Du Pays à la Communauté d’agglo., questions à Jérôme Sourrisseau

4 novembre 2016

Le 31 décembre prochain, le pays Ouest Charente, dont vous êtes le président va s’autodissoudre pour se fondre dans la Communauté d’Agglomération Grand Cognac. Qu’est-ce que cela vous inspire ?

C’est une attente de la loi Notre mais aussi une volonté des élus de voir les différentes Communautés de communes du Pays Ouest Charente ne plus représenter qu’une seule entité. Avec la CdC du Rouillacais, sans elle ? Personnellement, si la scission devait avoir lieu, je le regretterais. J’ai approuvé la décision du Préfet en faveur d’une Communauté à cinq. Rouillac est un territoire qui a toujours beaucoup apporté. Il fut précurseur dans l’approche culturelle notamment. Un travail ancien nous lie avec les élus. Je me souviens que Claude Mesnard, alors président du Rouillacais, fut président du Pays Ouest Charente. A cinq, notre territoire est cohérent, entre le secteur de Grande-Champagne, premier cru de Cognac, Jarnac, alter ego de Cognac (je dis souvent que si les négociants anglais avaient poussé un peu plus loin, Jarnac serait la capitale du Cognac – sourire), Chateauneuf, qui ouvre sur Bordeaux avec la Nationale 10 et Rouillac, son dynamisme et sa forte identité territoriale.

 

Qu’attendez-vous de la nouvelle collectivité ?

J’attends qu’elle soit, comme le Pays, précurseur d’innovations mais aussi qu’elle accompagne et reste en proximité des petites communes. Nous sommes avant tout un territoire rural.

 

Quelle place souhaitez vous tenir dans la gouvernance de cette supra-communauté ?

Je ne candidaterai pas à la présidence mais je souhaite occuper un poste de responsabilité. Nous sommes en milieu de mandat communautaire et le rapprochement n’est pas simple, ne serait-ce que d’un point de vue technique. Entre les CdC, les compétences ne sont pas les mêmes, la fiscalité non plus. Par ailleurs j’ai quelques points de vigilance sur lesquels je serai très attentif.

 

Lesquels ?

Par exemple que la Communauté d’agglomération soit une structure où les élus gardent la main. C’est important car plus la structure est importante plus la tentation est forte que les aspects techniques dominent. Je veillerai aussi qu’aucun territoire ne recule dans ses compétences. Je pense à la voirie en Grande Champagne. Ce serait dommage qu’un territoire qui s’est montré innovant en perde le bénéfice.

 

 

A lire aussi

Du 15 au 30 juin, ce sont les journées de lutte contre les ambroisies

Du 15 au 30 juin, ce sont les journées de lutte contre les ambroisies

Le Ministère du Travail , le Ministère de la Santé et des Solidarités et l’Observatoire des Ambroisies - FREDON France rappellent l’importance des conséquences néfastes de ces espèces envahissantes et allergisantes. Pour rappel, l’Ambroisie à feuilles d’armoise...

BA 709 : 90 ans d’Armée de l’Air et pas une ride

BA 709 : 90 ans d’Armée de l’Air et pas une ride

C’est en 1938 que, sous l’impulsion du maire de Cognac Paul Firino Martell, le terrain d’aviation militaire de Châteaubernard voit le jour. Une idée novatrice pour l’époque : l’aviation militaire, bien que déjà développée depuis la première guerre mondiale, n’était...

error: Ce contenu est protégé