Flower Power Au Pays Bas

13 mars 2009

hippie_opt.jpegCentre de ce pays bas qui n’a rien de batave mais tout de viticole, Matha accueille la 4e édition du Festival Hippie. Un « Woodstock » à la Saintongeaise, complété cette année d’un village écologique.

 

 

 

 

Parce que les seigneurs de Matha avaient embrassé la cause des Anglais pendant la guerre de Cent Ans, leur château fut mis à sac par Saint Louis. Pas de telles représailles aujourd’hui alors que les Anglais continuent de plébisciter la petite région et y posent volontiers leurs valises. Pour sceller l’amitié franco-britannique, un festival hippie est né il y a quatre ans avec, aux manettes, Maurice Izambard et Karl Babin. Cette édition 2007 du festival propose un programme éclectique, entre soirées de concert, « village écologique » et animations diverses. Les « hostilités » – le comble pour un mouvement Peace and love – démarrent par un cinésite consacré au film d’Alan Parker Pink Floyd The Wall. Ce film d’anthologie tourné en 1982 avec les Pink Floyd eux-mêmes sera projeté en plein air le jeudi 9 août (gratuit). Le festival débutera vraiment le vendredi 10 août avec, à l’affiche du soir, trois « tributes ». Les « tributes bands » sont ces formations musicales qui rendent hommage à des artistes ayant existé ou existant. Elles viennent de Londres ou de Paris et, généralement, enthousiasme le public, qui communie à travers elles avec ses vieilles amours. Le vendredi soir, les trois tributes seront consacrés à Creedance Clearwater Revival, Led Zeppelin et Joe Cocker. Les jours suivants, les tributes (trois par soir) feront revivre Janis Joplin, Deep Purple, Genesis, les Pink Floyd ou encore Santana (15 € la soirée ou 35 € le pass pour les trois soirs). En marge des concerts, le village écologique sera ouvert de 10 heures à 2 heures du matin (entrée libre et gratuite). En plus des stands traditionnels (vêtements, thé, encens, instruments de musique…), la protection de l’environnement servira de fil rouge à l’événement : construction d’un four solaire, atelier pour fabriquer sa propre éolienne, utilisation du chanvre comme isolant, réduction des déchets à la source, éco-débats… En partenariat avec l’ADEME, les associations environnementales 16-17 seront présentes pour véhiculer l’information. Sur un mode plus ludique, un journaliste de France 2, Patrice Drevet, viendra présenter la météo de Matha des 10, 11 et 12 août… 2050, histoire d’évoquer les changements climatiques. Retour au domaine musical et artistique avec Philippe Thieyre, journaliste à Rock & Folk, qui est attendu avec ses affiches de l’époque hippie. Est prévu également un grand rassemblement de 2 CV (point fort le 11 août), voitures si possible décorées aux couleurs du « Flower Power ». Chauffeurs et passagers habillés en hippie sont les bienvenus.

Situé à la ferme de Godinière, ferme charentaise appartenant à la commune de Matha, le Festival hippie de Matha a accueilli l’an dernier 3 500 visiteurs. Les organisateurs aimeraient bien doubler la fréquentation cette année. La programmation le justifie amplement.

A lire aussi

Grand Cognac présente au public son projet de PLUI

Grand Cognac présente au public son projet de PLUI

Grand Cognac organise 4 réunions d’information et une exposition pour présenter la traduction règlementaire du projet de PLUi, autrement dit les règles générales qui s’appliqueront à tout projet de construction, une fois ce futur document en vigueur. La première...

error: Ce contenu est protégé