Syndicat Régional Agricole
• Pauillac : SA COMPIN Vitivista
• Pauillac : SAM SOUFFLET VIGNE
• Port-Sainte-Foy : EURALIS AGRO-VIGNE
• Sauveterre-de-Guyenne : EURALIS AGRO-VIGNE
• Saint-Magne-de-Castillon : SA COMPIN Vitivista
• Saint-Martin-Lacaussade : EURALIS AGRO-VIGNE
• Saint-Sulplice-de-Faleyrens : Chatelier Viticulture (Isidore)
• Saint-Trojan : Et BAYARD (Isidore)

LA COLLECTE, POURQUOI ET COMMENT ?

L’arsénite de soude est un produit phytosanitaire utilisé pour lutter contre les maladies du bois et plus particulièrement l’esca. Les pouvoirs publics ont interdit en novembre 2001 sa commercialisation et son utilisation. Habituellement, lorsque ce type de décision est prise, 6 mois sont laissés entre l’interdiction de commercialisation et l’interdiction d’utilisation, pour permettre d’écouler les stocks. Cela n’a pas été le cas pour les produits à base d’arsénite de soude, jugés trop dangereux. De plus, la décision d’interdiction a été prise en novembre, à un moment où les viticulteurs avaient déjà fait leurs achats pour les traitements hivernaux. Cela explique l’importance des stocks, estimés entre 75 et 100 tonnes rien que pour le département de la Gironde. Les 14 sites ouverts à la collecte ont été sélectionnés pour leurs conditions de sécurité. Ces sites sont des points de vente, où les agriculteurs se rendent régulièrement pour acheter leurs produits phytosanitaires. Chacun de ces sites doit mettre obligatoirement trois agents à disposition. Leur rôle : organiser la réception des apporteurs, vérifier, trier et stocker les déchets, remplir les bordereaux de remise. Ces personnes ont reçu une formation spécifique, délivrée par la MSA, ADIVALOR, le prestataire choisi pour l’élimination et la Chambre d’Agriculture de la Gironde. Les produits seront collectés et sécurisés sur des sites adaptés. Ils seront transportés et éliminés par des sociétés spécialisées.

COMBIEN ÇA COÛTE ?

 Le coût d’élimination des produits est de l’ordre de 5 euros le kg. Sur le département, l’objectif de collecte est d’environ 100 tonnes. Au niveau national, les agences de l’eau, le ministère de l’Agriculture et de la Pêche et le ministère de l’Ecologie et du Développement durable financent l’élimination des stocks détenus par les viticulteurs et les distributeurs sur une base de 780 tonnes. Cette opération bénéficie au niveau régional et départemental du soutien du Conseil Régional, du Conseil Général, de la Mutualité Sociale Agricole. Elle est organisée en Gironde par la Chambre d’Agriculture, en collaboration avec ADIVALOR et l’ensemble des distributeurs de produits phytosanitaires du département ainsi que la Chambre d’Agriculture d’Aquitaine. ADIVALOR (Agriculteurs, Distributeurs, Industriels pour la VALORisation des déchets agricoles) est une structure chargée de mettre en place des filières d’élimination des déchets phytosanitaires. Elle est financée par l’Union des Industries de la Protection des Plantes (UIPP). Elle a été mise en place à la demande de l’ensemble de la profession (agriculteurs, industriels et distributeurs).
De nombreuses actions en faveur de l’environnement et de la sécurité des agriculteurs
Cette collecte de produits à base d’arsénite de soude s’inscrit dans un large programme en faveur de la protection de l’environnement et de la sécurité des agriculteurs, initiée par la Chambre d’Agriculture de la Gironde et ses partenaires. De nombreuses autres opérations existent.
• La collecte des poduits phytosanitaires non utilisables : les 8 et 9 novembre est programmée une collecte des produits phytosanitaires non utilisables sur 24 sites en Gironde. Des produits dont l’agriculteur ne se sert plus suite à un changement de réglementation, de production… Ces produits contiennent des matières actives dangereuses. Il est impératif de les éliminer dans des conditions de respect de l’environnement et de la santé humaine. Bien entendu, il est interdit de les brûler, de les enfouir, de les déverser dans les fossés… Stockés dans l’exploitation, ils présentent un risque permanent, notamment en cas d’incendie. La collecte réalisée en 2002 et 2005 a déjà permis de récolter environ 240 tonnes de produits. Cette collecte 2006 devrait être la dernière avant la mise en place d’une filière pérenne d’élimination.
• La collecte des emballages vides de produits phytosanitaires : en 2006, 3 collectes d’emballages vides de produits phytosanitaires ont été organisées en Gironde par la Chambre d’agriculture. Là encore, le dispositif est basé sur l’apport volontaire dans différents sites. En 2005, il a permis de récupérer plus de 50 % du gisement estimé du département.
• L’appui individuel : les conseillers de la Chambre d’agriculture de la Gironde et des ADAR proposent aux agriculteurs de les appuyer personnellement dans tous leurs projets en faveur de l’environnement. Il peut s’agir par exemple de conseils techniques pour la création ou la modification d’installations (local phytosanitaire, aire de remplissage…), du montage de dossier de demandes d’aides pour des investissements environnementaux, de diagnostics permettant de mettre à jour les « points forts » et les points faibles de l’exploitation… Il existe aussi par exemple des diagnostics du matériel de pulvérisation qui permettent de s’assurer que l’équipement fonctionne de manière optimale, qu’il ne présente pas de fuite.
• Les actions collectives : la Chambre d’agriculture de la Gironde organise plusieurs fois par an des journées de sensibilisation, des rencontres techniques… sur des exploitations « modèles », pour faire bénéficier au plus grand nombre de l’expérience d’un viticulteur qui a modifié ses installations, créé des aménagements permettant de réduire les risques de nuisance.
• La Chambre d’agriculture, la Chambre de métiers et de l’artisanat, la Chambre de commerce et d’industrie ont créé ensemble le site www.dechets-gironde.fr. Véritable outil interactif, il est très simple d’utilisation. Choisissez dans une liste déroulante le type de déchet que vous devez éliminer, apparaît alors la solution ainsi que le prestataire sur une carte. Vous pouvez également faire une recherche par métiers, par mots clés… Ce site propose en plus une « bourse aux déchets » qui met en relation les professionnels qui génèrent des déchets et ceux qui peuvent les utiliser ou les traiter.

A lire aussi

Le Paysan Vigneron diversifie ses prestations annexes

Le Paysan Vigneron diversifie ses prestations annexes

Vidéos d'entreprise, événements, manifestations... Le Paysan Vigneron diversifie ses services et ouvre à tous ses prestations annexes. Grâce à du matériel de prise de vue professionnel incluant un drone, vous pourrez vous mettre en valeur sous un angle inédit. Tous...

Flavescence dorée: les premières dates de traitement insecticide connues

Flavescence dorée: les premières dates de traitement insecticide connues

L'arrêté officiel de la Région Nouvelle-Aquitaine concernant le traitement insecticide contre la flavescence dorée n'a pas encore été publié, mais les deux premières dates sont d'ores et déjà connues ; cela commence dès le 13 juin. Il est à rappeler que ce traitement...

PAC 2023 : la France veut-elle un « Frexit » agricole ?

PAC 2023 : la France veut-elle un « Frexit » agricole ?

Selon Eric Andrieu, député européen, la Commission européenne est largement insatisfaite du Plan Stratégique National de la France (PSN) proposée par la France pour la mise en oeuvre de la nouvelle PAC à partir de 2023, et l'invite à revoir sa copie. L’actuel Ministre...

error: Ce contenu est protégé