Publicité

Sur un air de JAAC

17 janvier 2009

La musique sert de fil rouge à la JAAC* pour organiser sa Fête du Cognac. Cette année, elle se tiendra du 12 au 14 juillet.

Changement de lieu l’an dernier, changement de date cette année. De l’esplanade de la Croix-Montamette, la Fête du Cognac avait déjà migré sur les quais, côté rive gauche de la Charente. Cette année, elle investit le créneau festif du 14 Juillet. En soi une bonne date, qui colle bien à la dimension populaire que les jeunes agriculteurs veulent donner à leur fête. Seule crainte : qu’une petite cinquantaine de bénévoles, sur les deux cent cinquante mobilisés pour l’événement, n’ait pas terminé les moissons. « Nous avons besoin de tout le monde » s’inquiète déjà Edith Robion, animatrice de la JAAC. Mais il s’agissait d’une volonté de la ville de Cognac de mieux répartir les temps forts en ce mois de juillet : Fête du Cognac le 14, Croix-Montamette une semaine après et enfin Blues Passions le dernier week-end de juillet. La capitale des eaux-de-vie ne manquera pas d’animations. Les « cabanes » qui font le succès de la Fête du Cognac seront toujours là. Décorées aux couleurs vives de la mer, sous les filets de pêcheurs, les amateurs y trouveront comme à l’accoutumée toutes les ressources gastronomiques d’un terroir qui n’en manque pas : melon au Pineau, grillon charentais, moules, cagouilles, desserts au Cognac et au Pineau. Le tout pour 12,50 e sans compter la possibilité d’un service au plat. Nouveauté cette année : un espace « lounge » permettra de goûter à une certaine quiétude, sur fond de musique moove. Petites tables installées sur un lit de sable… la JAAC souhaite proposer 750 places assises. Entre la Capitainerie du port des Gabariers et le Bistrot des Quais, un grand espace va être fermé à la circulation du 12 au 14 juillet. Au centre, on y retrouvera la scène ainsi que le bar à Cognacs. Il comptera une soixantaine de propositions différentes, entre Cognacs de propriétaires et Cognacs de marque. Mais avant tout, la Fête du Cognac, c’est un son, une musique que les jeunes ont appris à débusquer au fil des années.

Axel BAUER en tête d’affiche

Leur programmation musicale, ils l’ont concoctée avec le Centre d’animation de Cognac mais aussi seuls, en se rodant aux ficelles du métier. Grâce aux contacts obtenus avec « l’officiel de la musique », un guide recensant tous les agents artistiques en France, ils proposent cette année Axel Bauer en tête d’affiche, précédé d’Aston Villa, un groupe qui vient de remporter les Victoires de la Musique. Cela devrait être plutôt sympa. Le vendredi soir, deux groupes celtiques auront fait chalouper les Charentais tandis qu’une soirée plus populaire ponctuera le dimanche soir, bien dans la veine du 14 Juillet (reprise de tubes d’Eddy Mitchell et bal populaire). Dans l’après-midi du 14, on nous promet des joutes nautiques et l’habituelle course de barriques-périssoires. Cette année, la JAAC rajoute au programme un repas dominical, toujours sur les quais, en partenariat avec les jeunes éleveurs du Confolentais. Au menu, entrecôtes et côtes de bœuf. Et comme le son ne va pas sans la lumière, un vaste spectacle pyrotechnique sur la Charente est proposé lundi soir, illustrant – excusez du peu – le Cognac et son histoire. Maître d’œuvre : la société Lacroix Ruggieri, maître ès artifices. Ouverture des feux à 23 heures, après un concert du groupe Indocil, de Pons. A préciser que tous ces spectacles et concerts sont gratuits. Les appuis financiers de la JAAC – il en faut – s’appellent Conseil régional, Conseils généraux, Communauté de communes du Cognaçais, BNIC ainsi que des partenaires privés comme le Centre Leclerc de Cognac et, dans une moindre mesure, les maisons de négoce. L’an dernier, la Fête du Cognac avait accueilli 15 à 20 000 personnes. En plus de la Fête du Cognac, qui se prépare presque d’une année sur l’autre, la JAAC organise régulièrement une Fête à Sainte-Lheurine, en décembre, dans le sillage des « Portes ouvertes » de distilleries. Elle intervient aussi sur Blues Passions et sur Coup de chauffe. Cette année, elle sort de ses frontières régionales pour participer en solo au festival « Jours de fêtes » à Nantes, une grosse manifestation basée sur les arts de la rue, un peu dans l’esprit de Coup de chauffe. La JAAC est présidée par Sébastien Dénéchère, assisté de J.-Philippe Painturaud et d’Isabelle Clochard, les deux vice-présidents.

(*) Les Jeunes Agriculteurs Animent le Cognac.

A lire aussi

Le Paysan Vigneron diversifie ses prestations annexes

Le Paysan Vigneron diversifie ses prestations annexes

Vidéos d'entreprise, événements, manifestations... Le Paysan Vigneron diversifie ses services et ouvre à tous ses prestations annexes. Grâce à du matériel de prise de vue professionnel incluant un drone, vous pourrez vous mettre en valeur sous un angle inédit. Tous...

Flavescence dorée: les premières dates de traitement insecticide connues

Flavescence dorée: les premières dates de traitement insecticide connues

L'arrêté officiel de la Région Nouvelle-Aquitaine concernant le traitement insecticide contre la flavescence dorée n'a pas encore été publié, mais les deux premières dates sont d'ores et déjà connues ; cela commence dès le 13 juin. Il est à rappeler que ce traitement...

PAC 2023 : la France veut-elle un « Frexit » agricole ?

PAC 2023 : la France veut-elle un « Frexit » agricole ?

Selon Eric Andrieu, député européen, la Commission européenne est largement insatisfaite du Plan Stratégique National de la France (PSN) proposée par la France pour la mise en oeuvre de la nouvelle PAC à partir de 2023, et l'invite à revoir sa copie. L’actuel Ministre...

error: Ce contenu est protégé