Rendement annuel et Business Plan Cognac

28 mai 2015

    p1100535.jpg

27/05/2015 – Assemblée plénière du BNIC – Conférence de presse

 

Le rendement annuel Cognac de la récolte 2015 vient d’être dévoilé  : 10,84 hl AP/ha. Déjà validé par l’ODG Cognac il devra encore recevoir l’imprimatur de l’INAO en septembre. Mais le suspens est relatif.

Fait nouveau cette campagne  ! Pour proposer le rendement annuel, l’interprofession du Cognac a «changé de logiciel» (voir communique_de_presse).

A l’outil de calcul du rendement Cognac, auquel elles se référaient depuis 2005, les familles de la viticulture et du négoce préfèrent désormais le modélisation du Business Plan Cognac.

La mise à jour 2015 de la troisième édition de l’outil de pilotage confère au stock un rôle central d’amortisseur.  Elle prévoit aussi des seuils d’alerte (production /ventes) qui ne se déclenchent pas dans l’heure. Objectif  ! «Eviter de suréagir» disent de concert Jean-Bernard de Larquier et Yann Fillioux, président et vice-président de l’interprofession..

Ainsi sont envisagés un «coefficient de fluité du stock» de 7,5 %,  des seuils d’alerte à + ou – 13 % pour les ventes, à + ou – 17 % pour la production.

A horizon 2030, le Business Plan projette des ventes Cognac à hauteur de 20,9 millions de caisses de 12 btes (13,1 millions aujourd’hui). Pour l’instant «et sous réserve du déclenchement de seuils d’alerte,  le vignoble semble bien dimensionné et ne réclame pas de plantations nouvelles sous la mandature 2015/2017» informe J.B de Larquier.

A lire aussi

Du 15 au 30 juin, ce sont les journées de lutte contre les ambroisies

Du 15 au 30 juin, ce sont les journées de lutte contre les ambroisies

Le Ministère du Travail , le Ministère de la Santé et des Solidarités et l’Observatoire des Ambroisies - FREDON France rappellent l’importance des conséquences néfastes de ces espèces envahissantes et allergisantes. Pour rappel, l’Ambroisie à feuilles d’armoise...

BA 709 : 90 ans d’Armée de l’Air et pas une ride

BA 709 : 90 ans d’Armée de l’Air et pas une ride

C’est en 1938 que, sous l’impulsion du maire de Cognac Paul Firino Martell, le terrain d’aviation militaire de Châteaubernard voit le jour. Une idée novatrice pour l’époque : l’aviation militaire, bien que déjà développée depuis la première guerre mondiale, n’était...

error: Ce contenu est protégé