GEL : LE GRAND RISQUE DE LA SEMAINE POUR LES VITICULTEURS

6 avril 2021

Tour anti-gel au loin

C’est le grand risque de la semaine : le gel printanier sur les premières éclosions, les premières pointes vertes, les premiers bourgeons dans le coton.

Comme le charme et la délicatesse d’un nourrisson, les premières pousses de la vigne sont, aussi, les plus fragiles. Si quelques méthodes de taille tardive permettent de repousser l’apparition des organes verts des ceps, la météo rythme les allées et venues de la sève – et, donc, a fortiori, de la vie dans les parcelles.

Sur Radio Classique (propriété de LVMH), un Bourguignon craignait des températures jusqu’à -5°C dans la nuit à suivre. Météo France annonce pour la nuit prochaine des températures entre 0 et -2°C dans la nuit de mardi à mercredi, avec, forcément, des températures encore plus basses dans des zones gélives – cuvettes ou à une certaine altitude.

Dans la nuit de mercredi 7 au jeudi 8 avril, d’autres températures vont frôler avec les températures négatives, surtout dans l’est de la France. Mais les parcelles à risque seront à surveiller de très près, et anticiper ces heures délicates avec les chaufferettes et tours anti-gel (et leur lot de complaintes auditives).

Entre 2°C et -1°C, la nuit de mardi 06 et mercredi 07 avril promet d’être fraîche et limite pour les vignes de Nouvelle-Aquitaine. Les Charentes vont baisser, dernière prévision, à 0°C entre la nuit, l’aube et la matinée. Premières sueurs pour les risques de brûlure de froid.

Entre 2°C et -1°C, la nuit de mercredi 07 et jeudi 08 avril tombe officiellement dans la négative, sans compter les parcelles gélives. La prévention sera de mise dans toute la campagne charentaise. Les nuits claires et dégagées seront un indicateur lors des soirées.

« Au printemps, au printemps, et mon cœur et ton cœur sont repeints au vin blanc… »

Source image : site MétéoFrance.
Source vidéo : YouTube.

A lire aussi

L’appel à l’aide de l’US Cognac Rugby

L’appel à l’aide de l’US Cognac Rugby

C'est un constat qui a fait le tour des médias, sportifs ou non: l'US Cognac va très mal. Malgré les efforts de Jean-Charles Vicard pour tenter de redresser la barre, le club se retrouve dans une difficile situation financière.  La direction a de fait décidé d'envoyer...

error: Ce contenu est protégé