Une année 2003 de pleine activité

6 mars 2009

david_lanthiome.jpgL’unité ITV Charentes est devenue complètement opérationnelle et après une pleine année d’activité, divers projets de recherche appliquée ont déjà été développés. L’équipe, qui est constituée de deux personnes à plein temps, Mme Marie Descotis, une ingénieur œnologue et de M. David Lanthiome, un technicien en viticulture-œnologie, et d’un contrat temporaire de 6 mois pendant la période de forte activité du mois d’avril au mois d’octobre, attend avec impatience de pouvoir intégrer les nouveaux locaux à partir du mois de mai. Le nouveau bâtiment, qui a été rénové et aménagé par la mairie de Segonzac, sera loué à ITV et cette infrastructure (bureaux, salle de réunion, chai climatisé, différents laboratoires) a été conçue en prenant en compte toutes les exigences nécessaires à la mise en œuvre des expérimentations (dans l’optique d’une accréditation BPE).

L’année 2003 aura été un millésime d’acclimatation pour ces deux jeunes chercheurs qui ont pris contact avec l’environnement technique et professionnel de la région. L’étroite collaboration avec les deux Chambres d’agriculture de Charente et de Charente-Maritime pour la mise en place de l’ensemble des projets d’étude de recherche appliquée s’est avérée très constructive du point de vue des synergies de compétence. Les techniciens des Chambres d’agriculture ont mis à disposition leur connaissance du milieu viticole régional et l’équipe ITV a apporté un savoir-faire en matière d’expérimentation.

Le réseau Terroir lancé en 2003 sera complètement opérationnel cette année

Le premier projet, qui a été développé de manière conjointe avec les Chambres d’agriculture, a été la mise en place du réseau terroir sur différents cépages pour la production de vins de pays charentais. L’objectif est de conduire l’ensemble des parcelles d’une manière homogène en terme d’objectif de rendement (avec sûrement deux modalités 60 et 80 hl/ha) et de vinifier de manière identique tous les lots afin de mettre en évidence l’effet terroir au fil des années. Un premier réseau Merlot, qui regroupe 20 parcelles dans la région délimitée, a été constitué depuis le mois d’avril 2003. Le travail a commencé par l’observation de fosses pédologiques dans chaque parcelle et ensuite, un suivi végétatif a été réalisé tout au long de la saison. Des observations phénologiques, des mesures de surface foliaire, des estimations de récolte, et des contrôles de maturation ont été réalisés. L’absence de chai expérimental n’a pas permis de conduire en 2003 des mini-vinifcations à partir de la récolte de chaque site alors qu’elles seront réalisées en 2004.

En ce début d’année, un second réseau concernant le Sauvignon blanc (de 15 parcelles) a été mis en place et le chai permettra de réaliser les vinifications aux prochaines vendanges. Dans les années à venir, la démarche pourra être développée sur trois autres cépages, le Cabernet franc, le Cabernet Sauvignon et le Chardonnay. Le projet étude de terroir représente 50 % de l’activité de l’antenne ITV et c’est Mme M. Descotis qui a en charge ce dossier. Tout le travail d’observation et d’expérimentation est réalisé de manière commune entre l’équipe ITV et les techniciens des Chambres d’agriculture.

Les démarches de production intégrées constituent un axe de développement important

Le second projet d’étude important qui a été développé concerne la production intégrée et regroupe différents volets, les approches de modélisation des différentes maladies cryptogamiques et la validation technico-économique des démarches de lutte intégrées en viticulture. Toutes ces démarches sont déjà développées dans d’autres régions viticoles et l’ITV dispose d’un vrai savoir-faire dans tous ces domaines en terme de méthodologie d’expérimentation.

M. D. Lanthiome s’est investi dans le dossier modélisation et le réseau de parcelles d’observation a été multiplié par deux (de 10 à 20) afin de mieux mailler l’aire de production. Ensuite, un référentiel de production viticole intégré a été construit en s’appuyant sur un réseau de fermes de références (3 en 2003 et 6 cette année) qui permet d’observer la faisabilité pratique et les retombées économiques des démarches de production viticoles intégrées. Un système de diagnostic a été mis en place pour évaluer le niveau de performance atteint par les propriétés et leur progression dans la démarche au fil des années. C’est un travail très lourd sur le plan expérimental et pour les viticulteurs concernés, et il ne peut être conduit qu’avec des gens motivés à la base par ces approches.

D’autres projets sont aussi développés comme les approches de lutte biologique sur les tordeuses avec une étude de parasitoïdes commencée en 2003, la démarche Eco-Pulvé de mesure et d’analyses des effluents de pulvérisation et l’intéressant projet Optidose au niveau de la protection phytosanitaire. Cette dernière étude va démarrer en 2004 par l’acquisition de référence sur le développement de la surface foliaire sur le cépage Ugni blanc tout au long de la saison. Des mesures de surface foliaire vont être réalisées durant le cycle végétatif, et conjointement des essais de modulation de doses proportionnelles à l’importance de la surface foliaire seront conduits.

 

Les Ets Guillot décrochent un trophée chez John Deere

ets_guillot.jpgLes Ets Guillot, implantés à Semussac et Jonzac qui sont concessionnaire John Deere, ont été récemment récompensés de leurs efforts et de leur qualité de service auprès des agriculteurs et des viticulteurs de la région. En effet, John Deere organise tous les ans auprès de ses 100 distributeurs en France un challenge ISC (d’indice de satisfaction client) en réalisant un sondage chez tous les acheteurs de tracteurs neufs. Une enquête est envoyée auprès des agriculteurs, qui témoignent de la qualité des contacts et des services de leur concessionnaire et, à l’issue des résultats, le constructeur décerne tous les ans un trophée ISC aux 15 meilleurs distributeurs. Il s’avère que, cette année, la société Guillot s’est classée 11e. La remise de ce trophée s’est déroulée il y a quelques semaines à Semussac, en présence de M. Michel Delfosse, l’inspecteur commercial régional John Deere, de M. Alain Cardinaud, P-DG des établissements Guillot, M. Serge Delacroix, le responsable des ventes, M. Hervé Giraud, le directeur, et l’ensemble du personnel.

 

A lire aussi

Grand Cognac présente au public son projet de PLUI

Grand Cognac présente au public son projet de PLUI

Grand Cognac organise 4 réunions d’information et une exposition pour présenter la traduction règlementaire du projet de PLUi, autrement dit les règles générales qui s’appliqueront à tout projet de construction, une fois ce futur document en vigueur. La première...

error: Ce contenu est protégé