Festival Cognac Blues Passion

29 juillet 2015

A chaque fois, c’est la même chose ! Le cru sera-t-il bon ? A la hauteur des souvenirs mythiques qu’a laissés « Blues Passions » au fil des ans ? L’affiche fait planer quelques doutes. Où sont les papes de la soul ? Le festival sera-t-il assez « groove » ? Et puis, de soir en soir, de scène en scène, la trame se retisse, des pépites se dévoilent, la musique fait tomber les barrières. Oui, la magie fonctionne.

 

 

p9.jpgMichel Rolland, le directeur et program-mateur Cognac Blues Passions, l’avait dit. Il l’a fait. Réinviter les artistes qui, ces dernières années, marquèrent de leur passage le festival charentais. C’était le cas – entre autres – de Charlie Winston (2009), Selha Sue (2012), Asaf Avidan (2014). Ces trois-là étaient à Cognac mercredi et vendredi derniers. Mention spéciale pour Asaf Avidan, le chanteur israélien à la crête punk et à la voix aiguisée comme une lame. Une lame de fond of course, pour ce poète souffrant et résilient qui interprète, dixit le magazine Les Inrocks, « le grand mélo d’un beau maso ». Très jeune, A. Avidan a été touché par un cancer et il se remet doucement d’une peine de cœur (elle s’appelait Michèle).

Mais parlons groove, parlons soul, parlons blues et rythm’ and blues. Ce fut mardi, ce fut jeudi et à peu près tous les jours de la semaine à bien écouter.

Cependant, lors de cette 18e édition, un nom incarne plus que d’autres la magie du blues : celui d’Otis Clay. A 73 ans (il est né en 1942 dans ce Mississippi profond qui a donné tant de bluessongers), il est l’une des icônes vivantes de la grande soul music. Il partage ce privilège avec quelques pointures du même acabit, tel Bobby Rush (Cognac 2008), William Bell ou le très regretté BB King, mort récemment à l’âge de 90 ans (Cognac 2009). Otis Clay, bien vivant et en pleine forme, s’est produit à Jarnac le 30 juin. Le même soir et sur la même scène, une autre diva soul a lancé de sublimes accents, raffinés et toniques. Il s’agit de Shakura S’Aida.

Showman jusqu’au bout des ongles, ce Lenny Kravitz, pour lequel les foules se sont déplacées jeudi 2. On sait tout de ses amours (avec Vanessa Paradis entre autres) de sa plastique bodybuildée, de ses dix albums. Star planétaire, Leonard-Albert (Lenny) Kravitz est adepte des gros tubes et de la compilation des styles. En tournée en France, il s’est arrêté à Cognac le temps d’un concert, à guichets fermés.

Le festival se termine samedi avec, comme souvent, une affiche très équilibrée entre électropop décapant et sincère (The Ting Tings, groupe britannique), un oiseau rare, George Ezra (le tube Budapest) et Ilene Barnes, interprète flamboyante et sombre à la fois.

Repères
l Création de Cognac Blues Passions :1994.
l Sur 15 jours, 450 personnes au service du festival : 6 salariés, 250 bénévoles, 150 intermittents, 50 stagiaires.
l Origine du public : à 50 % charentais, à 68 % de la grande région – 6 % d’étrangers.
l Moyenne d’âge : 44 ans (tranche 35-65 ans : 62 %).
l Budget 2014 – Charges : 2,315 M€ dont 900 000 € de cachets – Produits : 2,236 M€ dont 1,267 M€ recettes billetterie + ventes dérivées (55 %), 522 000 € partenariat privé (32 %), 473 000 € partenariat institutionnel (13 %).
l Impact sur l’économie locale : 1,5 million d’€ (estimation).

 

 

A lire aussi

Du 15 au 30 juin, ce sont les journées de lutte contre les ambroisies

Du 15 au 30 juin, ce sont les journées de lutte contre les ambroisies

Le Ministère du Travail , le Ministère de la Santé et des Solidarités et l’Observatoire des Ambroisies - FREDON France rappellent l’importance des conséquences néfastes de ces espèces envahissantes et allergisantes. Pour rappel, l’Ambroisie à feuilles d’armoise...

BA 709 : 90 ans d’Armée de l’Air et pas une ride

BA 709 : 90 ans d’Armée de l’Air et pas une ride

C’est en 1938 que, sous l’impulsion du maire de Cognac Paul Firino Martell, le terrain d’aviation militaire de Châteaubernard voit le jour. Une idée novatrice pour l’époque : l’aviation militaire, bien que déjà développée depuis la première guerre mondiale, n’était...

error: Ce contenu est protégé