EXPERIMENTATION, INTEGRATION DES CERTIFICATIONS ENVIRONNEMENTALES DANS LES CAHIERS DES CHARGES DES AOC VITICOLES FRANÇAISES : DES AVANCEES MAJEURES ACTEES PAR L’INAO AUJOURD’HUI, 7 FEVRIER 2023

7 février 2023

Le message de Christian Paly, viticulteur et président des vins AOC de l’INAO est clair : « Quand j’entends que les AOC ne sont pas à la page, je dirais plutôt que nous sommes à la page suivante et même au chapitre suivant. Nous mettons tout en œuvre pour que nos AOC soient en phase avec les opérateurs de la filière, les metteurs en marché et les consommateurs ».
Actées ce jour, entre autres décisions du Comité national des Appellations d’origine relatives aux vins et aux boissons alcoolisées, et des boissons spiritueuses de l’INAO, deux éléments majeurs pourraient projeter les AOC françaises dans la troisième révolution agricole tant attendue par le gouvernement.
Pour autant il ne s’agit pas d’un effet d’annonce mais bel et bien de concret pour les opérateurs de la filière, le premier élément visant à faciliter l’expérimentation tout en préservant les fondamentaux des appellations, le second tendant à accélérer la transition agroécologique des AOC vitivinicoles.

1. Un nouveau dispositif d’encadrement et d’évaluation de expérimentations conduites par les AOC et intégré à leur cahier des charges (CDC)
– Il s’agit là de mettre en place un dispositif « créatif » rendu nécessaire pou relever le défi de la résilience de la filière tout en répondant aux attentes sociétales, environnementales et climatiques.
– Amorcé avec l’intégration des VIFA sur le matériel végétal, cette stratégie tend à pouvoir intégrer dans les CDC un cadre permettant de suivre et encadrer – sur une période plus ou moins longue en fonction de la thématique retenue les expérimentations souhaitées par les filières ;
– In fine et en cas de réussite de l’expérimentation, la modification (de type standard ne nécessitant pas de remonter à la Commission Européenne) sera définitivement intégrée au CDC de l’appellation. Dans le cas contraire, elle en sera retirée.
L’expérimentation Cognac sur les modes de distillation alternative présente les caractéristiques permettant de bénéficier de ce cadre. Pour l’intégrer, une demande devra être formulée par l’ODG aux services de l’INAO. La demande ainsi formulée remontera alors au groupe scientifique et technique de l’INAO jugera de l’opportunité ou pas de lancer l’expérimentation, en veillant à chaque fois à la fois à son intérêt pour répondre aux enjeux de la filière, mais aussi au respect des fondamentaux des appellations d’origine.

2. L’intégration de l’obligation de l’inscription dans une démarche de certification (a minima de niveau 2) au cahier des charges des AOC Saint-Emilion, Saint-Emilion Grand Cru et Puisseguin Saint-Emilion
– C’est toujours en réponse aux attentes sociétales que ces appellations ont acté cette obligation nouvelle pour leurs opérateurs ce jour « ouvrant le feu » pour les autres appellations d’origine.
– Cette décision a été rendue possible grâce à l’évolution du cadre réglementaire des appellations d’origine, piloté par l’INAO, et tendant à introduire, pour les AOC, la possibilité d’intégrer dans leur CDC des obligations en matière de certification : AB, HVE ou équivalent à HVE.
– Pour ces appellations Saint-Emilion, Saint-Emilion Grand Cru et Puisseguin Saint-Emilion, il s’agit de « mettre en mouvement les AOC pour faire en sorte que demain et après-demain ces dernières soient toujours dans le cœur de cible et répondent aux attentes des consommateurs. »
– Il ne s’agit pas de mettre les viticulteurs à l’amende, bien au contraire. En choisissant à la fois le niveau 2 et la possibilité d’équivalences, les trois appellations ne veulent laisser personne au bord de la route. Pour ses représentants, la pratique du terrain montre que les premiers pas vers un modèle plus vertueux en entraine toujours d’autres derrière, chacun se prêtant au jeu et voulant aller toujours plus loin dans la démarche. Une vraie démarche de progrès.
Des éléments à retrouver dans votre revue de février du Paysan Vigneron.

 

Crédit photo: Mathieu Martines

A lire aussi

Du 15 au 30 juin, ce sont les journées de lutte contre les ambroisies

Du 15 au 30 juin, ce sont les journées de lutte contre les ambroisies

Le Ministère du Travail , le Ministère de la Santé et des Solidarités et l’Observatoire des Ambroisies - FREDON France rappellent l’importance des conséquences néfastes de ces espèces envahissantes et allergisantes. Pour rappel, l’Ambroisie à feuilles d’armoise...

BA 709 : 90 ans d’Armée de l’Air et pas une ride

BA 709 : 90 ans d’Armée de l’Air et pas une ride

C’est en 1938 que, sous l’impulsion du maire de Cognac Paul Firino Martell, le terrain d’aviation militaire de Châteaubernard voit le jour. Une idée novatrice pour l’époque : l’aviation militaire, bien que déjà développée depuis la première guerre mondiale, n’était...

error: Ce contenu est protégé