Demandes d’autorisation de plantations nouvelles

22 juin 2018

DÉPASSEMENT DES LIMITATIONS FIXÉES ET ATTRIBUTION DE SURFACES MINIMALES

Le Conseil de bassin viticole «Charentes-Cognac» a statué mardi 19 juin 2018 à Cognac sur les demandes d’autorisation de plantations nouvelles en 2018. Avec un marché dynamique et des exportations en croissance, elles ont dépassé les limitations fixées. Chaque demandeur se verra donc attribuer une surface minimale (dite surface plancher) dans la limite de la surface demandée.

limitations_plantations-330.png
   

Ces surfaces minimales seront espectivement :

  • pour l’AOC Cognac d’environ 48 ares
  • pour l’AOC pineau des Charentes d’environ 3 ares (sous réserve que les parcelles soient identifiées).
  • pour l’IGP charentais d’environ 13 ares
  • pour les demandes de vins sans IG (VSIG) d’environ 1 hectare
  • pour l’IGP Atlantique d’environ 59 ares.

Les 4 450 viticulteurs du bassin Charentes-Cognac cultivent 80 000 hectares de vignes dont 73 700 hectares de vignes aptes à la production de Cognac. La viticulture dégage une valeur de production de près d’un milliard d’euros. La commercialisation du Cognac ne cesse de battre des records. Dépassant en 2017 les 3 milliards d’euros, les ventes sont portées principalement par le continent nord américain et asiatique.

En découvrir plus dans nos colonnes abonnés …

 

A lire aussi

Du 15 au 30 juin, ce sont les journées de lutte contre les ambroisies

Du 15 au 30 juin, ce sont les journées de lutte contre les ambroisies

Le Ministère du Travail , le Ministère de la Santé et des Solidarités et l’Observatoire des Ambroisies - FREDON France rappellent l’importance des conséquences néfastes de ces espèces envahissantes et allergisantes. Pour rappel, l’Ambroisie à feuilles d’armoise...

BA 709 : 90 ans d’Armée de l’Air et pas une ride

BA 709 : 90 ans d’Armée de l’Air et pas une ride

C’est en 1938 que, sous l’impulsion du maire de Cognac Paul Firino Martell, le terrain d’aviation militaire de Châteaubernard voit le jour. Une idée novatrice pour l’époque : l’aviation militaire, bien que déjà développée depuis la première guerre mondiale, n’était...

error: Ce contenu est protégé