Julien Frumholtz : Le Nouveau responsable De Gensac œnologie

18 mars 2009

Le laboratoire Gensac Œnologie a connu au cours du dernier printemps une évolution importante puisque son responsable, M. Christian Guérin, a décidé de s’engager dans un nouveau challenge professionnel. L’entreprise est désormais dirigée par Julien Frumholtz qui avait créé son propre laboratoire à Archiac. Après une dizaine d’années d’expérience en tant qu’œnologue conseil en Charente et en Charente-Maritime, ce jeune œnologue immergé dans l’univers Cognac a la volonté de s’engager dans des démarches de conseils et formation innovantes. Des spécificités liées à la filière eaux-de-vie

j_frumholtz_opt.jpeg« Faire de l’œnologie de terrain » a toujours été un centre d’intérêt majeur et presque une vocation pour Ch. Guérin qui avait créé en 1988 son propre laboratoire de conseils au cœur du vignoble cognaçais. La toute petite structure installée dans la cour de la ferme familiale à Mainxe s’est révélée trop petite au bout de quelques années et un rapprochement économique a été envisagé avec le laboratoire de Gensac-la-Pallue. La constitution de la nouvelle entité Gensac Œnologie en 2000 a été un cap important pour Ch. Guérin et la nouvelle entreprise est devenue un outil de conseil de proximité performant et structuré. Gensac Œnologie dispose d’équipements d’analyses très performants dans l’univers des vins de pays, du Pineau des Charentes, des eaux-de-vie de Cognac et de beaucoup d’autres spiritueux comme les Brandies, le Calvados, le Rhum… Les démarches de conseils à la propriété ont été abordées avec des approches plus larges concernant les vinifications, l’élevage, le vieillissement, la préparation des mises en bouteilles. Des partenariats ont été construits avec des fournisseurs pour proposer de nouveaux services et, d’une manière générale, l’activité de Gensac Œnologie a connu un net développement au cours des cinq dernières années. Alors, quitter une entreprise de six personnes motivées et dans laquelle on s’est beaucoup investi n’a pas été une décision facile à prendre pour Ch. Guérin : « Le nouveau challenge professionnel qu’on me proposait, me tentait beaucoup mais je ne voulais pas mettre en péril la pérennité de l’entreprise Gensac Œnologie. Ma priorité a été avant tout de penser à l’avenir du laboratoire car la pratique de l’œnologie de proximité dans la région de Cognac repose sur des spécificités liées aux eaux-de-vie et à la culture régionale. Le recrutement d’un jeune œnologue ou d’un collègue plus expérimenté issus d’autres régions viticoles me paraissait être un pari risqué pour l’avenir de Gensac Œnologie. La meilleure solution était de trouver un œnologue ayant déjà un vécu professionnel dans le vignoble de Cognac. Julien Frumholtz, qui a fait de l’œnologie de terrain depuis presque 10 ans, avait toutes les compétences pour relever ce défi. Sa décision de prendre ma succession à la tête de Gensac Œnologie est un gage de pérennité pour l’entreprise. »

Construire des démarches de conseils adaptées au contexte de chaque propriété

J. Frumholtz est un œnologue qui s’est forgé son expérience en allant dans les vignes et les chais de la région délimitée. Depuis son enfance, il vit au cœur du Cognac puisque son père est bouilleur de cru à Lignières-Sonneville. Son cursus d’études (un BTS viti-œno et un DNO) et son expérience professionnelle attestent de sa motivation pour la vigne, le vin et tout particulièrement pour la région de Cognac. Faire l’œnologie de terrain est la priorité de J. Frumholtz : « Pour moi, le fondement du métier d’œnologue repose dans la capacité à tisser des liens forts avec les viticulteurs pour essayer de répondre à leurs préoccupations. Chaque propriété, chaque chai est un univers de production où la culture des vignes, la conduite des vinifications, la maîtrise de la distillation… sont abordéed avec un savoir-faire spécifique qui doit être respecté et valorisé par les œnologues conseils. ». J. Frumholtz va continuer de travailler dans le même état d’esprit que mat_labo_opt.jpegson prédécesseur et il entend beaucoup s’investir dans le conseil de proximité à la propriété. Son souhait est d’aller dans les chais pour établir un dialogue direct avec les viticulteurs et construire des démarches de travail adaptées à chaque situation. Il souhaite aussi proposer un certain nombre de nouvelles prestations comme des audits de conseils pour la mise en place des démarches HACCP, des pratiques d’hygiène bien maîtrisées, des procédures d’accompagnement spécifiques pour les viticulteurs revendiquant la production de Pineau des Charentes, une prestation de filtration petits volumes de vins, Pineau et Cognac (pour préparer des échantillons ou carrément commercialiser de petits lots). Sur le plan interne, Gensac Œnologie va se doter d’un système informatique beaucoup plus performant qui va permettre d’être plus réactif au niveau de la transmission des résultats d’analyses et des conseils personnalisés. Un site internet sera aussi créé et chaque client pourra se connecter et consulter en ligne les informations le concernant (les résultats d’analyses, les conseils). L’ensemble de ces nouveaux services seront opérationnels pour les prochaines vendanges et cette nouvelle organisation représente une évolution importante pour le fonctionnement de Gensac Œnologie. L’activité du laboratoire Archiac ŒnoLabo à Archiac créé par J. Frumholtz et son épouse en 2006 va continuer de fonctionner avec la même disponiblité de l’équipe en place. Les viticulteurs qui avaient l’habitude de travailler avec J. Frumholtz sur ce site pourront continuer à le faire. Le jeune œnologue a désormais la responsabilité des deux sociétés Gensac Œnologie et Archiac Labo.

A lire aussi

L’appel à l’aide de l’US Cognac Rugby

L’appel à l’aide de l’US Cognac Rugby

C'est un constat qui a fait le tour des médias, sportifs ou non: l'US Cognac va très mal. Malgré les efforts de Jean-Charles Vicard pour tenter de redresser la barre, le club se retrouve dans une difficile situation financière.  La direction a de fait décidé d'envoyer...

error: Ce contenu est protégé