Jean-Bernard de Larquier, nouveau président du BNIC

18 novembre 2014

 p1090531_-_copie.jpg

Comme il y a trois ans, en 2011, le BNIC (Bureau national interprofessionnel du Cognac) a procédé à la mise en place de sa nouvelle assemblée plénière. Le 18 novembre, les 34 nouveaux membres de l’interprofession (17 viticulteurs, 17 négociants désignés par leurs syndicats respectifs) ont procédé à l’élection du président et du vice-président du BNIC.
Jean-Bernard de Larquier a été porté à la tête de l’interprofession, pour une mandature de trois ans. Au nom de l’alternance, le représentant viticole succède à un représentant du négoce, Jean-Marc Morel, directeur général adjoint de Martell & co. Yann Fillioux (société Hennessy) occupe le poste de vice-président du BNIC.
En ce qui concerne les chefs de famille, Christophe Véral, viticulteur, repart pour un nouveau mandat. Philippe Coste (société Meukow) remplace Yann Fillioux à cette fonction. L’assemblée plénière constitutive a par ailleurs désigné les quatorze membres du comite_permanent, l’organe exécutif de l’interprofession.
 

Viticulteur à Arthenac, en Petite-Champagne,  âgé de 58 ans, J.B de Larquier exploite 45 ha de vignes dont 32 ha destinés au Cognac. Militant syndical chevronné, Jean-Bernard de Larquier connaît parfaitement les rouages viticoles, en Charentes comme au niveau national.

Avec un degré d’implication supplémentaire, il va continuer à suivre les dossiers en cours (Business Plan Cognac, réserve de gestion, cahier des charges Cognac, plan de contrôle…) ainsi que les «  fondamentaux  » du Cognac  : protection de l’appellation, promotion collective, lutte contre les obstacles au commerce…

A lire aussi

Du 15 au 30 juin, ce sont les journées de lutte contre les ambroisies

Du 15 au 30 juin, ce sont les journées de lutte contre les ambroisies

Le Ministère du Travail , le Ministère de la Santé et des Solidarités et l’Observatoire des Ambroisies - FREDON France rappellent l’importance des conséquences néfastes de ces espèces envahissantes et allergisantes. Pour rappel, l’Ambroisie à feuilles d’armoise...

BA 709 : 90 ans d’Armée de l’Air et pas une ride

BA 709 : 90 ans d’Armée de l’Air et pas une ride

C’est en 1938 que, sous l’impulsion du maire de Cognac Paul Firino Martell, le terrain d’aviation militaire de Châteaubernard voit le jour. Une idée novatrice pour l’époque : l’aviation militaire, bien que déjà développée depuis la première guerre mondiale, n’était...

error: Ce contenu est protégé