D’UN GEL L’AUTRE

9 avril 2021

Après les deux nuits froides du 06 et avril, puis du 07 et 08 avril, des gelées jusqu’à -5°C ont touché le vignoble charentais (plus bas encore dans d’autres régions viticoles). Ces gelées étaient plus proches des gelées noires qu’aux gelées blanches printanières.

La première nuit, entre le 06 et le 07 avril, aux premières lueurs, vers 7 heures du matin, il faisait -2°C dans la plaine des Fins Bois.

La tour mobile couvre une ère plus courte, de 3 à 4 hectares.

Ici, aux Métairies, sur du colombard, quinze jours plus précoces que l’ugni blanc, cépage roi du Cognaçais, les ceps proches de la tour surent profiter de températures légèrement plus clémentes, mais une partie (30% aux premières estimations) des premières feuilles ont été brûlées par les températures négatives.

Dans la nuit du 07 au 08 avril, les mêmes températures négatives sur les parcelles à plat, les bosquets ont vécu un spectacle (d)étonnant de printemps frais.

Avant/Après ? Pendant/Après. Cépages des vins ou des pineaux, cépage du cognac. Le temps joue différemment selon les matériels végétaux.

Les résultats sont différents entre les cépages pour les vins et l’ugni blanc, pour l’eau-de-vie. « Selon que vous serez puissant ou misérable, les jugements de cour vous rendront blanc ou noir », disait La Fontaine dans Les animaux malades de la peste. Le gel, la peste du vignoble ?

A lire aussi

L’appel à l’aide de l’US Cognac Rugby

L’appel à l’aide de l’US Cognac Rugby

C'est un constat qui a fait le tour des médias, sportifs ou non: l'US Cognac va très mal. Malgré les efforts de Jean-Charles Vicard pour tenter de redresser la barre, le club se retrouve dans une difficile situation financière.  La direction a de fait décidé d'envoyer...

error: Ce contenu est protégé